Nous avions pu découvrir le Projet Shield lors du CES 2013 et c’était à l’époque une surprise de taille. En effet, le spécialiste de la carte graphique a décidé de montrer le potentiel de la plateforme Android dans le gaming avec une console portable atypique. Au Mobile World Congress, nous avons pu prendre en main quelques minutes cette mystérieuse manette « tablette » et console de jeu.

NVIDIA Project Shield Android

Concrètement, il s’agit d’une console portable sous Android dont le design est une « manette » qui est bien sûr propulsée par une architecture Tegra 4. Nous retrouvons également un écran 5 pouces en définition 720p, que l’on peut rabattre grâce à un clapet.

 

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

NVIDIA Project Shield Android

L’objectif de Nvidia est de promouvoir la nouvelle plateforme Tegra 4 et de mettre en avant le potentiel d’Android en tant que véritable plateforme de jeux. Après les concepts de consoles OUYA ou GamePad, nous savions qu’Android n’était plus seulement tactile mais également « physique ». En effet, NVidia nous prouve qu’il est possible de concevoir  un terminal muni d’un pad. De plus, la Project Shield a la capacité de pouvoir se brancher via du HDMI au téléviseur.

c_DSC04702

Cette console regroupe le meilleur de la technologie de NVIDIA, elle intègre donc une fonctionnalité très intéressante qui permet d’allier les valeurs « gaming sur PC » à la mobilité.

La cible ? Les « gamers » !

La NVIDIA Project Shield est capable de faire tourner la totalité des jeux « casual » disponible sur Google Play. Bien entendu, le Tegra 4 et les boutons « physiques » de la Project Shield ne sont en (presque) aucun cas utile au fonctionnement de ces jeux avant tout conçu pour une utilisation tactile sur un maximum d’appareils Android.

c_DSC04712

Cependant, ce Tegra 4 et cette manette « physique » permettent de profiter d’une fonctionnalité très intéressante. En effet, si vous possédez un PC équipé d’une carte graphique avec une puce Kepler (GTX 650 au moins), vous pourrez « streamer » vos derniers jeux PC sur la Project Shield. A l’image de la GamePad de la Nintendo Wii U, vous pourrez jouer à Call of Duty depuis votre canapé. Les jeux PC devront intégrer la couche logicielle de NVIDIA et vous devrez installer au préalable le logiciel GeForce Experience.

NVIDIA Project Shield Android

Cette console Project Shield va permettre de profiter de fonctionnalités avancées sur les jeux Android optimisés Tegra 4. Par exemple, le jeu Real Boxing possède un mode « spectateur ». En reliant votre appareil NVidia au téléviseur en microHDMI, vous pourrez diffuser une « vue » différente. Idéal lorsque l’on invite des amis… une vue à la première personne sur la console, une vue à la troisième personne sur la TV.

Nos impressions : une « ergonomie quasi-parfaite »

Nous avons eu la chance de manipuler une vingtaine de minutes cette Project Shield. NVidia a enrichi la Tegra Zone avec de nombreux jeux et une interface bien plus riche. La console était un prototype avancé, Nvidia nous a assuré que la version commercialisé au deuxième trimestre aux Etats-Unis sera bien plus « finie ». En particulier en matière de « finition » avec un plastique de meilleure qualité.

NVIDIA Project Shield Android

Notre première prise en main était assez étonnante. En main, elle ressemble davantage à une manette de Xbox 360 (croix directionnels, sticks, etc.) qu’à une console portable, entre autres grâce à son gabarit assez imposant. L’expérience « gaming » est bien présente avec une ergonomie quasi-parfaite, cette console s’adresse pour le coup vraiment aux « hardcore gamers ». C’est un projet curieux, qui est une véritable surprise. Néanmoins, elle prouve qu’il est possible de concevoir une console portable avec les écosystèmes mobiles actuels. J’espère que cela donnera de bonnes idées aux fabricants de smartphones.

NVIDIA Project Shield Android

Son élément différenciant est sa capacité à diffuser les jeux PC sans fil. La puce Tegra 4 semble être assez consommatrice en énergie, c’est en tout cas que la grille de ventilation évoque. En effet, l’air est aspiré par l’avant de la Shield, et évacué par l’arrière. A priori, cet élément « inaudible » ne sera requis qu’en cas d’utilisation extrême de la console. Le point rassurant : l’appareil m’a semblé extrêmement réactif et fluide.

c_DSC04700

Reste la question de son prix. La réponse sera déterminante. Néanmoins, NVIDIA a opté pour un modèle classique, le fondeur ne développera aucun modèle alternatif de revenu. Les « seuls » revenus générés, le seront sur la vente du terminal. Aucun revenu sur la vente d’applications et de jeux, tout se passe uniquement sur le Google Play. Une décision qui aura bien évidemment une conséquence assez importante sur le prix de l’appareil.