Le réseau 4G vient d’atteindre un nouveau palier, en proposant des débits allant jusqu’à 1 Gigabit par seconde. L’Australie sera le premier pays à en profiter, grâce à son opérateur Telstra.

L’opérateur Telstra vient probablement de faire avancer le monde des télécoms grâce à sa dernière initiative. L’opérateur australien a mis à niveau son réseau 4G capable de fournir des vitesses de téléchargement allant jusqu’à 1 Gigabit par seconde. Des débits dignes de la meilleure fibre.

Peu d’appareils compatibles

Comme l’on peut s’y attendre, très peu d’appareils sont compatibles avec un tel débit. A vrai dire, seul un appareil (un routeur) est compatible avec ce réseau mais les smartphones compatibles devraient arriver en même temps que le processeur Snapdragon 835 de Qualcomm. En effet, le SoC est pour l’instant le seul à embarquer un modem compatible avec la 4G de catégorie 16, le Snapdragon X16.

Le Netgear NightHawk M1, un routeur mobile, est donc pour l’instant le seul appareil à supporter la 4G de catégorie 12-13. Jusqu’à 20 appareils peuvent s’y connecter en Wi-Fi 802.11ac. Pour les plus curieux, il s’agit bien du même modem Snapdragon X16 que l’on trouvera dans le Snapdragon 835.

Telstra a fait appel à Ericsson, le numéro 1 des infrastructures télécoms, pour mettre en place le réseau. Une démonstration a permis aux journalistes de constater des débits dépassant les 900 Mbps.

Une première étape vers la 5G

Tous les partis concernés par l’évènement ont insisté sur l’importance de la 4G à 1 Gpbs : la 5G ne pourra se déployer que sur les fondations de la Gigabit LTE. Malgré tout, il ne faut pas y voir la fin du réseau de quatrième génération. La 5G ne pourra pas se développer avant de longues années. Mais la 4G va évoluer pour être plus rapide, mais aussi plus optimisée.

Si, par hasard, un de nos lecteurs se trouve être un client de Telstra avec un routeur mobile Netgear NightHawk M1 et un forfait compatible, alors il doit encore s’armer de patience. En effet, le réseau ne sera pas ouvert au public avant la fin du mois de février.

À lire sur FrAndroid : 5G : À quoi ressemble l’avenir des réseaux mobiles ?