Le siège parisien de Google France est actuellement perquisitionné par une centaine de fonctionnaires du fisc et de la brigade de répression de la grande délinquance financière (BRGDF). Une perquisition qui est liée à des soupçons d’évasion fiscale.

Le journal Le Parisien rapporte que le siège parisien de Google France est actuellement en cours de perquisition, et ce, depuis cinq heures du matin. « Une centaine de fonctionnaires du fisc et de la brigade de répression de la grande délinquance financière (BRGDF) sont dans les locaux, avec le renfort de cinq magistrats du parquet national financier », peut-on lire chez nos confrères. Et selon l’une de ses sources : « L’opération était ultra secrète, confie une source. Elle a été menée sans utiliser le service de messagerie du parquet financier pour éviter les fuites ». C’est dire le niveau de confiance qu’a l’État français envers Google.

Cette perquisition prend place alors que le fisc français réclame 1,6 milliard d’euros à Google. Une somme énorme conséquence de l’optimisation fiscale que pratique Google depuis des années. On devrait toutefois savoir plus précisément ce que recherchaient les magistrats d’ici la fin de la journée, lorsque la perquisition sera terminée.