HTC vient de publier ses revenus pour le mois d’août, en baisse de 45 % par rapport au même mois de l’année précédente. Le constructeur voit ainsi son chiffre d’affaires se contracter pour le troisième mois consécutifs, alors qu’il affichait déjà des résultats mitigés au deuxième trimestre

HTC-logo

Le constructeur taïwanais a de nouveau vu ses revenus baisser au mois d’août. Par rapport au mois de juillet, son chiffre d’affaires a ainsi chuté de plus de 16%. A la même période en 2012, les revenus du fabricant atteignaient 24 milliards de dollars taïwanais, soit près du double des 13 milliards de chiffre d’affaires enregistré par la marque au mois d’août.

Alors qu’il était encore 5e vendeur de smartphones dans le monde en 2011 avec 6,5 % de parts de marché (données IDC), HTC a depuis bien du mal à conserver sa position sur le marché. Et ce malgré l’objectif affiché par le PDG de la firme taïwanaise, Peter Chou, en juin dernier ,de conquérir 10 à 15 % de parts de marché mondiales. En effet, la sortie du HTC One, en mars dernier, n’aura pas suffi à stopper la contraction de revenus que connaît la marque depuis juin 2013. Le téléphone doté d’un écran Full HD de 4,7 pouces et d’un Snapdragon 600 avait pourtant très bien démarré puisque le constructeur annonçait en mai dernier en avoir vendu 5 millions d’exemplaires.

Les difficultés commerciales du Taïwanais au cours des derniers mois ne viennent pas du HTC One en lui-même, qui offre de très bonnes caractéristiques, mais plutôt de la saturation que connaît le segment haut de gamme du marché des smartphones. A cet égard, la stratégie adoptée par Samsung, leader incontesté sur le marché, s’avère tout à fait payante puisqu’elle consiste à diversifier ses gammes de téléphones afin de se positionner sur tous les segments. HTC semble l’avoir compris et compte bien revenir avec de nouveaux modèles. On attend notamment le HTC Desire 300, un modèle d’entrée de gamme de 4,3 pouces ou le HTC Desire 601 tous deux officialisés ce mardi, ou encore la phablette One Max dont les premières images ont été aperçues sur la toile. Mais reste à savoir si cela suffira à remettre le constructeur sur pied.