Introduction

En dehors des grandes marques, il existe d’autres montres connectées à moindre coût disponibles sous Android Wear. L’un de nos lecteurs, Rémi Grzeczkowicz, a testé pour vous la Ticwatch Express de Mobvoi, et voici son avis.

Note : il s’agit d’un test de l’un de nos lecteurs qui a souhaité partager son avis et non de la rédaction de FrAndroid. Nous avons cependant jugé ce papier assez pertinent et qualitatif pour être publié dans nos colonnes. Vous pouvez vous aussi nous contacter pour nous proposer vos tests d’appareils.

Financées sur Kickstarter, la Ticwatch E et sa sœur la Ticwatch S ont fait couler de l’encre outre-Atlantique. En effet, la première a été lancée à 99 dollars (environ 80 euros) en début de campagne, mais malgré tout, ces montres arrivent sur un marché déjà bien complet et qui ne séduit pas un large public, contrairement à nos smartphones. Ces deux montres se voulaient être des montres complètes et abordables tournant sur Android Wear. Elles sont relativement similaires et notre test portera sur la Ticwatch E, la moins chère des deux.

Fiche Technique

Cette montre ne table pas dans la différence côté matériel embarqué et ressemble beaucoup à ses concurrentes. Seule différence, là où les autres montres Android Wear tournent grâce au Snapdragon Wear ou au Snapdragon 400, celle-ci utilise un processeur MediaTek MT2601, un dual-core cadencé à 1,2 GHz, le tout couplé à 512 Mo de mémoire vive. La capacité de stockage interne du produit est de 4 Go, et la batterie fait un petit 300 mAh. Du côté de l’écran, elle est équipée d’un écran OLED de 400 x 400 pixels, pour une surface de 1,4 pouce. Elle est équipée du WiFi, de Bluetooth 4.1, mais également de GPS.

Enfin, elle est IP67, ce qui vous permettra de vous laver les mains sans craindre pour votre montre, mais pas d’aller nager avec.

Modèle Mobvoi Ticwatch E
Taille de l'écran 1,4 pouces
Technologie d'affichage OLED
Définition de l'écran 400 x 400 pixels
Format écran Circulaire
Mémoire RAM 512 Mo
GPS Oui
Wifi Oui
Dimension x 20 x 13,55 mm
Poids 41,5 grammes
Batterie 300 mAh
Capteur de rythme cardiaque Oui
Podomètre Non
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Boussole Non
Capteur de lumière ambiante Non
Capteur de proximité Oui
Rechargement Câble de charge magnétique
Résistance à l'eau 67
Prix 159 euros
Fiche produit

Design et Hardware

Globalement, cette montre reste sobre. Il est clair qu’elle peut envier les designs des très chères Huawei Watch 2 ou LG G Watch Urbane, mais au vu du prix de la montre, il faut bien faire des concessions. Cependant, ceux qui préfèrent les montres avec un aspect plus « sport » seront probablement ravis du design.

Esthétiquement, la montre ne fera pas briller votre poignet, surtout dans la version que nous avons ici : la shadow (noire). Car elle est également sortie avec deux autres coloris qui valent tout de même le détour : en lemon (jaune) et en ice (blanc), ces deux dernières ont la particularité d’avoir une partie du boitier transparente, ce qui lui a valu d’être récompensée du Good Design Award.

Vous l’avez vu, la montre est faite de plastique pour le boitier et de silicone pour les bracelets. Cependant, le plastique de la montre est doux au toucher et ne fait pas penser au plastique brut que peuvent utiliser les smartphones d’entrée de gamme. Le bracelet est interchangeable via des attaches qui sont censées se défaire facilement. Promesse tenue, le système est simple d’utilisation et il est facile de tirer sur l’attache pour détacher le bracelet.

Android Wear 2.0 oblige, toutes les montres doivent être équipées d’un bouton physique. Certaines concurrentes ont fait le choix de le placer à deux heures, ici il est placé à neuf heures, je vous accorde qu’au début, surtout quand on a déjà été utilisateur d’une montre connectée, il faut s’y habituer, il m’est arrivé plusieurs fois d’appuyer sur le mauvais côté de la montre.

Malheureusement, la montre est plus épaisse que ses concurrentes (13,55 mm) alors ceux qui trouvaient que les montres connectées étaient déjà épaisses, passez votre chemin. Dans l’ensemble, la montre est agréable à porter malgré son épaisseur et ne bute pas sur la boule du poignet (ndlr : l’apophyse styloïde), même pour les petits poignets comme le mien.

Écran et utilisation

L’écran de cette montre est dit anti-rayure d’après le constructeur, j’avoue que je n’ai pas essayé de la rayer pour tester la résistance, mais nous pouvons peut-être, pour une fois, faire confiance à une marque sur la résistance de l’écran. Cet écran est OLED, ce qui permet d’avoir des noirs intenses et des couleurs vives, mais aussi, en théorie, d’être moins gourmand en énergie. Pour ce qui est de la résolution de l’écran, elle est identique à celle de la Huawei Watch. La luminosité est très forte et la montre est parfaitement utilisable en extérieur avec un grand soleil, mais un capteur de luminosité manque cruellement.

À l’utilisation, il n’y a pas grand-chose à dire sur la Ticwatch E. Elle est fluide et facile à prendre en main. En définitive, le bouton n’est pas si mal placé puisqu’on se tord moins le poignet et reste donc accessible pour lancer les applications. Aucun problème de connexion n’a été repéré avec le OnePlus 5, ni lors de l’utilisation du WiFisur la montre. On regrettera cependant l’absence de puces NFC et 4G permettant le paiement via Android Pay (récemment devenu G Pay).

Les nouvelles montres connectées sont également équipées d’un haut-parleur et la Ticwatch E ne déroge pas à la règle. Dans les faits, ce haut-parleur n’est pas très puissant et de qualité très moyenne. Ne comptez pas répondre à un appel depuis la montre si vous êtes dans un environnement bruyant. De même, oubliez tout de suite l’idée d’écouter de la musique via ce haut-parleur.

Mobvoi, comme les autres constructeurs, n’a pas touché à Android Wear et propose simplement deux applications fitness maison. On trouvera donc une application de suivi journalier et une de rythme cardiaque, le reste étant assuré par Google Fit. Le capteur cardiaque est rapide et performant, mais affiche parfois un mauvais pouls : 193 au repos. Cependant, il m’est impossible de savoir si le problème vient de moi (en effet, certaines peaux ont plus de mal avec ce type de capteurs) ou de la montre.

Autonomie

Côté batterie, la montre tient sans aucun problème la journée (et quand je dis la journée, il s’agit de 6 h à 23 h). Dans les faits, on arrive sur une autonomie de un jour et demi, voire deux en fonction des utilisations, ce qui fait que vous aurez toujours l’heure, et ce à n’importe quel moment.

Sur un cycle où la luminosité est réglée sur 3 et où l’on reçoit quelques notifications et en utilisant un peu la commande vocale, à 6 h la montre indique 100 % puis 56 % à 22 h. Posée sur une table de nuit, car très désagréable au poignet, la montre se met en veille si bien qu’au matin, à 6 h, elle affiche 51 % de batterie. Ce jour-là, j’ai utilisé le GPS, un peu gourmand en énergie, si bien que la montre s’est éteinte à 16 h, mais sans GPS, il est possible de tenir deux jours. Personnellement, je préfère recharger ma montre tous les soirs et je termine systématiquement une journée entre 48 et 60 % de batterie.

Galerie photo

Note finale du test 7/10
La Ticwatch E vient se ranger dans la famille des montres connectées Android Wear et ne change donc pas la façon d’utiliser une montre connectée. Le constructeur a cependant tenu le pari de faire une montre abordable et suffisamment complète pour rivaliser avec les géants du marché. Entièrement faite de plastique, cette montre sera appréciée des personnes cherchant un produit avec un look sport et un aspect solide, faisant oublier toute crainte de casser ce bijou lors de nos séances d’entrainement. Les bracelets sont interchangeables, pouvant donner relativement facilement un look plus évolué à cette montre au design banale. Son faible prix, par rapport à la concurrence, peut facilement faire pencher la balance de son côté malgré les petits défauts de la montre.
  • Points positifs
    • Un prix très bas
    • Écran qualitatif et excellent affichage
    • Très confortable à porter
  • Points négatifs
    • Pas de puce NFC et 4G
    • L'épaisseur
    • Le haut-parleur mériterait d’être plus puissant et de meilleure qualité