C’est limite si on ne se dit pas, si ce mobile est vraiment solide pour ressortir entier d’une poche de jean. Avec une épaisseur aussi mince, on se demande si ce smartphone de seulement 7.9 mm y survivrait. A ce stade, il est vrai qu’un écran pliable pourrait être plus apprécié. Déjà sur le gain de place, puis sur la peur de ne pas le tordre ou le briser en deux.

Hélas, ce smartphone n’est pas le plus fin du monde, puisqu’un autre modèle plus fin à 7.7 mm d’épaisseur chez NEC avait déjà fuité en février 2011. Tandis qu’ici, on retrouve un autre mobile à 0.2 mm de plus et répondant aux normes IPX5 et IPX7.

  • IPX5 protège contre les projection d’eau ; pas de dommage avec une fuite d’eau (en dessous de 12.5l/min) d’un tuyau (6.3mm de diamètre) situé à une distance de 3 mètres.
  • IPX7 protège contre une chute sous 1 mètre d’eau pendant 30 minutes. 

C’est à dire étanche, un peu comme le Motorola Defy. En gramme, le NEC Media N-06C rejoint le Samsung Galaxy S II à environ 113/115 grammes.

Comme on peut l’apercevoir sur l’image ci-jointe, le Media N-06C intègre un large écran tactile de 4 pouces avec une résolution de 854 x 480 pixels, un processeur à 1 GHz, soutenu par 512 Mo de mémoire RAM, avec un emplacement supplémentaire pour les MicroSD (jusqu’à 32 Go). On peut également voir que celui-ci dispose d’un appareil photo de 5 mégapixels pouvant enregistrer de la vidéo en 720p, du Wi-Fi (b/g/n), la 3G (DL 14.4 Mbps / UL 5.7 Mbps) et le Bluetooth.

Pour l’heure, nous ne savons pas quand le NEC Media N-06C sous Android Gingerbread (2.3) sortira, mais il serait très probable que cette alliance entre technologie et design dépasse les frontières de l’Asie, pour peut-être se faire une place sur le large marché mondial.

Via Engadget.