Les webcams de vos ordinateurs sont-elles des appareils risqués ? Si l’on en croit le directeur du FBI, pour protéger votre vie privée, mieux vaut masquer l’objectif de ces petites caméras.

webcam

Vous vous rappelez Mark Zuckerberg qui, sur une photo anodine célébrant son succès sur Instagram, montrait à tous sa volonté de protéger son image ? En arrière-plan de son cliché, on pouvait constater que le fondateur de Facebook plaçait un morceau de scotch sur la webcam de son PC portable ainsi que sur son microphone.

La conférence organisée hier au Center for Strategic and International Studies a montré que Zuckerberg n’est pas tout à fait le seul à penser ainsi. Le directeur du FBI, James Comey, a ainsi conseillé à son auditoire de masquer les webcams des ordinateurs, lui qui était déjà connu pour utiliser cette pratique. « On se moque de moi pour beaucoup de choses, et on se moque beaucoup de moi pour cette raison, mais j’espère que les gens verrouillent leur voiture. Verrouillez vos portes la nuit », a-t-il poursuivi. « Il y a des choses raisonnables à faire, et cela en fait partie. Vous allez dans n’importe quel bureau du gouvernement et vous avez ces petites caméras au-dessus de leur écran. Elles ont toutes un petit cache qui se place dessus. On fait ça pour que les gens qui n’en ont pas le droit ne nous regardent pas. Je pense que c’est une bonne chose ».

Responsable du hack de l’iPhone 5c en cause dans la tuerie de San Bernardino, en début d’année, James Comey n’est pas le premier à soulever la question de la sécurisation des webcams. Comme le rapportaient nos confrères de Numerama à l’époque de « l’anecdote Zuckerberg », des chercheurs américains ont déjà prouvé en 2013 qu’il était possible de prendre le contrôle des webcams de Mac et de PC à distance. Le responsable du FBI n’a toutefois pas précisé si, chez les smartphones, il préconisait également l’usage du ruban adhésif.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid