Le Professeur Rachid Yazami de l’Université de technologie de Nanyang a créé une puce capable d’améliorer la durée de vie des batteries tout en augmenter leur vitesse de charge.

NTU smart chip battery

La batterie est l’un des éléments les plus utilisés sur nos smartphones, puisqu’elle est déchargée et rechargée à longueur de journée. Son efficacité diminue avec le temps et sa durée de vie n’est pas illimitée. Il arrive d’ailleurs aussi qu’elle s’endommage brusquement, cessant de fonctionner ou, dans le pire des cas provoquant un incendie. Afin d’éviter ces désagréments, le Professeur Rachid Yazami et ses équipes de l’Université de technologie de Nanyang ont développé une puce capable d’épauler la batterie.

 

Le carnet de santé de la batterie

Cette minuscule puce parviendrait à connaître l’état de santé de la batterie, en plus d’informations utiles plus classiques, comme le niveau de charge ou la température. Le fait de connaître avec précision l’état de santé de la batterie permet ainsi de prévoir d’éventuels incidents, afin que l’utilisateur puisse changer la batterie avant qu’il ne soit trop tard. Le Professeur – directeur de recherche CNRS – met également en avant une charge plus efficace, puisque cette dernière pourrait s’adapter à l’état de santé de la batterie, afin d’éviter de l’endommager. On imagine alors qu’un vieux smartphone se rechargerait moins vite qu’au premier jour, pour augmenter la durée de vie de la batterie.

A lire sur le sujet : Tout savoir sur les batteries : mythes astuces et avenir

L’université de technologie de Nanyang avait déjà fait parler d’elle l’année dernière avec un prototype de batterie capable de recharger 70 % de sa capacité en 2 minutes. Avec la nouvelle puce présentée aujourd’hui, ce nouveau type de batterie à rechargement ultra rapide pourrait bien voir le jour prochainement. La technologie de la puce sera licenciée auprès des constructeurs de puces et de batterie d’ici la fin de l’année 2016.