Introduction

Juste avant que le Mobile World Congress n’ouvre ses portes, Archos s’est empressé de dévoiler ses nouveaux smartphones, dont le Diamond 2 Note. Nous avons eu l’occasion d’essayer cette tablette plus qu’abordable, qui semble trouver le bon compromis entre caractéristiques techniques haut de gamme et prix accessible.

archos-diamond-2-note-

Archos vient rarement les mains vides au salon de Barcelone, mais n’est pas particulièrement habitué à créer la surprise. Cette année pourtant, le constructeur français a réussi à marquer les esprits avec ses deux nouveaux smartphones, le Diamond 2 Note et le Diamond 2 Plus. S’ils peuvent facilement se faire éclipser par les Samsung Galaxy S7 et autres LG G5, ils ne déméritent pas pour autant et montre de sérieuses qualités, que nous avons eu l’occasion de mettre à l’épreuve à l’occasion d’une prise en main.

 

Des faux semblants bluffants

Pour son Diamond 2 Note, Archos a réussi à donner une impression d’ultra premium à moindre coût en trichant légèrement sur certains points. À l’avant par exemple, le smartphone est doté d’une vitre 2,5D qui imite parfaitement le bordeless. En y regardant de plus près néanmoins, l’affichage en lui-même s’arrête néanmoins bien avant cela, laissant apparaître une fine bordure noire de part et d’autre. Pour autant, avec un fond d’écran sombre, la sensation est très réaliste au premier coup d’œil. Cela se ressent d’autant plus que, comme sur les derniers flagships de LG, les bordures encadrant l’écran en haut et en bas sont très minces.

La coque arrière quant à elle est en aluminium, avec ses bandes horizontales aux extrémités haute et basse, désormais classiques sur les smartphones de cette génération. Avec son objectif photo centré juste sous cette démarcation supérieure, le Diamond 2 Note pourrait facilement se faire passer pour un Meizu, et notamment le récent Pro 5, avec son flash situé au même endroit, juste sous l’appareil photo. Pour finir, une LED stylisée se situe juste sous l’écran, arborant un design original, et le poids global de l’appareil (150 grammes) reste très en dessous de celui des phablettes habituelles.

archos-diamond-2-note-2

Très fin et agréable à prendre en main, il n’y a que peu de reproches à faire au design de ce smartphone, si ce n’est dans une certaine mesure l’absence du port USB-C qui pourtant est présent sur le Diamond 2 Plus, dévoilé le même jour.

Des chevaux sous le capot

Mais le design du Diamond 2 Note n’est pas sa seule qualité. Il embarque en effet un processeur octa-core MediaTek X10 cadencé à 2 GHz couplé à 3 Go de RAM, un écran 6 pouces de définition 1440p ou encore un appareil photo de 16 Mégapixels capable de filmer en 4K. Par ailleurs, il sera disponible à sa sortie sous Android 6.0 Marshmallow, et compatible 4G avec deux emplacements pour cartes SIM, dont un capable d’accueillir également une carte microSD.

Malheureusement encore en développement, le Diamond 2 Note que nous avons eu l’occasion d’essayer était encore loin d’être finalisé et il est donc difficile de se prononcer sur ses performances globales tant la partie logicielle est une part importante de l’expérience. Il n’en reste pas moins déjà très fluide à utiliser en l’état actuel.

archos-diamond-2-note-3 copy

Bref, avec son Diamond 2 Note, la marque française montre clairement sa volonté de s’attaquer au marché des smartphones premium. Reste à savoir si l’essai sera transformé lors de la sortie de l’appareil, fixée en mai au prix conseillé de 300 euros.