Depuis plusieurs années, Samsung et HTC avaient la première et seconde place du classement des constructeurs Android. Depuis le rachat de Sony-Ericsson par Sony, l’entreprise japonaise s’est lancée un défi de taille : devenir le premier constructeur Android. Selon les premiers chiffres, après un an – Sony aurait déjà relégué HTC à la troisième place.

La campagne de Sony pour le Xperia T et le film Skyfall 007

Nous savons que les choses allaient mal pour HTC, la marque taïwanaise a des difficultés pour stopper l’hémorragie de ses ventes et donc de son chiffre d’affaire. Au contraire, chez Sony Mobile, il ne se passe pas un seul mois sans un nouveau smartphone Android. La marque japonaise a pour ambition de mettre en place un vrai éco-système à travers plusieurs piliers : Divertissement (Playstation), Image (Bravia), Mobile (Xperia) et la Musique (Walkman). Les campagnes de publicité, les divers opérations promotionnelles (avec le film Skyfall par exemple), la présence « sociale », le suivi des clients… commencent à porter leur fruit.

En effet, au Royaume-Uni, Sony aurait dépassé HTC. Sony aurait vendu 500 000 smartphones, tandis que HTC en aurait écoulé 440 000. Samsung, quant à lui, aurait vendu plus de 3,2 millions de smartphones.

Pierre Perron (Sony Mobile UK) a déclaré :

Toutes les sources confirment la même tendance – que nous avons la deuxième place dans le segment Android au Royaume-Uni. C’est ce que tous nos clients nous disent : Sony mobile est considéré comme un des meilleurs acteurs dans l’univers Android.

Même si Sony Mobile envisage de tester d’autres plateformes, cela n’est pas prévu pour le moment : « Android est probablement la meilleure solution actuellement, car il offre l’accès facile et unifié à l’ensemble du portefeuille de services de Sony. ». Bien sûr, il nous manque les chiffres des autres marchés européens pour confirmer cette tendance.

EN 2013, Sony espère aligner un concurrent de taille face au prochain Galaxy S4 de Samsung – avec processeur quarduple coeur et écran FullHD selon les premières rumeurs. C’est tout ce que l’on peut leur souhaiter.

Source