HTC a souhaité respecter les dates qu’il avait donné pour la mise à jour du Desire vers Android 2.3 (Gingerbread). Mais il n’utilise pas la voie classique (via une OTA pour le grand public), car elle est réservée uniquement aux développeurs.

 

Le feuilleton de la mise à jour du HTC Desire vers Android 2.3 (Gingerbread) touche presque à sa fin. Elle est bien disponible, mais uniquement en version de test pour les développeurs. Mais avant d’approfondir le sujet, revenons sur les derniers épisodes pour ceux qui en auraient raté un. Initialement le smartphone devait passer sous Android 2.3 (Gingerbread), tout comme les Desire HD et Desire Z. L’information avait été donnée à Barcelone et la date de sortie était prévue pour juin. On savait que Sense 2.1 ne serait pas de la partie : on s’orientait alors vers une petite mise à niveau de Sense ou le passage vers Android en version de base (AOSP).

Mais revirement de situation à la mi-juin ! Sur sa page Facebook, HTC indiquait tout simplement que la mise à jour était annulée. Devant le nombre de retours négatifs, la marque a alors dû faire machine arrière le lendemain et annoncer qu’elle aurait finalement lieu. Le jour suivant, on apprenait que cette mise à niveau n’inclurait pas toutes les applications, car le problème évoqué par HTC était initialement un manque de mémoire. Cela voulait donc dire Sense 2.1, sans toutes les nouveautés. Le 1er juillet, les tests de cette build avaient même commencé. Quelques jours plus tard, le constructeur annonçait fièrement une disponibilité pour la fin juillet.

Ayant légèrement dépassé son délai initial, HTC vient de sortir la mise à jour vers Gingerbread uniquement sur le portail developer.htc.com. La raison évoquée est la suivante, sur la page Facebook du constructeur :

« Cette mise à jour est uniquement recommandée aux utilisateurs expérimentés qui veulent Android 2.3 et comprendre les limitations qui s’appliquent. »

HTC indique faire une mise à jour bradée, car le smartphone ne possèderait pas suffisant de mémoire. Il est vrai que l’argument des ROMs de la communauté est un peu faux. En effet, des éléments sont installés sur la carte SD, pour palier à ce problème, chose que HTC ne peut pas faire (si tel était le cas, les retours du grand public seraient très mauvais dès le changement de la carte SD). Mais si on regarde du côté des Salsa et Chacha qui possèdent exactement la même quantité de mémoire : 512 Mo de RAM (même 576 Mo pour le Desire) et de ROM, on s’interroge. A nouveau, il faut nuancer les propos, car ces deux téléphones ont une résolution inférieure au Desire. Par conséquent, la taille des ressources est moins élevée et moins de mémoire est consommée.

La création d’une mise à jour vers une nouvelle version d’Android coûte très cher aux constructeurs. En effet, les effets sur les ventes sont quasiment nuls, car des modèles de 2011 avec un matériel équivalent sont toujours plus attractifs. Seule l’image de marque rentre ici en jeu. Il peut aider à l’achat d’un prochain smartphone chez ce constructeur, ou bien anéantir cette volonté et pourquoi pas générer un « bad buzz ». HTC essaye de se situer au milieu, mais les résultats sont clairement mitigés.

Pour en revenir à la mise à jour, il n’y aura pas d’envoi au grand public de la version actuelle. Pour montrer l’impossibilité d’installer le même écosystème que sur un smartphone HTC classique, les éléments suivants ont été retirés :

  • Toutes les personnalisations, dont celles des opérateurs
  • Tous les fonds d’écran, sauf celui par défaut (mais seront disponibles sur le site HTC Developer)
  • Des applications HTC (mais seront disponibles sur le site HTC Developer)
  • L’application officielle Facebook, qui pourra être téléchargée depuis l’Android Market

Il faut également savoir qu’un wipe des données a lieu. Cela veut dire que les données des applications, les SMS, MMS… seront perdus. En revanche, le contenu de la carte SD restera intact. Il est donc conseillé de faire des sauvegardes du contenu avant de procéder à cette mise à jour. Notez que les possesseurs d’un smartphone acheté en Amérique du Nord (Canada inclus) ne peuvent pas l’installer. Pour plus d’informations sur la procédure d’installation, n’hésitez pas à consulter notre forum.

Maintenant que HTC a donné la preuve de l’existence de la mise à jour et a approximativement respecté ses délais, mettra-il en ligne une vraie ROM pour le grand public ? Car l’argument mis en avant ici est une démonstration du faible espace mémoire… D’après les commentaires sur Facebook du constructeur, il semblerait qu’il ne s’agisse que d’une preuve pour montrer l’impossibilité de proposer quelque chose de mieux.

Merci à tous ceux qui nous ont envoyé l’information !