Nous avons actuellement à la rédaction deux smartphones équipés d’un écran QHD : les LG G3 et Oppo Find 7. Nous avons déjà testé de long en large le LG G3. Concernant l’Oppo Find 7, il reprend exactement la même base que l’Oppo Find 7a que nous avons également testé en détail, à quelques différences près : son écran QHD, la fréquence de son processeur ou encore sa quantité de mémoire vive. Nous avons donc décidé de les confronter sur le terrain des performances. Nous nous somme surtout intéressés à un point particulier des performances : celles obtenues dans le cadre des jeux. Certains pensent que le Snapdragon 801 est suffisant pour les écrans QHD alors que d’autres préfèrent attendre un Snapdragon 805 pour passer le cap. Alors, le Snapdragon 801 est-il assez costaud pour les dalles QHD des LG G3 et Oppo Find 7 ?

SONY DSC

L’Oppo Find 7 et le LG G3 ont de nombreux points communs. Ils partagent le même SoC : un Snapdragon 801 cadencé à 2457 MHz et un Adreno 330 pour la puce graphique. Au niveau de la mémoire vive, les deux terminaux sont équipés de la même quantité avec 3 Go. Pour l’écran, on retrouve la même taille et la même définition avec des dalles de 5,5 pouces pour 2560 x 1440 pixels, ce qui donne donc une résolution de 534 PPI. Autant vous dire que pour distinguer les pixels entre eux, vous pouvez y aller. Concernant l’Oppo Find 7a, il reprend exactement la même base que le Find 7 mais troque la définition QHD pour du Full HD (1920 x 1080 pixels). Le processeur perd un peu en fréquence puisqu’il passe à 2265 MHz et niveau mémoire vive, il passe à 2 Go.

Le Snapdragon 801 fait-il bon ménage avec la QHD ?

Avec une définition QHD, la question des performances en jeu se pose. Nous avions abordé de manière théorique cette problématique dans un article dédié à l’évolution des dalles et à la course à la 4K (UHD) que se livrent les constructeurs. Une dalle QHD d’une définition de 2560 x 1440 pixels doit afficher 1,78 fois plus de pixels qu’une dalle Full HD de 1920 x 1080 pixels. La puce graphique est donc bien plus sollicitée puisque c’est elle qui calcule l’image à afficher à l’écran. Pour des usages multimédias ou bureautiques, ce n’est pas un problème. Mais dans les jeux gourmands, le GPU est mis à profit de manière lourde et il est donc intéressant de savoir si l’Adreno 330 des Snapdragon 801 permet de faire tourner sans encombre les jeux les plus lourds.

Le protocole de test

Nous avons donc créé un petit protocole de test à l’aide des Oppo Find 7 et 7a ainsi qu’avec le LG G3. Le but est de comparer le G3 et le Find 7 qui ont tous les deux un écran QHD mais également avec le Find 7a pour essayer de mesurer la différence de performances entre un écran QHD et un écran Full HD dans les jeux.

Nous avons choisi de nous concentrer sur les benchmarks Epic Citadel et GFXBench puisqu’ils représentent des performances pratiques avec un moteur graphique capable d’être utilisé par les développeurs. Nous avons donc mis de côté les benchmarks synthétiques comme AnTuTu qui ne reflètent pas forcément l’expérience utilisateur. Epic Citadel a été retenu puisqu’il utilise l’Unreal Engine 3 et qu’il l’utilise de manière particulièrement réussie. À terme, nous devrions voir davantage de jeux utiliser ce moteur comme Rivaldy, une présentation réalisée par Epic Games à la Google I/O de l’Unreal Engine 4 et de l’Android Extension Pack. L’autre benchmark choisi n’est autre GFXBench avec les scènes T-Rex et Manhattan. La première utilise OpenGL ES 2.0 alors que la seconde est bien plus gourmande puisqu’elle se base sur OpenGL ES 3.0. Pour les jeux, nous avons réussi à trouver un seul jeu gratuit capable de mettre à mal le Snapdragon 801 : Real Racing 3. En payant, Nova 3 est aussi assez gourmand et nous l’avons donc inclus dans notre protocole de test.

La mesure des images par seconde

Pour les mesures dans les jeux, nous avons utilisé un utilitaire nommé FPS Meter (qui nécessite le root du téléphone). Il permet de calculer les images par seconde affichées par l’écran et de faire une moyenne sur la dernière minute. Les joueurs PC connaissent bien cette mesure puisqu’elle permet de distinguer différentes cartes graphiques entre elles. À titre de comparaison, un film est souvent projeté en 24 images par seconde (IPS) alors que les matchs sont diffusés en 60 images par seconde. Une question qui revient souvent est : à partir de combien d’images par seconde un jeu est-il fluide ? Une réponse rapide mais véridique : plus il y en a, plus c’est fluide. Vous pouvez d’ailleurs lire l’excellent article de Nofrag qui date de 2002 mais dont le contenu est toujours d’actualité. Les dalles de smartphones ne peuvent pas afficher plus de 60 images par seconde puisque leur fréquence de rafraîchissement est de 60 Hz. Il est donc inutile d’aller au-delà.

Oppo Find 7 Epic Citadel

Sur la plupart des jeux, les trois smartphones affichent sans peiner 60 IPS (images par seconde) de manière constante. Sur certains titres comme Dead Trigger 2, sur certaines scènes chargées (extérieur, reflets eau, fumée), le frame rate (taux d’images par seconde) baisse parfois aux alentours de 45/50 IPS. Rien de très grave. En revanche, sur Real Racing 3 (qui utilise le moteur Mint Engine 3) et sur Nova 3, le frame rate s’éloigne constamment de 60 IPS. Le résultat ? Des scènes pas forcément très fluides. Chacun aura sa définition de la fluidité mais à la rédaction, nous sommes unanimes : en dessous de 60 IPS, ce n’est pas fluide. Descendre en dessous de 30 IPS rendra le jeu vraiment injouable.

Real Racing 3 : Full HD au programme

Sur Real Racing 3, nous avons lancé la même course (durée de 5 minutes) sur les trois terminaux et nous avons relevé le frame rate moyen de la dernière minute. Première surprise : alors qu’on s’attendait à ce que l’Oppo Find 7 obtienne un score bien moins élevé que le Find 7a du fait de la définition d’écran, ce ne fut pas le cas. Les deux terminaux ont terminé au coude à coude avec respectivement 45 et 44 IPS. Comment expliquer ce résultat étonnant ? Après avoir analysé le jeu en détail via des captures d’écran, il s’avère que les textures du jeu ne sont pas calculées en QHD mais en Full HD. En d’autres termes, le téléphone upscale les textures : il les calcule en Full HD puis les redimensionne (comme un zoom) pour l’adapter à l’écran QHD. La puissance demandée est donc la même que pour afficher les images sur un écran Full HD.

C’est d’ailleurs sûrement pour cette raison que Real Racing 3 n’est pas compatible (officiellement) avec les Oppo Find 7 et LG G3. Il est impossible de le trouver sur le Play Store depuis ces deux téléphones malgré le fait que Firemonkeys (éditeur du jeu) annonce la compatibilité avec le G3 depuis le 27 mai dernier. Nous avons donc téléchargé le jeu depuis l’Oppo Find 7a et nous avons ensuite récupéré l’APK pour l’installer sur les Find 7 et G3. Les jeux se lancent sans aucun problème mais comme nous le soulignons, les textures QHD ne sont pas disponibles.

LG G3 RR3

Pour en revenir aux résultats, le LG G3 s’est particulièrement mal débrouillé sur Real Racing. Son résultat : 28 IPS en moyenne sur la dernière minute de la partie. La raison ? Quand on regarde de plus près la fréquence du processeur lors de la partie, elle varie entre 1190 et 2457 MHz mais passe la plupart de son temps à 1190, 1497 et 1574 MHz. À titre de comparaison, les Oppo Find 7 et 7a restent à leur fréquence maximale pendant toute la durée du test. C’est le même fonctionnement que nous avions pointé du doigt pour le OnePlus One. La raison est simple : le processeur diminue sa fréquence lorsqu’il chauffe trop. Il semblerait que le chassis des Oppo permette de maintenir plus longtemps la fréquence maximale du processeur que pour le LG G3. L’expérience utilisateur corrobore les chiffres du frame rate : la sensation de ralentissements est bien plus présente sur le LG G3 que sur les Oppo Find 7 et 7a qui paraissent (presque) fluides.

Nova 3 : QHD et Full HD selon les terminaux

Nous avons ensuite réalisé la même opération pour Nova 3. Nous avons laissé les 3 téléphones 5 minutes sur la même scène. Contre toute attente, le jeu est bien calculé en QHD sur le LG G3 mais en Full HD upscalé sur l’Oppo Find 7. Nous ne savons pas si c’est dû à ColorOS ou à une limitation du jeu en lui-même. Sur les Oppo Find 7 et 7a, le résultat est le même, avec 41 IPS affichés en moyenne sur la dernière minute du jeu. Pour le LG G3, le résultat est largement inférieur avec une moyenne de 23 IPS, ce qui n’est pas étonnant vu la définition de l’image. Comme pour Real Racing, si Nova 3 semble fluide sur les Oppo Find 7 et 7a (mais pas totalement), lorsqu’on place le LG G3 à côté, le lag est omniprésent. Il est du coup moins plaisant et plus difficile de jouer sur le LG G3 à Nova 3 et Real Racing 3.

bench jeux LG G3 Find 7

Les benchmarks : place au QHD

Passons maintenant aux benchmarks. Contrairement aux jeux, les benchmarks sélectionnés possèdent tous des textures QHD. Ainsi, les Find 7 et G3 ont pu afficher et calculer des textures en QHD alors que le Find 7a se contentait du Full HD. Sur Epic Citadel, le Find 7a prend la tête avec 58 IPS. Il est suivi de loin par les G3 et Find 7 qui, du fait des textures QHD, parviennent à tenir respectivement 40 et 37 IPS. Le G3 rattrape le retard sur le Find 7 car le benchmark Epic Citadel est relativement court, empêchant donc le processeur de trop chauffer et de voir ses fréquences s’effondrer.

Les benchmarks de GFX Bench ne fait pas de cadeau au LG G3 puisque nous avons lancé les 4 tests (T-Rex et Manhattan chacun en onscreen puis offscreen) qui durent plus longtemps qu’Epic Citadel. Si au début du test, le G3 fait score égal avec le Find 7 sur Manhattan onscreen (6,7 contre 6,6 IPS) le téléphone d’Oppo distance le terminal de LG dès Manhattan offscreen (11 contre 9,2 IPS) et poursuit avec T-Rex onscreen (16 vs 20 IPS) pour finir avec T-Rex offscreen (28 vs 21,4 IPS).

benchmarks LG G3 oppo find 7 7a

Performances : QHD vs Full HD

Ce qui est intéressant avec GFXBench, c’est la possibilité de comparer les performances en QHD (onscreen) avec les performances Full HD (offscreen) sur le même téléphone. D’après nos calculs, l’Adreno 330 du LG G3 débite en moyenne 52 % d’images par seconde en moins en QHD qu’en Full HD. Pour l’Oppo Find 7, ce chiffre grimpe à 73 %, ce qui s’explique par la stabilité de la fréquence de son processeur au cours du test. Lorsque l’on prend Nova 3 qui tourne en QHD sur le G3 et en Full HD sur le Find 7, la différence est de 78 %. Mais on sait que le G3 est moins performant que le Find 7, donc si le jeu pouvait tourner en QHD et en Full HD sur un même terminal, la différence serait moindre.

L’Adreno 330 n’est pas adapté aux écrans QHD

On peut donc conclure plusieurs choses grâce à tous ces tests. Tout d’abord, il est clair que l’Adreno 330 du Snapdragon 801 est inadapté pour faire tourner des jeux QHD de manière correcte. Nous l’avons vu avec Nova 3 mais aussi les benchmarks. Pour Real Racing, on peut s’inquiéter également puisque le jeu a du mal à tourner sur le G3 avec des textures Full HD. On peut se demander ce que ça serait avec des textures QHD !

On commence également à connaître les répercussions du passage du Full HD au QHD sur les performances. Il faut tabler sur une perte de performances d’environ 50 % même si cela peut être plus ou moins visible selon les jeux. Quand on fait le calcul, la différence entre la définition Full HD et QHD, la différence est de 78 %. La perte de performance est donc inférieure et cela s’explique par le fonctionnement des puces et des moteurs graphiques.

Visuellement : le QHD gagne … parfois

Et visuellement alors, ça donne quoi ? Le résultat ne saute pas aux yeux mais la différence existe… pour certains. Les personnes n’ont pas toutes les mêmes capacités visuelles (qu’on appelle pouvoir de résolution de l’oeil humain et que nous avons expliqué dans notre article dédié à la course à la résolution) et si certains à la rédactions ont pu voir les différences sur les textures, d’autres n’ont pas été frappés par les différences. A titre d’information, nous avons mis en ligne les captures d’écrans réalisées sur le LG G3 et l’Oppo Find 7. Sur les captures, la différence saute aux yeux si vous l’affichez sur un grand écran. En revanche, sur un écran de smartphone ou de tablette, le jeu des sept différences sera moins facile. Il faut d’ailleurs ouvrir les images en taille réelle pour voir les différences.

LG G3 Nova 3

Nova 3 sur le LG G3 (QHD)

Oppo Find 7 Nova 3

Nova 3 sur l’Oppo Find 7 (Full HD upscalé)

A-t-on réellement besoin des dalles QHD ?

Avec les jeux en QHD, on gagne en finesse d’affichage (pour ceux qui voient la différence) c’est indéniable. En revanche, la perte de performance (environ 50 %) n’en vaut clairement pas la chandelle. L’Adreno 420 qui est intégré au Snapdragon 805 qui a été testé par nos confrères d’Anandtech se révèle être 50 % plus performant que l’Adreno 330 du Snapdragon 801. Ce SoC permettra donc de combler les performances en baisse sur les dalles QHD. Certains préfèreront toutefois rester avec une dalle Full HD pour jouer à n’importe quel jeu à 60 IPS constants et on les comprend. D’autant plus que les nouveaux moteurs graphiques comme l’Unreal Engine 4 devrait être très gourmand en ressources. À moins que l’Android Extension Pack intégré à Android L permette de gagner un peu en performances si les développeurs prennent la peine de s’en servir.

Récapitulatif des mesures

TéléphoneLG G3Oppo Find 7Oppo Find 7a
SoC (CPU + GPU + RAM)Snapdragon 801 : Krait 400 @ 2457 MHz, Adreno 330 et 2 Go de RAMSnapdragon 801 : Krait 400 @ 2457 MHz, Adreno 330 et 3 Go de RAMSnapdragon 801 : Krait 400 @ 2265 MHz, Adreno 330 et 2 Go de RAM
Ecran5,5 pouces (2560 x 1440 pixels)5,5 pouces (2560 x 1440 pixels)5,5 pouces (1920 x 1080 pixels)
Real Racing 328 IPS45 IPS44 IPS
Nova 323 IPS41 IPS41 IPS
Manhattan6,7 IPS6,6 IPS11 IPS
Manhattan 1080p9,2 IPS11 IPS11 IPS
T-Rex 16 IPS20 IPS28 IPS
T-Rex 1080p21,4 IPS28 IPS28 IPS
Epic Citadel (UHQ)40 IPS37 IPS58 IPS