Comme si le gros milliard de dommages et intérêts ne suffisait pas, Apple, dans sa guerre des brevets, continue à harceler Samsung. C’est donc hier que l’entreprise à la pomme a demandé à ajouter à la liste des terminaux qui violent les brevets « Slide to Unlock » et « Recherche universelle » (pour ne citer que les plus connus, au total, ce sont 8 brevets que Samsung est accusé d’avoir violé) le Samsung Galaxy S III, le Galaxy Note et sa déclinaison Galaxy Note 10.1.

Les trois terminaux ajoutés 

Attention, il s’agit là d’un procès totalement différent de celui perdu par Samsung dernièrement et qui lui a infligé plus d’un milliard de dommages et intérêts. Il ne s’agit pas non plus d’un nouveau procès puisqu’en juillet dernier, Samsung a appliqué un patch sur son GS III pour ne pas utiliser ces brevets mais apparemment, cela n’a pas suffi. 

Apple a réussi à soutirer beaucoup d’argent à Samsung, alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? En contrant les téléphones phares de Samsung, Apple frappe un grand coup sur Android et empêche son innovation. Rappelez-vous, c’est d’ailleurs ce que souhaitait Steve Jobs, il déclarait aussi qu’il irait jusqu’à « la guerre Thermo-nucléaire s’il le fallait« . Par contre, celui-ci disait qu’il ne voulait pas d’argent, Tim Cook en a décidé autrement.

 I have a dream…

Vous pouvez consulter la liste des « brevets » violés par Samsung sur ce PDF (en anglais). Apple voulait freiner Android et c’est Samsung, en vue de sa place de leader du marché qui en paye le prix. Espérons que nous, consommateurs, nous n’allons pas être trop pénalisés par cette guerre livrée entre les deux géants de l’industrie mobile.

Via Engadget