C’est certainement l’un des smartphones les plus attendus du moment, peut-être parce qu’il compte parmi les rares à miser sur une véritable originalité en termes de design, mais aussi parce qu’il signe un changement de cap chez son constructeur. Alors que sa présentation approche à grands pas, voici ce que l’on attend du BlackBerry Priv, le premier smartphone sous Android du Canadien.


BlackBerry Priv

BlackBerry et le grand public, c’était presque fini. Entre ses avancées dans le domaine de la sécurité mobile et ses derniers lancements produits (un PassPort tourné vers les professionnels fortunés), le Canadien ne misait plus vraiment sur des ventes en masses de ses produits pour renflouer ses caisses. Ses derniers résultats financiers en témoignent : pour être dans le vert, ce sont le logiciel et les services qui comptent.

Et pourtant, c’est bien le temps jadis des BlackBerry Bold, qui se vendaient comme des petits pains, que cherche à retrouver cette marque qui, il y a peu encore, manquait d’être cédée à un fonds d’investissement. Avec un terminal fidèle à ce qui a fait sa gloire – il disposera d’un clavier -, mais aussi acceptant de franchir un pas qu’il avait toujours refusé de faire : passer à Android. BlackBerry l’a confirmé, il lancera un terminal baptisé Priv sous Android, dont le succès s’appuiera sur son logiciel connu et reconnu, sur ses capacités à protéger les données privées de l’utilisateur, d’où son petit nom, et sur des caractéristiques haut de gamme. Si l’on ignore la date exacte de sortie de l’appareil, certains évoquent le mois de novembre.

Le design

BlackBerry Venice

BlackBerry est synonyme de claviers physiques complets. Ses rares tentatives de proposer des smartphones entièrement tactiles se sont soldées par un échec (rappelez-vous le Torch, si prometteur et si peu pratique…) ou des succès mitigés (les derniers Z) et son récent retour aux sources, avec les Classic et PassPort, a redonné un peu de vigueur à cette marque en difficulté.

blackberry-priv-3

C’est donc avec un smartphone au clavier complet que compte revenir BlackBerry, ce que la firme a bel et bien confirmé, mais avec un clavier coulissant. C’est une véritable spécificité de ce téléphone, puisqu’à part un Torch il y a quelques années, dont le succès avait été plus que mitigé, ce format ne se voit jamais sur les smartphones. Il pose toutefois la question de l’épaisseur du smartphone, puisque vraisemblablement, le Priv sera plus épais que la moyenne de ses concurrents.

Autre point de design à noter, la présence de haut-parleurs (probablement stéréo) situés au bas du téléphone, à la grille percée à même la coque, et d’un écran 2,5D prometteur en termes de confort. Au dos, on s’attend à un toucher texturé, probablement en plastique.

Le logiciel

blackberry venice

D’un point de vue strictement logiciel, BlackBerry tournera donc sous Android, ce que BB a confirmé sans ambages. Toutefois, la marque n’a pas précisé de quelle version il s’agirait, mais les rumeurs comme le bon sens tablent sur du 5.1 Lollipop, un choix cohérent pour un smartphone qui se veut haut de gamme. Cet Android sera en revanche teinté de BlackBerry, puisque le constructeur ajoutera sa touche personnelle. « Ce nouvel appareil offrira la meilleure sécurité aux clients entreprises », indique-t-il, évoquant également la « sécurité » et la « productivité » à destination des particuliers. Une forme revue et corrigée du hub de messages propre à BlackBerry devrait ainsi être de la partie.

Les caractéristiques techniques

Les rumeurs, souvent fournies par le célèbre Evleaks, concernent notamment les caractéristiques techniques du téléphone, que BlackBerry s’est bien gardé de fournir. On pense donc savoir que comme le Nexus 5X notamment, le BlackBerry Priv sera équipé d’un SoC Snapdragon 808 combiné cependant à 3 Go de RAM, ce qui le propulsera d’office dans l’univers du haut de gamme. On parle également d’une mémoire interne de 32 Go, associée à un port pour cartes microSD.

BlackBerry Venice

Et cet écran ? Si les rumeurs s’accordent sur sa définition QHD, on est un peu moins sûr de sa diagonale, que l’on estime pour l’heure à 5,4 pouces, voire légèrement plus. On parle en outre d’un appareil photo de 18 mégapixels avec une stabilisation optique (OIS), un autofocus rapide et une capacité à filmer en 4K. En façade, on devrait avoir affaire à un appareil de 5 mégapixels. En revanche, on ne sait rien de la batterie qui animera cet ensemble.

(Photos via Android Authority)