Test de la Garmin Forerunner 255 : une montre sportive taillée pour l’entraînement

Montres/Bracelet Connectés • 2022

Garmin Forerunner 255
Excellent
9 /10

Note de la rédaction

Points positifs de la Garmin Forerunner 255
  • La précision du GPS
  • Le suivi de la fréquence cardiaque
  • L'autonomie de plus d'une semaine
  • Les nombreux entraînements sans abonnement
  • L'écran lisible même en plein soleil
  • Les très nombreuses données de santé
Points négatifs de la Garmin Forerunner 255
  • Les fonctions limitées en dehors du sport
  • L'écran non tactile
  • L'absence de haut-parleur et de micro pour les appels
 

Avec sa Forerunner 255, Garmin propose une montre connectée qui propose toutes les fonctions essentielles pour l'entraînement sportif avec des données précises et cela sans se ruiner. Voici son test complet.

Garmin Forerunner 255 (1)
La Garmin Forerunner 255 // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Il y a trois ans, Garmin lançait la Forerunner 245, une montre connectée avant tout destinée aux coureurs, mais dotée de nombreuses fonctionnalités et d’une bonne précision. Mi-2022, le constructeur américain lance un nouveau modèle. Accompagnant la Garmin Forerunner 955, orientée haut de gamme, la nouvelle Garmin Forunner 255 et ses différentes déclinaisons — 255 Music, 255S, 255 S Music — permettent de profiter des principales fonctionnalités et mesures de la montre cardio haut de gamme, le tout à un prix encore plus accessible. Voici son test complet.

Garmin Forerunner 255Fiche technique

Modèle Garmin Forerunner 255
Taille d'écran 1.3 pouces
Technologie MIP
Protection de l'écran Gorilla Glass 3
Définition de l'écran 260 x 260 pixels
Format écran Circulaire
Mémoire interne 4 Go
Dimension 45.6 mm
Poids 49 grammes
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Inconnu
Indice de protection 5ATM
Prix 329 €
Fiche produit

La montre de ce test nous a été fournie par Garmin.

Garmin Forerunner 255Design

Si vous avez déjà eu l’occasion de lire le test de la Garmin Forerunner 955 par mon collègue Maxime, vous n’allez pas être fondamentalement surpris par l’esthétique de cette Garmin Forerunner 255. En effet, le constructeur a conservé le même aspect pour ses deux montres cardio-GPS lancées mi-2022.

Comme sur la version premium, la Forerunner 255 profite donc d’un format très classique pour une montre sportive. On va retrouver trois boutons sur la gauche du boîtier et deux sur la droite. Par ailleurs, la montre est munie de cornes pour accrocher le bracelet en silicone fourni. Cependant, contrairement à la Forerunner 955, Garmin a cette fois-ci intégré un système de pompe à relâchement rapide pour permettre de modifier simplement les bracelets sans outil dédié.

Le bracelet de la Garmin Forerunner 255 peut être facilement retiré
Le bracelet de la Garmin Forerunner 255 peut être facilement retiré // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Sur le boîtier en lui-même, plusieurs versions sont proposées avec deux modèles principaux, la Forerunner 255 et la Forunner 255s. Concrètement, il s’agit essentiellement d’une différence de taille, la Forerunner S étant plus adaptée aux petits poignets, visant ainsi un public surtout féminin :

  • Garmin Forerunner 255 : 45,6 x 45,6 x 12,9 mm, 49 grammes, poignets de 130 à 205 mm, bracelet de 22 mm de largeur ;
  • Garmin Forerunner 255s : 41 x 41 x 12,4 mm, 39 grammes, poignets de 110 à 175 mm, bracelet de 18 mm de largeur.

Dans les deux cas, on a donc droit à une montre plutôt épaisse qui ne pourra être confondu avec une montre horlogère. Cependant, il faut bien admettre que les finitions sont soignées. Dans mon cas, j’ai eu l’occasion de tester la déclinaison Music. En plus du stockage supplémentaire et de la compatibilité avec les services de streaming — on y reviendra — cette version intègre quelques éléments jaunes.

La Garmin Forerunner 255 au poignet
La Garmin Forerunner 255 au poignet // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Contrairement à la Forerunner 955, la 255 n’affiche cependant pas de crans autour de la lunette. Les seuls éléments marqués autour de l’écran rond sont donc le rôle des différents boutons : Start/stop, Back, Down, Up et Light.

La montre est conçue en polymère renforcé de fibre avec un écran protégé par du verre Gorilla Glass 3. Autant dire qu’elle est plutôt légère et se fera rapidement oublier au poignet. Il en va de même pour le bracelet en silicone fourni qui ne vient jamais irriter la peau, même après des sessions de plus d’une heure et demie de course avec beaucoup de transpiration.

La Forerunner 255 se fait facilement oublier au poignet. Notons également que la souplesse du bracelet et son élasticité permettent de le resserrer assez facilement avant d’aller courir pour s’assurer que l’entraînement capture votre fréquence cardiaque sans erreur.

La Garmin Forerunner 255 est certifiée 5 ATM. Si elle est donc conçue essentiellement pour la course à pied, d’où son nom, elle peut également être utilisée pour la natation à faible profondeur. La plongée en profondeur en revanche reste exclue.

Garmin Forerunner 255Écran

La Garmin Forerunner est donc disponible en deux versions de taille avec, logiquement, des écrans légèrement différents :

  • Garmin Forerunner 255 : 1,3 pouce de diamètre, 260 x 260 pixels, 200 pixels par pouce ;
  • Garmin Forerunner 255s : 1,1 pouce de diamètre, 218 x 218 pixels, 198 pixels par pouce.

Contrairement à une montre connectée plus traditionnelle, on n’a cependant pas affaire ici à un affichage Oled ou LCD, mais à une technologie d’écran MIP transflectif avec traitement antireflet. Concrètement, le rendu est semblable à ce qu’on peut avoir avec l’affichage e-ink d’une liseuse.

Certes, il ne s’agit pas de l’écran le plus lumineux du marché ou avec les couleurs les plus vives et la plus grande netteté, mais cette technologie a un avantage de taille : elle permet de lire l’écran, même en pleine lumière. En effet, pas besoin de rétroéclairage pour consulter l’affichage de la montre, à l’instar de la technologie e-ink. L’écran reste donc allumé en permanence.

L'écran de la Garmin Forerunner 255 est lisible même en plein soleil
L’écran de la Garmin Forerunner 255 est lisible même en plein soleil // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Par ailleurs, la montre peut activer un éclairage en plus de l’affichage si vous souhaitez consulter les données dans l’obscurité. L’affichage va automatiquement s’activer lorsque vous pivotez le poignet ou en appuyant sur le bouton « Light » en haut à gauche.

C’est cependant là qu’on en arrive à la principale différence avec la Forerunner 955 haut de gamme. La Garmin Forerunner 255 ne propose en effet pas d’écran tactile. Vous ne pourrez donc pas naviguer dans les différents menus simplement en faisant courir votre doigt sur le cadran, il vous faudra nécessairement appuyer sur les boutons physiques. En soi, ce n’est pas foncièrement gênant, mais on aurait apprécié pouvoir faire glisser plus facilement les différentes données pendant un exercice sans avoir à presser des boutons.

La Garmin Forerunner 255 permet par ailleurs de changer le cadran affiché à l’écran avec 12 modèles préinstallés – aussi bien des cadrans analogiques que numériques -, mais également avec un choix de cadrans disponibles directement au sein de l’application Connect IQ sur smartphone. Bien évidemment, comme l’affichage est MIP transflectif sans rétroéclairage, la montre propose un mode always-on et gardera l’écran allumé en permanence.

La montre de Garmin profite également d’un mode « ne pas déranger » qui peut être programmé automatiquement à certains horaires. Pendant cette durée, la montre coupera alors les notifications — elles peuvent aussi l’être pendant les entraînements — et désactivera l’éclairage en tournant le poignet pour éviter de vous éclairer les yeux en pleine nuit.

Garmin Forerunner 255Usage et application

La Garmin Forerunner 255 est avant tout pensée pour être une montre sportive. N’espérez donc pas profiter de centaines d’applications tierces, d’un système optimisé pour répondre au téléphone ou de nombreuses options de personnalisation esthétiques. Ici, on se concentre avant tout sur la santé et l’exercice physique.

Dans sa version Music — celle que j’ai pu tester — la Garmin Forerunner 255 embarque néanmoins un stockage de 4 Go permettant de stocker jusqu’à 500 titres de musique. De quoi vous permettre de connecter des écouteurs sans fil lorsque vous comptez vous entraîner sans votre téléphone. Notons également que cette déclinaison est compatible avec plusieurs applications de streaming de musique comme Spotify et Deezer.

Pour la navigation au sein de l’interface, elle se fera nécessairement à l’aide des boutons physiques. Logique puisque, comme on l’a vu, la Forerunner 255 n’est pas dotée d’un écran tactile :

  • Bouton Down : descendre dans les menus
  • Bouton Up : monter dans les menus
  • Bouton Light : activer l’éclairage
  • Bouton Start/Stop : lancer/arrêter un suivi d’exercice
  • Bouton Back : retour en arrière

Par ailleurs, certains de ces boutons prennent en charge l’appui long :

  • Bouton Down : lancer le lecteur de musique
  • Bouton Up : paramètres
  • Bouton Light : raccourci vers certaines applications

Concrètement, en dehors des entraînements, on passera surtout son temps à utiliser la montre de Garmin à l’aide des boutons « Up » et « Down ». En effet, comme pour la Forerunner 955 ou la Venu 2, le système de la Garemin Forerunner 255 privilégie la navigation par une sorte de frise verticale.

En appuyant vers le bas ou vers le haut vous ferez ainsi défiler les différentes informations de santé avec le statut d’entraînement, le statut VFC, le lecture audio, les notifications, la météo, le sommeil, la distance parcourue en entraînement, la fréquence cardiaque actuelle, le nombre de pas parcourus ou la saturation en oxygène dans le sang.

En dehors de ces quelques fonctions de navigation, la Forerunner 255 ne brille pas par ses fonctions de montre connectée. Impossible de répondre à un appel depuis la montre ou d’envoyer un message : la montre se contente d’afficher les notifications. En cas d’appel par exemple, elle vous indiquera simplement qui cherche à vous joindre et vous devrez sortir votre téléphone pour y répondre. Pour les notifications en revanche, vous pouvez paramétrer simplement quelle application de votre téléphone a le droit de vous faire vibrer le poignet.

Parmi les autres fonctionnalités, signalons la présence de Garmin Pay, pratique pour le paiement sans contact depuis la montre si votre banque est compatible. On apprécie également la présence d’une fonction météo et d’un calendrier, ainsi que des fonctions pour faire sonner son smartphone si on n’arrive pas à remettre la main dessus.

L’application Garmin IQ sur smartphone vous permettra de télécharger des applications supplémentaires, mais autant le dire de suite : à l’exception des cadrans et des services de streaming, il s’agit avant tout d’applications pour le sport, le suivi de santé et la recherche d’itinéraires.

L’application Garmin Connect

Pour aller un peu plus loin avec la Forerunner 255, Garmin vous propose d’utiliser sa propre application pour smartphone : Garmin Connect — différente de Garmin Connect IQ, utilisée pour télécharger des applications tierces.

Logiquement très centrée sur le sport, l’exercice et les données de santé, l’application va également vous donner accès à quelques paramètres pour configurer la montre. La plupart d’entre eux peuvent être réglés directement au poignet, mais on apprécie d’avoir une interface un peu plus claire sur un grand écran de smartphone.

En sélectionnant l’icône de la montre en haut de l’écran, Garmin Connect va vous donner accès à la configuration de Garmin Pay, la possibilité de répondre à des SMS avec des réponses préenregistrées, la possibilité de personnaliser vos cadrans, la gestion de la fréquence de mesure du rythme cardiaque ou la gestion des cartes affichées sur la montre si vous en avez besoin.

Comme d’habitude avec Garmin, l’application s’avère très complète avec rien de moins que 18 entrées rien que pour la configuration de la montre. Il est nécessaire de passer un peu de temps sur cette interface, pas toujours simple à appréhender, pour se familiariser avec les différents menus et ajuster au mieux la montre à son utilisation.

Garmin Forerunner 255Fonctionnalités de santé

Sport, exercice, activité physique, entraînement… depuis le début de ce test, je n’ai de cesse de répéter que la Garmin Forerunner 255 est avant tout une montre dédiée à l’exercice sportif. On y vient enfin.

La Garmin Forerunner 255
La Garmin Forerunner 255 // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Si vous recherchez avant tout une montre capable de vous accompagner dans vos entraînements, avec un suivi précis aussi bien de la fréquence cardiaque que de votre positionnement ou de la distance parcourue, la Forerunner 255 est une montre tout adaptée.

Il faut dire qu’elle embarque de nombreux capteurs et interprète les données au travers de plusieurs scores. On va bien évidemment compter un capteur du nombre de pas parcourus dans la journée — utilisée également pour mesurer votre cadence en course en pas par minute, — mais aussi un cardiofréquencemètre (également utilisé pour la mesure de la SpO2), un suivi GNSS — compatible GPS, Galileo, Glonass et Beidou — avec option multibandes, un compteur du nombre d’étages gravis et d’autres mesures.

Finalement, la plupart des données récoltées par la Garmin Forerunner 955, déjà testée par mon collègue Maxime, sont également de la partie sur la Forerunner 255, pourtant proposée à 200 euros de plus. Les seules différences se situent au niveau du mode Stamina et du score de « training readiness », absents de la Garmin Forerunner 255.

Qu’à cela ne tienne, les fonctions « Trend race predictor » (qui estime, en fonction de votre allure et de votre condition physique, votre performance sur une course de 5 km, de 10 km, un semi-marathon ou un marathon), la variabilité de la fréquence cardiaque (mesurée au bout de trois semaines d’utilisation), le statut d’entraînement (qui indique si votre entraînement est adapté à votre condition physique) et le body battery (qui indique si vous êtes suffisamment reposé pour aller courir) sont bel et bien de la partie.

On va également retrouver le rapport matinal qui, tous les matins au réveil, va faire le point sur la journée à venir avec la météo, le temps et la qualité de sommeil ou les entraînements programmés pour aujourd’hui.

La précision du GPS

Si vous souhaitez vous entraîner dans le but de préparer une course de fond ou un trajet en vélo avec un distance de temps, il est important d’avoir un GPS précis à sa montre. De ce côté-là, la Garmin Forerunner 255 n’a pas à rougir. Elle embarque en effet une puce de géolocalisation compatible non seulement GPS, mais également GNSS multi-bandes. Autant de systèmes satellites sur laquelle la montre s’appuie non seulement pour enregistrer le tracé le plus précis possible, mais également faire le fix le plus rapidement.

La Garmin Forerunner 255
La Garmin Forerunner 255 // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

En effet, même à la première utilisation, le positionnement sur la montre se fait en moins de 20 secondes. Dans un cadre dégagé, il peut être fait en deux à trois secondes à peine. C’est particulièrement rapide. Pour vous donner une idée, la Xiaomi Watch S1 prend généralement 30 secondes à une minute avant de vous localiser.

Pour évaluer la précision du suivi GPS sur la Garmin Forerunner 255, j’ai fait plusieurs sessions de courses avec un Google Pixel 6 Pro sur lequel j’ai enregistré le trajet via Strava. Sur une première série, j’ai gardé la configuration de la Forerunner 255 par défaut — GPS, tous les systèmes — puis j’ai changé de système de géolocalisation sur les quatre courses suivantes pour « tous les systèmes + multibandes ».

CoursesGPS smartphoneGarmin Forerunner 255Écart
Course 110,16 km10,17 km+0,098 %
Course 26,39 km6,42 km+0,469 %
Course 310,13 km10,23 km+0,987 %
Course 41,70 km1,67 km-1,765 %
Total28,38 km28,49 km+0,388 %

Sur cette première série, on constate que la montre donne une distance parcourue légèrement supérieure à celle du smartphone. Pourtant, à y regarder de plus près, elle s’avère en fait plus précise, comme on le voit sur l’exemple ci-dessous.

Test de la Garmin Forerunner 255 : une montre sportive taillée pour l’entraînement
Test de la Garmin Forerunner 255 : une montre sportive taillée pour l’entraînement

En fait, là où le smartphone va avoir du mal à suivre fidèlement l’itinéraire, il garde un petit avantage sur la montre en proposant un suivi plus régulier du positionnement. On a donc droit à de vraies courbes qui reflètent bien les virages et non pas à une suite de lignes droites. Reste que la montre s’avère étonnamment plus précise.

En passant en mode « tous les systèmes + multibandes », on arrive finalement à une distance légèrement inférieure sur la montre que sur le GPS du smartphone en raison non seulement du meilleur suivi de l’itinéraire, mais également des tracés plus réguliers :

CoursesGPS smartphoneGarmin Forerunner 255Écart
Course 18,98 km8,96 km-0,223 %
Course 212,51 km12,41 km-0,799 %
Course 38,30 km8,29 km-0,12 %
Course 46,36 km6,39 km+0,472 %
Total36,15 km36,05 km-0,277 %
Test de la Garmin Forerunner 255 : une montre sportive taillée pour l’entraînement
Test de la Garmin Forerunner 255 : une montre sportive taillée pour l’entraînement

On le voit bien sur la comparaison ci-dessous, alors que le Pixel 6 Pro, en bleu, a tendance à me faire traverser un immeuble et à me faire courir sur la route, la Garmin Forerunner me garde bien sur le trottoir.

Reste que le gain apporté par le mode « tous les systèmes + multibandes » est assez minime et que, compte tenu de sa tendance un peu plus énergivore, on recommandera de conserver le suivi GPS en mode par défaut.

La précision de la fréquence cardiaque

La Garmin Forerunner 255 est particulièrement adaptée également pour mesurer votre fréquence cardiaque tout du long de votre séance d’entraînement. À ce petit jeu, le constructeur s’en sort particulièrement bien avec différentes fonctions proposées comme l’analyse de la fréquence cardiaque en continu chaque seconde, l’analyse de la fréquence cardiaque au repos, les alertes de fréquence cardiaque anormale (haute ou basse) et la mesure de la SpO2 ponctuelle.

Pour évaluer la précision de la mesure de fréquence cardiaque de la Garmin Forerunner 255, j’ai prix l’exemple de deux séances d’entraînement durant lesquelles j’ai comparé les mesures à celle de notre ceinture abdominale de référence, la Garmin HRM-Pro.

 Garmin Forerunner 255Mesure de référenceÉcartÉcart après 10 min
FQ moyenne166 bpm165 bpm0,54 %0,59 %
FQ max184 bpm184 bpm

 

sortie longue

Dans ce premier cas, il s’agissait d’une sortie longue de 1 heure et 44 minutes. On constate que la Garmin Forerunner 255 propose un très bon suivi de la fréquence cardiaque avec une fréquence mesurée identique à celle de la ceinture abdominale et un écart assez faible, de l’ordre de 0,54 % sur l’ensemble de la longue séance.

 Garmin Forerunner 255Mesure de référenceÉcartÉcart après 10 min
FQ moyenne160 bpm160 bpm-0,02 %-0,01 %
FQ max192 bpm193 bpm

fractionné

Pour la deuxième sortie, plus courte, il s’agissait d’une séance de fractionné. De quoi permettre de mieux visualiser le léger retard que peut avoir la mesure de la fréquence cardiaque sur la montre ainsi que les quelques ratés, autour de 40 minutes. Néanmoins, malgré cette exercice, plus difficile à suivre pour une montre en raison des fortes variations, la Forerunner 255 s’en sort haut la main avec un écart de seulement -0,01 % par rapport à la ceinture abdominale.

Dans l’ensemble, on a donc affaire ici à une montre particulièrement optimisée pour la mesure de la fréquence cardiaque durant les exercices, même si elle ne parvient pas à corriger le principal défaut inhérent à ce type d’appareils : le léger retard à l’allumage sur les variations de fréquence cardiaque.

Fonctions de santé et d’entraînement

Bien évidemment, on va retrouver d’autres fonctions liées au suivi de la santé sur la Garmin Forerunner 255. C’est le cas du suivi du sommeil, de l’estimation de l’âge physique, du suivi de stress ou des rappels de se lever ou de s’hydrater.

Mais le plus important reste néanmoins les programmes d’entraînement. Maxime vous en parlait à l’occasion de son test de la Forerunner 255, je me suis mis en tête de courir un semi-marathon (fictif) sous les deux heures en novembre. Pour cela, et pour tester les programmes de la montre, j’ai renseigné ces données dans l’application Garmin Connect.

Elle m’a alors proposé de suivre un entraînement sur quatre mois me permettant, en principe, de réaliser cet objectif. À titre indicatif, je n’ai encore jamais couru plus de 13 km et mon meilleur temps sur 10 km est dune heure. On est donc dans le domaine du réalisable, mais un entraînement adapté s’avère nécessaire.

Déjà, il est à saluer que le programme d’entraînement de Garmin soit gratuit. Contrairement à Fitbit, Strava, Apple ou d’autres constructeurs, nul besoin de payer un abonnement chaque mois pour continuer à profiter des conseils et des séances personnalisés. Parce que la personnalisation est bien au cœur des entraînements proposés par Garmin.

En fonction de votre performance, de votre allure, de l’efficacité de votre suivi et de votre objectif, les entraînements vont s’adapter chaque semaine pour vous permettre de parvenir à l’objectif que vous vous êtes fixé. Une jauge indique par ailleurs si vous êtes en bonne voie, si l’objectif est trop simple pour vous, s’il est inatteignable ou s’il vous faudra faire un peu plus d’effort.

La Garmin Forerunner 255
La Garmin Forerunner 255 // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Surtout, les séances d’entraînement sont automatiquement programmées dans la montre. Au moment d’aller courir — si c’est un jour où vous avez une séance de planifiée — elles vous seront proposées et les différentes phases — échauffement, fractionné, allure, cadence, etc. — s’enchaîneront les unes après les autres.

Seul problème, vous aurez alors à l’écran un affichage spécifique pour cette phase et non pas les données que vous avez configuré au préalable. Puisque l’une des principales forces de Garmin est de proposer aux utilisateurs de choisir quelles données sont affichées à quel endroit durant une séance : zone de fréquence cardiaque, temps, allure, vitesse, cadence, distance, etc.

Garmin Forerunner 255Autonomie

D’après le constructeur, la Garmin Forerunner 255 — en version classique — peut fonctionner jusqu’à 14 jours d’affilé en mode montre connectée, pendant 30 heures avec le mode GPS seul et jusqu’à 16 heures avec le mode GNSS + multibandes utilisant tous les systèmes de géolocalisation.

J’ai eu l’occasion d’effectuer plusieurs cycles de batterie avec la montre de Garmin. Sur le premier — durant lequel j’ai utilisé la montre en mode par défaut (GPS, tous les systèmes) et avec un suivi en continu de la fréquence cardiaque et de la SpO2 — j’ai eu l’occasion de faire 4 séances d’entraînement pendant un total de 3 h 15. La montre s’est arrêtée, à court de batterie, au bout d’un peu plus de 9 jours.

Sur ma deuxième session, j’ai passé cette fois le suivi de géolocalisation avec tous les systèmes + multibandes. Cette fois, l’autonomie a été un peu plus courte, de l’ordre de 8 jours. Durant ce laps de temps, j’ai fait deux sorties d’une durée totale de 2 h 41.

Dans l’ensemble, en comptant trois à quatre heures d’entraînement, on peut ainsi tabler sur une bonne semaine d’autonomie pour la Garmin Forerunner 255. Un résultat correct, dans la moyenne de ce que peuvent proposer les montres cardio-GPS sur le marché.

La prise de recharge de la Garmin Forerunner 255
La prise de recharge de la Garmin Forerunner 255 // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

En revanche, pour la recharge, la Garmin Forerunner 255 propose toujours le même système de chargeur propriétaire. Il faudra ainsi brancher un câble avec une prise USB-A d’un côté à un chargeur et la connectique à insérer au dos de la montre. Dommage, on aurait apprécié un système de charge sans fil ou, à tout le moins, magnétique.

Pour la recharge de la montre, comptez un peu moins de 1 h 30 pour une charge complète, de 0 à 100 %.

Garmin Forerunner 255Appel et communication

La Garmin Forerunner 255 se connecte au smartphone en passant par le Bluetooth. Elle est également compatible ANT+ et peut donc être synchronisée à une ceinture abdominale de fréquence cardiaque ou des appareils de sport.

La montre profite par ailleurs du NFC qui peut être utilisé pour le paiement sans contact grâce à Garmin Pay, à condition que votre banque et votre carte bancaire soient compatibles.

Bien évidemment, la montre profite également du positionnement par GPS et GNSS, comme on l’a vu précédemment.

Cependant, la Garmin Forerunner 255 n’est pas dotée de micro ou de haut-parleur, pas plus que de carte eSIM. Elle ne peut donc pas être utilisée pour passer ou recevoir des appels directement au poignet, mais simplement pour répondre à un appel à condition d’avoir le téléphone à proximité.

Garmin Forerunner 255Prix et date de sortie

La Garmin Forerunner 255 est disponible au prix de 350 euros. La déclinaison Forerunner 255 Music — qui intègre un stockage pour écouter de la musique et télécharger des applications de streaming — s’affiche quant à elle à 400 euros. Enfin, les prix sont identiques entre les version 255 et 255S. La montre est proposée en noir, bleu, gris ardoise, blanc ou rose selon la version.

Où acheter La
Garmin Forerunner 255 au meilleur prix ?
Note finale du test
Excellent
9 /10
La Garmin Forerunner 255 a tout pour elle. En un mois de test, elle a su devenir un compagnon idéal avec ses programmes d'entraînement et ses données particulièrement précises - mention spéciale à la précision du GPS.

Certes, il lui manque quelques fonctionnalités pour se mettre au niveau de la Forerunner 955, comme le mode Stamina et le score de « Training readiness », mais les fonctions proposées sont bien suffisantes pour les coureurs occasionnels qui souhaiteraient simplement se lancer un défi. Surtout, la montre profite d'un avantage de taille : son prix inférieur de 200 euros à celui de sa grande sœur.

Ajoutez à cela un affichage lisible même en plein soleil, une autonomie de plus d'une semaine et un design relativement sobre pour une montre sportive et vous avez là une chaude recommandation pour une montre cardio GPS.

Points positifs de la Garmin Forerunner 255

  • La précision du GPS

  • Le suivi de la fréquence cardiaque

  • L'autonomie de plus d'une semaine

  • Les nombreux entraînements sans abonnement

  • L'écran lisible même en plein soleil

  • Les très nombreuses données de santé

Points négatifs de la Garmin Forerunner 255

  • Les fonctions limitées en dehors du sport

  • L'écran non tactile

  • L'absence de haut-parleur et de micro pour les appels

Les derniers articles