Aux Etats-Unis, les intentions concernant l’achat de smartphones d’ici à la fin de l’année, met Android en première position, juste devant iOS.

Régulièrement, le cabinet Nielsen publie des statistiques sur les OS mobiles. On y retrouve des données sur les achats passés ou futurs des clients. La dernière version compare les résultats de janvier à mars 2011, à ceux de juillet à septembre 2010.

Les futurs acheteurs d’un smartphone, d’ici à la fin de l’année, mettent désormais Android à la première place de leurs intentions. Il ne faut toutefois pas s’enthousiasmer si vite, car un seul point de pourcentage sépare Android, d’iOS (et donc de l’iPhone). En l’espace de 6 mois, l’OS de Google a grapillé 6 points, quand iOS en a perdu 3. Pour le reste, les changements sont assez minces mais sont en baisses. Blackberry arrive en troisième position, loin derrière ses deux concurrents, avec seulement 11% des intentions. La plateforme est-elle trop spécialisée pour plaire au plus grand nombre ? Windows Phone 7 et Windows Mobile 6 n’arrivent toujours pas à stopper l’hémorragie, car ils perdent un point à seulement 6%. On retrouve ensuite WebOS, dont l’évolution semble peu encourageante pour HP. Le rachat de Palm était-il une bonne idée ? On retrouve ensuite Symbian… à 0% et le reste. Près de 20% des gens ne savent pas encore quelle plateforme ils vont prendre.

Intéressons nous aux ventes des six derniers mois, Android domine largement ses concurrents, car il a été acheté par 50% des nouvelles possesseurs. iOS est à la deuxième position, mais avec une part de marché deux fois moins élevée. Ensuite, on retrouve le même classement qu’auparavant.

Au niveau des achats globaux, on remarque que la répartition est différente. Android occupe toujours la première place, mais avec seulement 37%. iOS progresse légèrement de deux points. Blackberry est plus fort avec 22% des ventes.

Au premier abord s’intéresser aux statistiques des Etats-Unis peut paraître très obscur, car vous êtes sur un site francophone. Nous savons que les habitudes des consommateurs différent d’un pays à l’autre, selon de nombreux points : pouvoir d’achat, opérateurs, promotions…

Ce qu’il faut noter ici, c’est la poussée (confirmée à nouveau) d’Android, qui est très populaire auprès des nouveaux acheteurs. La force de frappe d’Apple avec ses publicités et son lot d’adeptes ne sont plus suffisants pour lui accorder un statut de leader.

En France, la répartition est légèrement différente, car Symbian va progressivement s’estomper, pour laisser place à iOS, puis Android.

Source : Nielsen