Introduction

testé par:
Romain Challand

Reviewed by:
Rating:
3
On 24 octobre 2015
Last modified:23 octobre 2015

Summary:

Quand on regarde cette tablette Acer Iconia One 8, on a vraiment le sentiment d'avoir affaire au produit lambda par excellence. Alors, certes, ce produit vient garnir un marché de l'entrée de gamme, mais on a bien du mal à trouver un élément différenciant ou quoi que ce soit pour la mettre en valeur. Il n'y a rien de franchement bon, et rien de franchement mauvais. Si le triangle des Bermudes de la high-tech existe, l'Iconia One 8 y est certainement.

On a un écran moyen, une construction banale, des performances classiques, une autonomie dans la norme si vous daignez éteindre la tablette quand vous ne vous en servez pas, et une partie multimédia plutôt médiocre (mais on s'y attendait). Selon que l'on voit le verre à moitié vide ou à moitié plein, les avis sur cette tablette divergeront.

Ce qui est dommage, c'est plutôt qu'on peut désormais trouver l'Iconia Tab 8 au même prix, si ce n'est moins, alors qu'elle fait un peu mieux dans tous les domaines. Elle n'est simplement pas sous Lollipop.

Acer reste actif sur le segment des tablettes, et malgré des incursions sur le segment milieu de gamme avec sa Predator 8 orientée gaming, la marque taïwanaise continue de fournir des ardoises qui viennent se fondre dans l’entrée de gamme. C’est le cas de cette Iconia One 8 (B1-820), dernière née de la gamme One, et qui est maintenant disponible pour des tests. L’occasion de voir ce que cette petite tablette a dans le ventre.

DSC_3081

 

Fiche technique

Avec sa Iconia One 8, Acer ne joue pas les gros bras. Le constructeur taïwanais propose ainsi une énième tablette qui alimente le marché d’entrée de gamme, et se place comme toujours face à des concurrents tels qu’Archos. On y trouve donc un écran de 8 pouces à la définition de 1280 x 800 pixels, offrant une densité d’environ 192 pixels par pouce. C’est un processeur Intel Atom Z3735G qui l’anime, couplé à 1 Go de mémoire RAM. La capacité de stockage interne du produit est de 16 ou 32 Go selon les modèles, et on y trouve un port microSD pour augmenter cette capacité. L’appareil photo dorsal affiche 5 mégapixels, tandis que la caméra frontale plafonne à 0,3 mégapixel. Petit format rime ici avec petite batterie puisque celle-ci n’affiche que 4550 mAh. L’Iconia One 8 possède des dimensions de 213,9 x 127,7 x 9,5 mm pour un poids de 355 grammes.

ModèleAcer Iconia One 8
Version AndroidAndroid 5.0.2 Lollipop
Ecran8 pouces
Définition800 x 1280 pixels
TechnologieIPS LCD
Densité de pixels~ 189 ppp
Traitement contre les chocs & rayures
SoC Intel Atom Z3735G
Processeur (CPU)4 coeurs à 1,83 GHz
Chipset graphique (GPU)Intel HD Graphics
Mémoire vive (RAM)1 Go
Mémoire Interne16/32 Go
Support microSD-HCOui, jusqu'à 32 Go
APN / Caméra5 mégapixels
Webcam (caméra frontale)0,3 mégapixels
Vidéo1080p
Capteur d'empreintes digitalesNon
Carte SIMNon
WiFi802.11 b/g/n
Bluetoothv4.0
NFC (Near Field Communication)Non
Boussole / GPSA-GPS, GLONASS
Accéléromètre / GyroscopeOui / Non
Capteur de lumièreNon
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMImicroUSB v2.0
Tuner FM (Radio)Non
Batterie4550 mAh
Dimensions213,9 x 127,7 x 9,5 mm
Poids355 grammes

Design

Le design de l’Iconia One 8 ne risque pas de surprendre le consommateur. On est sur un format tout à fait classique chez Acer, avec finalement très peu de changements visuels. Comme toujours, on a une façade blanche épurée, ou ne siègent qu’un appareil photo frontal (0,3 mégapixel) et un logo Acer en bas. Les bordures d’écran sont bien larges et on ne risque pas d’avoir un doigt qui empiète sur le jeu auquel on joue en mode paysage.

DSC_3088

Ce qui change un peu, c’est la texture de la coque arrière de la tablette. Ce sont ici des motifs en relief qui siègent, permettant une bonne accroche, mais qui font moins bonne impression que le plastique imitation aluminium. L’impression seulement, parce que ça ne change finalement pas grand-chose sur la qualité globale du produit. On voit bien qu’on est face à un objet d’entrée de gamme, et que ces critères ne sont pas primordiaux ici. Sur cette coque, on trouve également un habile port microSD, qui permet de s’éviter l’ouverture d’une trappe sur une tranche de la tablette ou d’avoir carrément à retirer la coque pour accéder aux entrailles de la bête. Ici, on la glisse simplement dans l’emplacement réservé et on peut à nouveau télécharger des applications.

DSC_3096

Ce qui est peut-être plus dérangeant sur cette Iconia One 8, ce n’est pas ses dimensions et son format de 8 pouces, mais son poids de 355 grammes. C’est franchement lourd, et il suffit qu’on la tienne un peu du bout des doigts dans certaines phases de jeu pour avoir franchement l’impression que son poids nous entraine. Ça n’a effectivement rien à voir avec un modèle du genre comme la Sony Xperia Z3 Tablet Compact, qui allie finesse et légèreté (270 grammes).

DSC_3093

Enfin, si on compare à la Iconia Tab 8, on a même perdu 5 grammes sur la balance, puisque cette dernière pèse 360 grammes. On est finalement sur quelque chose d’ultra-classique, que ce soit au niveau de l’aspect ou de la prise en main. Et on a bien du mal à trouver de nouveaux mots à mettre sur l’aspect esthétique de cette tablette d’Acer.

 

Écran

L’écran n’est pas l’atout maître de cette tablette, et il suffit de l’allumer pour s’en rendre compte. Déjà, l’affichage de 800 x 1280 pixels ne permet qu’une densité d’environ 190 pixels par pouce, loin des standards du marché. C’est peut-être même ce qu’on a vu de plus bas depuis bien longtemps. Encore une fois, pour faire un parallèle avec la Tab 8, Acer a revu les caractéristiques à la baisse dans ce domaine puisque celle-ci s’équipait d’un écran Full HD, chose que l’on avait saluée à l’époque.

DSC_3089

La luminosité maximale mesurée avec l’aide de notre sonde s’élève à seulement 301 cd/m2. C’est moyen, mais on peut considérer que c’est suffisant. Après tout, on est sur une valeur classique pour un appareil de ce type et de cette gamme. On a pas mal de reflets sur cet écran, mais les angles de vision sont plutôt honnêtes. Il y a un petit effet d’espace entre la dalle et la vitre, mais ce n’est pas problématique à l’utilisation, et la dalle est bien intégrée puisqu’on n’observe pas de fuite de luminosité ni quoi que ce soit.

 

Logiciel

Arrêtez tout, je crois bien qu’on a ici la première tablette d’Acer installée sous Android 5.0 Lollipop. Un petit tour dans les informations logicielles et… oui, c’est bien cela ! En même temps, Android 5.0 Lollipop est maintenant lancé depuis un an et on n’en attendait pas moins.

logiciel-Acer-Iconia-One-8-2

Malgré tout, l’interface logicielle ne change pas plus que cela, si ce n’est qu’elle adopte les codes graphiques propres à Material Design. On trouve toujours quantité de bloatwares que l’on s’empressera de supprimer après l’initialisation de la tablette, histoire de gagner un peu de place sur la mémoire interne. Il y en a vraiment pour tous les goûts des apps propres à Acer, des jeux ou des applis de productivité. Pour en dresser une courte liste, on  retrouve des apps comme Booking, Dropbox, Evernote, EZ Snap, EZ Wake UP, McAfee, Livres Kobo, Office Suite, abDocs, abFichiers… Elles font régulièrement doublon.

logiciel-Acer-Iconia-One-8

Du côté des fonctionnalités, il n’y a pas beaucoup de nouveautés non plus. Dans l’affichage, on relève un mode lecture, qui permet d’adapter l’écran à la lecture. Dans les faits, cela se traduit par la mise en place d’un filtre jaune, qui enlève un peu la fameuse lumière bleue (qui agit en mal sur nos yeux et notre cerveau). Difficile de trouver autre chose à mettre en exergue, si ce n’est les quelques gestes permettant, par exemple, de déverrouiller la tablette en posant un doigt de chaque côté de l’écran, ou en passant sa main devant. En dehors de cela, on a une interface plutôt fluide et réactive.

 

Performances

Si l’Acer Iconia Tab 8, testée il y a maintenant de nombreux mois, affiche de meilleures caractéristiques techniques sur certains points, Acer a semble-t-il voulu mettre les performances de ces produits sur un pied d’égalité, ou presque. Il ne s’agit pas des mêmes SoC sur ces deux modèles, l’Iconia Tab 8 étant équipée d’un Intel Atom Z3745, et la Iconia One 8 embarquant un Intel Atom Z3735G. Ce dernier se distingue en ne supportant qu’un seul Go de mémoire RAM, et en intégrant une puce graphique légèrement moins puissante.

Benchmark/ModèleAcer Iconia One 8Acer Iconia Tab 8
AnTuTu v533 513 35 006
GFX Bench
(T-Rex 1080p onscreen/offscreen)
- / - FPS16 / 17 FPS
GFX Bench
(Manhattan 1080p onscreen/offscreen)
14 / - FPS8,9 / 8,4 FPS
3D Mark
(Ice Storm Unlimited)
12 99516 626
PC Mark4 7144 210

Sur les résultats de benchmarks, l’Iconia One 8 est tout de même en dessous de l’ancien modèle au niveau des performances, et même en ayant une définition d’écran moins élevée. Ce qui va se rapprocher le plus d’un usage réel, c’est le test de PC Mark qui se base sur des tâches de tous les jours. Et là-dessus, on voit bien que l’Iconia Tab 8 est meilleure que sa descendante. On le confirme à l’utilisation, et l’Iconia One 8 est loin d’être la tablette la plus rapide du marché. Lancer un téléchargement, installer une app, ouvrir des applications, ou naviguer sur des pages peut parfois être lent. Alors qu’au contraire, sur des jeux basiques, la puce graphique et le CPU se comportent plutôt bien puisqu’il n’y a pas de ralentissements perceptibles. On pourra sans mal jouer un peu.

Photographie et son

Pour être bref, n’espérez pas faire des photographies de qualité avec cette tablette qui embarque le minimum syndical pour faire des clichés de paysages aptes à réactiver nos souvenirs. Le capteur de 5 mégapixels à l’arrière n’est pas un foudre de guerre, et à la limite, on trouve que le contraste n’est pas trop mal géré. Pour le reste, le déclencheur est long, la netteté n’est pas au rendez-vous et la mise au point bien approximative. En intérieur, et même avec une luminosité très correcte, on obtient énormément de bruit. Les photos de nuit ? C’est à oublier. Quant à la caméra frontale, vous pouvez toujours faire un Skype avec, mais pas sûr que votre correspondant vous reconnaisse.



Côté sonore, il n’y a pas de surprise non plus et on se retrouve avec quelque chose de tout à fait similaire à ce que propose d’habitude Acer. La firme a donc intégré une sortie audio au bas de la coque, qui permet de profiter à peu près correctement de vidéos. Mais on privilégiera l’appairage avec une petite enceinte Bluetooth.

 

Autonomie

Tout comme les autres tablettes du constructeur, cette ardoise à tendance à se décharger seule et trop rapidement lorsqu’elle est en veille. Même si on ne l’utilise pas, il faut rester attentif à son niveau de charge si on ne veut pas avoir une mauvaise surprise en voulant s’en servir.

Autonomie
  • Acer Iconia One 8 : 83
  • Acer Iconia Tab 8 : 82

Sur notre test d’autonomie classique (une heure de vidéo HD sur YouTube avec une luminosité réglée à 200 cd/m2, la tablette affiche une perte de 17 % de charge. C’est à peine mieux que pour la Tab 8, mais à l’usage quotidien, on ne voit pas du tout la différence.

 

Prix et disponibilité

La tablette Acer Iconia One 8 est d’ores et déjà disponible chez quelques revendeurs, avec un prix moyen de vente se situant à 179 euros.

 

Verdict Acer Iconia One 8

design
6
Aucune folie sur ce design, qui est semblable à ce que fait d'ordinaire la marque, si ce n'est qu'on a ici une coque texturée. Pas de quoi nous faire sauter au plafond, et on a tendance à trouver les boutons physiques peu adaptés. En fait ils sont mêmes difficiles à trouver à l'aveugle.
écran
5
Certes, l'écran n'est pas génial, loin s'en faut, mais il a au moins le mérite d'être assez équilibré, avec aucun gros défaut à soulever. La définition est faiblarde, la luminosité est dans la moyenne, et l'utilisation ne pose pas problème.
logiciel
7
On a enfin du Lollipop sur une tablette Acer, et ça a au moins le mérite d'être rassurant. L'interface est fluide, et proche d'Android Stock, mais Acer a pris la fâcheuse tendance d'installer une tripotée d'applications plus ou moins utiles.
performances
6
On ne sait pas trop à quoi on s'attendait côté performances du produit, et on peut dire qu'on n'est pas déçu. La tablette tient largement son rang à ce niveau, n'étant pas si loin des résultats obtenus avec la Tab 8.
caméra
4
C'est toujours pareil. Les tablettes sont principalement conçues pour des usages multimédias (regarder des vidéos, jouer, lire...) et les ardoises d'entrée de gamme font pâle figure dans ce domaine. Avec une telle définition d'écran, difficile d'apprécier l'utilisation multimédia de cette One 8. En plus, les clichés sont mauvais, et la sortie sonore est sans plus.
autonomie
6
Pas franchement de raisons d'être charmé par l'autonomie. Certes, ce n'est pas catastrophique, mais on perd rapidement de la charge à l'usage, et laisser la tablette en veille n'arrange pas non plus les choses.
Note finale 5/10
Quand on regarde cette tablette Acer Iconia One 8, on a vraiment le sentiment d'avoir affaire au produit lambda par excellence. Alors, certes, ce produit vient garnir un marché de l'entrée de gamme, mais on a bien du mal à trouver un élément différenciant ou quoi que ce soit pour la mettre en valeur. Il n'y a rien de franchement bon, et rien de franchement mauvais. Si le triangle des Bermudes de la high-tech existe, l'Iconia One 8 y est certainement.

On a un écran moyen, une construction banale, des performances classiques, une autonomie dans la norme si vous daignez éteindre la tablette quand vous ne vous en servez pas, et une partie multimédia plutôt médiocre (mais on s'y attendait). Selon que l'on voit le verre à moitié vide ou à moitié plein, les avis sur cette tablette divergeront.

Ce qui est dommage, c'est plutôt qu'on peut désormais trouver l'Iconia Tab 8 au même prix, si ce n'est moins, alors qu'elle fait un peu mieux dans tous les domaines. Elle n'est simplement pas sous Lollipop.
  • Points positifs
    • Android 5.0 Lollipop, enfin !
    • Performances correctes
    • Fluidité et réactivité
  • Points négatifs
    • Boutons physiques peu pratiques
    • Faible définition d'écran
    • Peu d'arguments à faire valoir fin 2015
    • Elle est lourde