Introduction

Dans le marché des bracelets connectés, je donne beaucoup de crédibilité à Jawbone, Misfit et Withings. Il leur arrive de rater des produits, mais ils ont accumulé beaucoup d’expériences dans la mesure de l’activité physique. L’arrivée de Razer m’a surpris au début, surtout avec la première version qui intégrait deux écrans. Trop complexe ? Trop cher ? Razer a dévoilé le Nabu X en janvier au CES, un bracelet plus simple qui rappelle la conception très simple du Xiaomi Mi Band. Depuis 10 jours, le Nabu X est devenu mon compagnon. Fait-il son travail correctement ? C’est ce que nous allons voir dans ce test du produit.

c_Razer Nabu X DSC08657

Trois couleurs

 

Un bracelet réduit au minimum, mais bien conçu

Razer a réduit au minimum son bracelet connecté : trois couleurs – noir, blanc et vert – avec trois LED, le module se clipse dans un bracelet tout en caoutchouc texturé. Aussi simple que le Fitbit Flex ou encore le Xiaomi Mi Band, que l’on peut trouver autour de 20 euros sur des sites d’importation.

c_Razer Nabu X DSC08652

Trois couleurs pour trois LED !

Le Razer Nabu X est à environ 60 euros, mais à ce prix on repart en ce moment avec deux bracelets sur le site e-commerce officiel. Les trois LED se concentrent sur l’essentiel : elles servent à informer les utilisateurs des notifications reçues, c’est à vous de paramétrer les couleurs en fonction du type de notifications : rouge, vert et bleu.

c_Razer Nabu X DSC08639

Le module vert qui se détache du bracelet en caoutchouc

Le module de couleur verte peut être trimballé sans le bracelet, dans une poche par exemple, sa couleur rappelle l’identité graphique de Razer, un vert flashy.

c_Razer Nabu X DSC08643

Prise propriétaire pour le rechargement

Le rechargement s’effectue grâce à un petit câble propriétaire qui se branche dans un connecteur sous le module.

c_Razer Nabu X DSC08638

Réglage simple

Une fois installé dans le bracelet, le tout est très confortable à porter, la bande est extensible et facile à mettre en place. C’est un des trackers d’activité les plus discrets avec une qualité de fabrication largement suffisante. Je n’ai fait aucune allergie épidermique, malgré son utilisation lors de séances de sport en salle.

 

Mais au fait, que fait-il ?

En termes de suivi d’activités, les mesures enregistrées sont assez basiques – la distance, les calories et la qualité du sommeil. Mais bon, vous vous attendiez à quoi de plus à ce prix-là ?

Nabu X.001

La configuration est simple et facile, par contre il faut avoir un port USB à disposition lors de la première synchronisation

Comme je le répète souvent, il existe un delta assez important entre les mesures de différents bracelets. J’ai arrêté d’en porter plusieurs en même temps pour comparer, c’était assez peu confortable et surtout j’avais l’air d’un fou. Bref, ce delta que l’on peut observer, n’est pas vraiment important. En effet, ce qui est important, c’est de mesurer l’évolution de l’activité.

Nabu X.004

Définition des objectifs et vue principale des mesures

En utilisant le même bracelet, on peut mesurer les données d’une journée à l’autre, d’une semaine à l’autre, d’une séance de sport à l’autre, d’une nuit à l’autre. Finalement, c’est ce qui est important. Bon, le Nabu fait-il le taf ? Malheureusement, non. Nous avons constaté que certains jours le Nabu X n’a ??enregistré aucune information, sur d’autres, il a doublé le nombre de pas sans parler des mesures incohérentes pendant des séances de sport.

Autre chose qui m’a déçu, c’est la possibilité de connaître le niveau de la batterie en tapotant deux fois sur le bracelet. Cela active les diodes et doit nous donner une indication avec les couleurs. Mais, après 10 jours d’utilisation, je n’ai toujours pas compris comment ça fonctionne. Les diodes s’allument, mais… impossible d’en tirer une analyse. Vous pouvez personnaliser le double tapotement, pour avoir une indication de la distance parcourue, par exemple.

Nabu X.002

Configuration du monde sommeil et des paramètres sociaux

Il est également possible d’analyser la qualité de son sommeil. Néanmoins, contrairement à d’autres produits (comme la Withings Activité Pop, ou le Fitbit Flex HR), il faut activer manuellement le système. On peut aussi rentrer des horaires (fixes) et lui dire de rentrer en mode veille (entre minuit et 8 heures) si aucun mouvement est détecté pendant ce laps de temps. Résultat : je dors chaque nuit 8 heures exactement selon le bracelet, et les mesures (supposées me dire si je suis en sommeil léger ou profond) semblent incohérentes. En réalité, je dors bien moins, ces données sont donc peu utiles.

Nabu X.005

Graphiques d’analyse

 

De nombreuses fonctions, dont des notifications

Bien qu’il n’y ait pas d’écran, le Nabu X vous alerte à chaque notification de votre smartphone. Appels, SMS ou n’importe quelle notification. L’idée est que vous pouvez personnaliser les trois petits voyants qui clignotent avec différentes combinaisons de couleurs. Par exemple, vous pouvez choisir deux verts et un rouge pour un message sur WhatsApp.

Screenshot_2015-05-15-17-39-55

Quand bien même j’ai rapidement désactivé les notifications tierces pour laisser seulement la notification des appels, cette fonction a fonctionné correctement. Le bracelet vibrait tout en clignotant, très pratique en réunion.

Notez également que le bracelet se met à vibrer s’il perd le contact avec votre smartphone (connexion Bluetooth Low Energy). Utile, surtout à l’extérieur.

 

Plusieurs applications et des API

Il existe plusieurs applications « Nabu X », Nabu Fitness et Nabu X Utility par exemple. Razer a choisi de développer toute une série d’apps au lieu de capitaliser sur une seule. C’est effectivement idiot, ils auraient pu installer un « market » interne et promouvoir une seule et même app. J’ai tout de même été étonné du nombre d’applications sur le Play Store, dont Home for Razer. Cette dernière application est un launcher qui combine des fonctions classiques à l’affichage des données de votre bracelet.

Nabu X.006

Home for Razer

Le côté communautaire vantée par Razer pendant les salons tech est… très light. Il est possible de détecter les autres bracelets Nabu X que l’on croise… mais je devais être le seul à utiliser ce bracelet dans le métro parisien pendant 10 jours. Une fonctionnalité assez cool, mais qui nécessite un parc de produits assez grand… et donc un certain succès commercial.

Nabu X.003

Twitter, Facebook et même Google Fit !

Les fonctions de partage sont très limitées, et surtout très éloignées de ce que propose Jawbone, par exemple. Dommage. Peut-être que le « salut » viendra de la communauté, Razer à mis à disposition des API pour les développeurs tiers.

 

5 jours d’autonomie

Avec la semaine d’autonomie promise… Le Nabu X tient environ 5 jours, ce qui est pas mal. Le rechargement prend 20 minutes, c’est plutôt rapide. Je pense que l’autonomie diffère en fonction de votre usage, avec les notifications mais aussi la fonction réveil (le bracelet vibre pour vous réveiller).

 

Conclusion

Note finale du test 4/10
Au final, le Nabu X est bien conçu. Léger, confortable à porter, le caoutchouc s’adapte à la taille des poignets. Le système de LED est simple, mais pratique. Malheureusement, les applications sont trop buguées, et les mesures incohérentes. C’est dommage, car les fonctions proposées étaient nombreuses. Je vais m’en servir encore quelques jours pour être alerté des appels, et pour le réveil. Mais les parties tracking et communautaire sont inutiles actuellement. A quand une mise à jour pour rectifier le tir ?
  • Points positifs
    • Bien conçu
    • Léger et discret
    • 5 jours (au moins) d'autonomie
    • Compatibilité Android et iOS
    • Notifications des appels, SMS, etc.
    • Nombreuses applications, dont un launcher !
  • Points négatifs
    • Mesures incohérentes
    • Applications buguées