Introduction

Dernier annoncé et premier sur le marché, le HTC One cuvée 2014 a bénéficié de la part de son constructeur d’une communication pour le moins étrange. Les décisions du fabricant Taïwainais n’ont pourtant rien d’anodines : les enjeux sont immenses. Il s’agit d’être le premier constructeur à sortir son porte-étendard sur le marché. Et la concurrence s’annonce très rude cette année avec des adversaires de tailles tels que le Xperia Z2, le Galaxy S5 ou encore le supposé LG G3. La fébrilité de HTC est-elle pour autant payante ? Le HTC One (M8) ou HTC One 2014 possède de beaux arguments à faire valoir. Néanmoins ses faiblesses sont-elles rédhibitoires ? Réponse dans le test du HTC One (M8).

HTC-One-M8

Plus qu’une question d’ego et de prestige de marque, la sortie d’un nouveau HTC One est surtout un enjeu économique pour le fabricant Taïwanais. L’année 2013 a été particulièrement douloureuse pour ses marges et ses bénéfices et HTC tablait encore il y a peu sur un premier trimestre 2014 décevant. La sortie d’un nouveau téléphone haut de gamme doit donc lui permettre de retrouver un peu d’air et de redonner la confiance à ses actionnaires.

Les mauvais derniers mois étaient également source d’inquiétude pour les fans de la marque. Avec des résultats en bernes, est-ce que HTC n’allait pas revoir ses ambitions à la baisse pour le plus beau téléphone de son catalogue ? Pire, est-ce que ce nouveau HTC One n’allait pas être une simple mise à jour de l’excellent HTC One en version M7 ?

La réponse n’est pas simple, et pas uniquement à cause des finances de HTC. De fait, innover dans le monde du smartphone Android haut de gamme alors que le marché commence à être mûr et que les technologies commencent à toutes se ressembler devient de plus en plus compliqué. On sait déjà que tous les prochains téléphones haut de gamme flagship des constructeurs bénéficeront tous des plus ou moins des mêmes puces et donc de la même puissance. Alors chaque constructeur cherche à apporter quelque chose de différent : ici un capteur d’empreinte digital pour le Galaxy S5 ou là un traitement photo de qualité pour le prochain Z2. Mais pour la cuvée 2014 HTC One ? Quoi de neuf ? Il y a, à nos yeux, deux principales nouveautés vraiment marquantes. D’une part le double capteur photo (qui nous a moyennement convaincu) et d’autre part l’excellent travail effectué sur l’interface utilisateur du HTC Sense 6.

Un cahier des charges parfaitement rempli pour un smartphone haut de gamme

 HTC One (M8)
VersionAndroid 4.4.2 "KitKat"
Taille d'écran5 pouces
Définition1080 x 1920 pixels
TechnologieSuper LCD3
Densité de pixels440 ppp/ppi
Résistance aux chocs et aux rayuresGorilla Glass 3
ArchitectureKrait 400
SoCQualcomm Snapdragon 801 (MSM8974AB)
Nombre de cœursquadri-cœur (4)
Cadence processeur2,3 GHz (2,27 GHz)
Puce graphique
(GPU)
Adreno 330
Mémoire vive
(RAM)
2 Go
Mémoire Interne
(ROM)
16, 32 Go, 64 Go
(9,05 Go accessibles sur le 16 Go)
Micro-SDOui (jusqu'à 128 Go)
Webcam5 mégapixels
Appareil photoUltraPixel de 4 mégapixels
Capteur BSI 2.1 mégapixels
Enregistrement vidéoFHD 1080p (pour les deux)
Wi-Fi802.11 a/b/g/n/ac
BluetoothOui, 4.0 (avec codec aptX)
RéseauxLTE 4G (cat4) jusqu'à 150 Mbit/s
NFC (Near Field
Communication)
Oui
CapteursLuminosité, Proximité, Gyroscope, Boussole, Baromètre,
Accéléromètre
Ports
(entrées/sorties)
micro-USB 2.0 + micro-HDMI
(compatible MHL)
Tuner FM (Radio)Oui
ÉtanchéitéNon
Batterie2600 mAh
Dimensions146,36 x 70,6 x 9,35 mm
Poids160 grammes
DAS0,419 W/kg
Particularité- Interface Sense
- Corps en aluminium brossée
- Double APN dorsal
- Haut-parleurs stéréo
Prix~ 679 euros

Le design : précision, finition et qualité

HTC-One-M8

Une fois sorti de sa boîte le HTC One (M8) laisse difficilement planer le doute quant à sa finition. Imposant, massif, peut-être un peu austère dans sa version gris foncée, le nouveau HTC One respire la qualité. La première prise en main vient d’ailleurs renforcer cette impression. On a dans la main un sacré morceau de métal de 160 grammes doté d’une finition tout simplement irréprochable. Le toucher est extrêmement agréable. On le doit à la coque unibloc (ou unibody dans le langage des marketeux), composée à 90% d’aluminium qui entoure l’intégralité du téléphone à l’exception de l’écran. Les traces de plastiques sont rares et c’est tant mieux : on a vraiment la sensation d’avoir entre les mains un objet haut de gamme, à la limite du luxueux. Et si on ne s’est pas amusé à le faire tomber, tout l’extérieur du téléphone concoure à donner un sentiment de solidité.

Du point de vue du design, il y a eu de nombreuses évolutions par rapport au HTC One de l’année dernière. Le M8 gagne pratiquement 9 millimètre de plus que son aîné en hauteur, 2 millimètres en largeur mais conserve une épaisseur de moins d’un centimètre. Une croissance qui se paye en terme de poids, puisque le HTC One 2014 pèse 160 grammes. Dans le milieu du haut de gamme c’est tout à fait correct. Au niveau de la prise en main en elle-même, c’est en revanche un peu moins pratique. Difficile d’utiliser le téléphone avec une seule main. Atteindre le haut de l’écran nécessite un deuxième doigt. On ne peut pas vraiment le lui reprocher, il faut choisir entre écran 5 pouces et accessibilité.

 HTC-One-M8-M7

HTC-One-M8-M7

Comme son aîné, le M8 incorpore toujours deux haut-parleurs en façade. Ces derniers bénéficient toujours de la technologie BoomSound et offrent une qualité d’écoute toujours aussi impressionnante : le son est extrêmement clair mais manque toujours autant de basses. Quand bien même ces haut-parleurs ne sont pas ce qui se fait de mieux en terme d’esthétique, ils permettent d’entendre un correspondant téléphonique très clairement quand on mets un appel sur haut parleur. Contrepartie pénible, ils incitent la jeunesse décadente (mais un peu friquée quand même pour se payer un nouveau HTC One) à partager leur amour du mauvais rap dans les transports en commun. Merci HTC, vraiment.

Pour les conditions de ce test, nous avons utilisé un Zoom H4n (angle micro d’ambiance 90°) disposé entre 25 et 50 centimètres des haut-parleurs du HTC One.

Les titres joués sur le terminal proviennent de YouTube et sont les suivants :

HTC-One-M8-M7

DSC_0049

Dernier point notable de cette façade, la désormais fameuse barre noire HTC située au dessus du haut-parleur. On l’avait pardonné l’année dernière puisqu’elle intégrait les boutons Home et Retour. Mais dans cette version M8 elle ne sert à rien. Les touches de contrôles ont en effet été réintégrées à l’écran, juste au dessus de cette fameuse barre. Sa présence est regrettable puisqu’elle enlaidit franchement un terminal qui approchait le sans-faute du point de vue du design. Elle n’est pas tactile, ne possède aucune fonction si ce n’est faire office de bouche-trou à un appareil qui embarque visiblement beaucoup de composants qu’il a fallut faire tenir dans 14,6 cm.

 DSC_0028

HTC-One-M8

DSC_0021

Du côté des tranches, on note avec plaisir le retour de boutons en reliefs. Rappelons que le HTC One de l’année dernière proposait des boutons de réglages du son et de blocage du téléphone n’avaient aucune surélévation. Pour le HTC One M8, la tranche droite du téléphone laisse donc apparaître des boutons de réglages du son immanquables au toucher (pratique quand il est dans une poche) ainsi qu’une trappe pour une carte micro-SD. A gauche du téléphone se trouve une trappe pour insérer une Nano-Sim. Dommage, on aurait bien aimé pouvoir y insérer une micro-sim, plus commune. Le haut du téléphone accueille quant à lui le bouton On/Off – toujours en relief – ainsi qu’un port infra-rouge. Ce dernier était déjà présent sur le HTC One de l’année dernière et sert toujours à utiliser son téléphone comme télécommande pour sa télévision. Pourquoi pas. Pour finir, le bas du téléphone contient l’adapteur jack et la prise micro-USB pour alimenter le téléphone.

 DSC_0026

On le disait un peu plus haut, le dos du téléphone est entièrement recouvert par la coque en aluminium. L’aspect brillant est superbe même si la version grise que nous avons eu en test nous a semblé un brin austère. Notez que le HTC One 2014 est également disponible dans une version plus claire et une version dorée. Les deux rainures présentes au dos du téléphone sont en fait des bandes qui contiennent les antennes du téléphone. La coque unibody – et donc totalement fermée – étant en aluminium, le HTC One est un parfait exemple de la cage de Faraday : pour recevoir correctement les ondes, les antennes ont besoin d’être à l’extérieur.

 HTC-One-M8

APN-duocamera-Htc-One-2014

Nos lecteurs les plus attentifs (et les plus tâtillons, mais c’est pour ça qu’on vous aime) auront également remarqué que le HTC One ne possède pas un, mais deux capteurs photos. C’est le célèbre Duo Camera, un système qui a fait couler autant d’encre que de larmes dans les commentaires de nos actualités. Le plus gros capteur est en fait un capteur UltraPixel de 4 megapixels comprenant un autofocus de 3 ms. C’est lui qui “capture” directement la photo. L’autre, situé plus haut sur la coque, est un capteur de 2,1 megapixels. Il ne prend pas de photo, il s’occupe de récupérer des informations supplémentaires qui permettront ensuite de retoucher plus facilement les photos prises. On y revient plus bas dans la section photo. Enfin, le logo HTC est gravé dans la coque.

Un écran Full HD bluffant

L’écran du HTC One (M8) est un écran 5 pouces de technologie Super LCD 3 doté d’une résolution full HD (1920 X 1080). Pas de 4K, donc, mais pour quoi faire finalement ? Le rendu des couleurs est excellent, pour ne pas dire meilleur que tout ce que nous avons pu voir dernièrement. Comme d’habitude avec les Super LCD 3, les blancs sont presque parfaits et les noirs n’atteignent évidemment pas la profondeur d’un écran Amoled. Les couleurs en revanche sont superbes. Franches sans êtres trop lumineuses, réalistes sans être trop ternes, on frôle la perfection. Pour ce test d’écran, nous avons aligné, de gauche à droite, le Moto X, le HTC One (M7), le Sony Xperia Z1 et enfin le HTC One (M8).

M8 ecran

M8 ecran

 M8 ecran

M8 ecran

M8 ecran

Les angles de visions sont extrêmement généreux. Il faudra vraiment pencher le téléphone à la limité du champ de vision pour commencer à percevoir une différence. Rien à redire sur l’écran, HTC nous a fabriqué un véritable bijou.

M8 ecran

M8 ecran

KitKat et Sense 6.0 : le combo gagnant !

Comme prévu, c’est bien KitKat (Android 4.4.2) qui vient squatter la partie logicielle du HTC One. HTC a rajouté sa surcouche Sense UI en version 6 qui constitue certainement la plus agréable surprise du téléphone.

 sense 6 htc one 2014

Le Sense 6 possède la qualité bien trop rare dans les surcouches logicielles constructeurs de ne pas venir plomber les fonctionnalités Android de base. L’ensemble est tout simplement beau et pratique. De notre point de vue HTC a un sens de l’esthétique tout à fait louable. Les quatre thèmes intégrés à l’appareil sont superbes, le design général de l’interface est aussi simple et épuré que la version stock d’Android, bref, rien d’intrusif ou de pénible là dedans. Faut-il également le préciser ? Le téléphone est d’une fluidité irréprochable. Pas un seul ralentissement lors de la navigation dans les menus, tout est très fluide. C’est la moindre des choses quand un terminal embarque un monstre de puissance comme le Snapdragon 801.

La grosse nouveauté de cette interface, c’est bien l’arrivée de la dernière version de BlinkFeed. Il s’agit toujours d’un Flipboard-like, un agrégateur de news doté d’une interface visuelle attrayante. La première nouveauté de taille le concernant, c’est qu’il est enfin possible de le dégager si l’on en a aucune utilité. BlinkFeed incorpore également un certain nombre d’ajouts non négligeable, dont le support d’application tierce. On peut désormais intégrer des tweets de son compte Twitter, l’activité de Fitbit où les dernières mises à jours de ses contacts Linkedin. Il est alors possible de filtrer le contenu affiché par Blinkfeed d’une simple pression sur la catégorie de demandée. Ce n’est peut-être pas aussi pratique que les fils chronologiques des applications tierces, mais un clic sur l’un des éléments ajoutés à Blinkfeed ouvre directement l’application dédiée. Pratique.

blinkfeed htc one 2014

 

Plus pratique encore, la possibilité d’ajouter du contenu d’actualité spécifique. Blinkfeed propose en effet un flux de news sur divers sujets (actualité, jeu vidéo, technologie, automobile) traités par des sites sélectionnés par News Republic. Et les sites sélectionnés par News Republic sont loin d’être exhaustif. Impossible par exemple d’avoir les derniers articles du Monde ou du Figaro dans sa timeline quand il s’agit d’actualité. Même chose pour le jeu vidéo avec des absents français notables comme Gamekult ou Nofrag. Pour compenser un peu cela, Blinkfeed permet dorénavant de créer des flux d’actualité sur des sujets spécifiques. Si votre passion du moment est par exemple le jeu vidéo Diablo III, il suffit de le rentrer dans la liste des recherches de Blinkfeed et celui-ci fera son possible pour vous sortir tous les sujets possibles sur les médias dont il dispose. Ce n’est pas encore l’extase, certes, mais c’est déjà mieux que rien.

Notons au passage que le HTC One (M8) intègre d’office un tracker d’activité, Fitbit. Celui compte les pas de l’utilisateur, le nombre de calorie perdue, etc. Après tout, pourquoi pas, c’est toujours mieux que rien quand on ne possède pas de bracelet connecté.

fitbit-htc-one-2014 bon 

HTC a également travaillé les gestures de son téléphone. Plus besoin d’atteindre le bouton On/Off du téléphone pour allumer l’écran, une simple double-tape le réveille. Une fois le téléphone allumé – et pour peu que l’on ait pas mis d’écran de verrouillage ou de code PIN – il est possible d’accéder en un simple slide aux fonctions basiques du téléphones. HTC a en plus intégré un tas de raccourcis gestuels à son smartphone lorsque que l’écran est éteint. Un slide vers le haut en mode portrait lorsque l’écran est éteint déverrouille directement le téléphone. Idem, prendre le téléphone en mode paysage et appuyer sur une des deux touches de réglage du son sort le téléphone de veille pour l’allumer directement sur le programme appareil photo. Des raccourcis assez simple à retenir et qui facilitent réellement la vie au quotidien. Le genre de chose ingénieuse qu’on aimerait retrouver dans tous les téléphones en somme.

gestures htc one 2014

Le reste de la partie logicielle est très classique. On retrouve naturellement toutes les applications de base made in Google, l’application Zoe pour le traitement poussé des photos, des applications pour passer téléphone en mode enfant (Zoodle Kid Mode) ou en mode voiture ainsi que quelques outils basiques (agenda, horloge, calculatrice, etc). On le disait plus haut, il n’y a rien de superflu dans ce téléphone et c’est tant mieux.

Le seul principal reproche logiciel que l’on pourrait adresser au téléphone concerne le clavier. A l’usage, il s’avère que l’utilisation du clavier en mode portrait affiche la barre d’espace juste au dessus du bouton Home. Et durant la période de test du téléphone, il m’arrivait très régulièrement en écrivant un message ou en voulant simplement faire des recherches sur Internet d’appuyer sur la touche Home du téléphone au lieu de la barre d’espace. La conséquence : un renvoi immédiat au bureau et une petite irritation à chaque fois que cela m’arrivait. Je n’ai pourtant pas les doigts particulièrement gros. On conseillera donc aux plus débrouillards d’installer un clavier un peu mieux foutu que celui fourni de base.

applis htc one 2014

A gauche, vous noterez la barre d’espace située juste au dessus du bouton Home. Il est très fréquent de retourner à l’acceuil par erreur.

Qualité téléphonique : peut mieux faire

La qualité des appels téléphoniques n’est pas la plus grande qualité du HTC One (M8). Elle n’est pas foncièrement mauvaise, mais elle manque cruellement de clartée. Il y a une sensation de communication légèrement lointaine, très semblable à ce qu’on pourrait entendre sur un téléphone fixe sans fil moyen de gamme. A titre personel je trouve la qualité des appels téléphoniques beaucoup moins bonne que celle de mon vieux Galaxy S3. Est-ce la qualité de notre opérateur – Free – qui est à mettre en cause ? Nous n’avons peut-être pas assez testé le HTC One de ce point de vue, mais on en doute.

gps htc one 2014

En cas d’appel refusé, il est possible d’envoyer un message pré-écris. A droite, le résultat de GPS Data.

Un point sur la qualité du GPS, elle est très bonne. La synchronisation avec les satellites est rapide : 9 secondes pour fixer à 5 mètres sur 12 satellites, en plein Paris.

 

Appareil Photo : on reprend les mêmes et on recommence

Voici la partie la plus problématique du test : la qualité des appareils photos. Nous sommes en 2014 et au pays d’Android tous les smartphones haut de gamme portent fièrement leurs capteurs photo de 13 megapixels. Tous ? Non, HTC fait de la résistance et a décidé de remettre le même capteur photo 4 megapixels que celui de l’année dernière. Et autant l’année passée avions été indulgent, autant en un an le LG G2, le Galaxy S4 ou le Lumia 925 sont venus nous coller des baffes techniques niveau photo.

En soi, ce capteur est honnête mais pas franchement bluffant. Les extérieurs sont acceptables, mais dès qu’il y a un problème de lumière (ciel nuageux par exemple) les couleurs perdent énormément de naturel. Bref, si vous n’étiez pas convaincu par l’appareil photo du HTC One de l’année dernière, celui-ci ne devrait pas vous faire changer d’avis (et pour cause). Voici quelques photos réalisées par nos soins.

photo 1 htc one 2014

Photo 2 HTC One 2014

photo 3 htc one 2014

Mais alors, et ce deuxième capteur alors ? Et bien dans les faits, il est un peu gadget. Quelques rappels tout d’abord. HTC a intégré au HTC One (M8) un second capteur de 2,1 megapixels. Ce capteur ne prend pas de photo, il enregistre simplement des informations supplémentaires destinées à la retouche de photos prises avec le capteur principal. Ces informations vont ensuite permettre de jouer avec la retouche de photo, et plus particulièrement de jouer sur la profondeur de champ.

Concrètement, une fois une photo prise, on peut jouer avec le focus a posteriori pour flouter certaines parties de la photo et insister sur un objet en particulier. Cette modification s’appelle Ufocus, et il faut bien admettre que ça fonctionne très bien. Sur ce sujet, des images parlent bien mieux que les mots.

ufocus htc one 2014Le UFOCUS dans la pratique. L’image de gauche est la photo « brute ». La seconde est nette sur le bugdroid du premier plan, la deuxième sur celle du deuxième plan, etc. jusqu’à la quatrième qui prend pour focus le bugdroid géant.

Comme on peut le voir sur la photo d’au dessus, n’espérez pas avoir un plan très net sur un objet placé entre deux autres plans. L’Ufocus fonctionne très bien sur les objets de premier, deuxième ou dernier plan, mais a beaucoup de mal à se concentrer sur des objets intermédiaires. L’Ufocus fonctionne toutefois très bien sur des images « simples » et sa rapidité de traitement est bluffante.

Le deuxième objectif du HTC One permet également de modifier une photo pour lui donner un effet trois 3D. En penchant le téléphone sur ses axes, on peut alors faire bouger la photo et avoir des détails hors-cadre.

Au final, une fois qu’on a joué avec les retouches de l’appareil photo, qu’on s’est amusé à ajouter des arrière-plans flous, mis un peu de 3D sur sa voiture pour frimer devant les copains, que fait-on de ce second capteur ? Et bien pas grand chose. Et c’est bien le problème de ce nouveau HTC One. Cette « innovation » est finalement plus un gros gadget qu’une véritable fonctionnalité qui change la vie.

Performances

Penchons-nous sur les optimisations et performances du nouveau HTC One (M8). Comparé à son frère le HTC One (M7), suivi de près par les Google Nexus 5 et Motorola Moto X, il est inutile de nier que la réactivité du HTC One (M8) est à la hauteur de ses trois autres concurrents à première vue. Meilleure ? Nous n’irions pas jusque là ! Avec de telles caractéristiques, si les quatre terminaux mobiles sont bien optimisés, il est à ce stade assez difficile de comparer la fluidité qui se différenciera en millisecondes.

android frandroid test htc one m8 2014 benchmark antutu quadrant benchmarkpi gfxbench 3dmark epic citadel images 01

En mettant les deux HTC One (M8/M7) côte à côte, on arrive tout de même à remarquer la différence en termes de réactivité sur l’ensemble du système. À titre d’exemple, le navigateur web d’origine d’HTC s’est montré plus réactif sur son ouverture et sur le chargement du site FrAndroid avec le nouveau HTC One (M8), là où le HTC One (M7) traine un peu plus la patte. Cette différence n’est pas non plus flagrante. En même temps, on passe d’un Snapdragon 600 (en Krait 300) sur l’ancien HTC M7 à un Snadragon 801 (en Krait 400). En plus d’une architecture moins gourmande (Krait 400 dans le cas présent), le Snapdragon 801 offre également une meilleure dissipation thermique comparativement au Snapdragon 600 du HTC One version 2013 qui chauffe bien plus. Mis à part cela, le processeur est toujours composé de quatre cœurs, mais la cadence passe de 1,7 à 2,3 GHz (soit 600 MHz supplémentaires pour le nouvel HTC One 2014). Effectivement, c’est une évolution notable pour le processeur qui vient se refléter dans sa puce graphique évolue d’une Adreno 320 à un Adreno 330. Quelles différences ? Une puissance de calcul plus élevée de l’ordre de 25 à 50% supérieure !

À titre de comparaison :

  • Adreno 320 est cadencé à 450 MHz et offre une puissance de 86,4 à 97,2 GFlops.
  • Adreno 330 est cadencé entre 450/550 MHz et offre une puissance de 129,6 à 159,4 GFlops

En somme, on peut dire que le Snapdragon 801 est une belle surprise, mais les évolutions sont assez légères en comparaison du Snapdragon 800. Tout comme le HTC One qui était bridé à 1,7 GHz (au lieu de 1,9 GHz), le Taïwanais a aussi retiré 200 MHz pour un maximum de 2,3 GHz (au lieu des 2,5 GHz habituels). Les plus pointilleux lui reprocheront sûrement ce bridage du processeur, mais il a certainement été décidé pour des raisons de préservation de l’autonomie tout en gardant un compromis acceptable pour ce qui est des performances en utilisation quotidienne.

Enfin, voici un tableau comparatif des performances :

 HTC One (M8)HTC One (M7)Google Nexus 5Motorola Moto X
Version AndroidAndroid 4.4.2 KitKatAndroid 4.3 Jelly BeanAndroid 4.4.2 KitKatAndroid 4.4.2 KitKat
Définition d'écranFHD : 1080 x 1920 pixelsFHD : 1080 x 1920 pixelsFHD : 1080 x 1920 pixelsHD : 720 x 1280 pixels
Processeurquadri-coeur S801
(Krait 400) 2,3 GHz
quadri-coeur S600
(Krait 300) 1,7 GHz
quadri-coeur S800
(Krait 400) 2,3 GHz
double-cœur S4 Pro
(Krait 300) 1,7 GHz
Puce graphiqueAdreno 330Adreno 320Adreno 330Adreno 320
Mémoire RAM2 Go2 Go2 Go2 Go
AnTuTu33596 pts24749 pts27567 pts22725 pts
Quadrant24371 pts10108 pts8329 pts8278 pts
BenchmarkPi
(le score le plus bas est le meilleur)
137 millisecondes 139 millisecondes143 millisecondes157 millisecondes
Epic Citadel
(Ultra High Quality)
57,8 fps36,8 fps48,6 fps58,8 fps
3DMark20436 9975/7176
GFXBench
(T-Rex 2.7 FHD)
28,4 fps15,6 fps23 fps16 fps

Autonomie

Avec une batterie de 2600 mAh on ne s’attendait pas à des miracles sur le nouveau téléphone de HTC. Et les quelques jours passés en compagnie du HTC One ont effectivement confirmé nos craintes. L’autonomie du HTC One (M8) est tout juste honnête. Une bonne heure et demi passée sur Youtube avec la luminosité au maxium à fait fondre la batterie jusqu’à 78%. Lors de nos tests – où nous n’avons pas arrêté de tripoter l’appareil durant toute la journée – elle a perdu 50% de son autonomie, toujours avec la luminosité à fond. Soyons franc, nous n’avons pas pu tester la valeur de cette batterie sur le long terme. Mais les quelques heures passées en sa compagnie ne laisse pas augurer d’une autonomie dans le haut du panier.

 eco extreme htc one 2014

Peut-être conscient de cette faiblesse, HTC a intégré un « mode économie d’énergie extrême à son interface ». Il y est possible de choisir à partir de quel pourcentage de batterie (5,10 ou 20%), le téléphone va réduire drastiquement toutes ses fonctions de façon à faire durer le plus longtemps son autonomie. Et par drastiquement, il faut entendre « transformer son HTC One à 700 boules en Nokia 3310. » Les options disponibles lors du passage en mode économie d’énergie sont téléphone, sms, calendrier et calculatrice. C’est mieux qu’une grosse brique en métal !

Déjà en vente !

HTC a pris un risque en dévoilant son nouveau terminal avec un mois de retard sur Samsung (et son Galaxy S5) et sur Sony (Xperia Z2.) Mais le risque a quand même payé car le HTC One (M8) est entré en vente avant tous les autres, et c’est ce qui est le plus important. Son prix était annoncé à 679 euros. C’est pour cette somme que vous pourrez l’acheter chez bon nombre de revendeurs. Bien entendu, ce sera moins cher si vous souscrivez un abonnement avec engagement chez certains opérateurs.

  • Bouygues Telecom : 650 euros
  • Orange : 69 euros (offre avec engagement)
  • Sosh : 679 euros
  • Expansys : 679 euros
  • Amazon (Allemagne) : 679 euros
  • Materiel.net : 679 euros

 

Dot View Cover, la coque pixel-art

Les fabricants de smartphones aiment, lorsqu’ils lancent un gros téléphone, proposer un bel accessoire. Dans le cas du Galaxy S5, on peut parler de la Gear Fit, le croisement entre la montre et le bracelet sportif connecté. Pour le Oppo N1, on avait bien aimé le petit accessoire O’Click qui permet de déclencher l’appareil photo du N1 à distance. En ce qui concerne ce nouvel HTC One, l’accessoire le plus mis en avant reste le Dot View Cover (comprenez, la coque à trou).

M8-Dot-Cover

Cette coque en plastique assez souple laisse ressortir boutons latéraux du terminal, ainsi que les différents appareils photos.

M8-Dot-Cover

DSC_0142

M8-Dot-Cover

M8-Dot-Cover

Cette invention en soi n’en est pas une. La coque à trou agit comme n’importe quelle autre coque sur les smartphones : elle les recouvre. Sur le M8, elle permet surtout de laisser filtrer des notifications. Le smartphone détecte quand la coque est en place et agit en conséquence. Ainsi, il est possible de se servir du terminal avec « Dot Cover ».

M8-Dot-Cover

L’effet de « transparence » est géré directement sur l’écran. C’est lui qui affiche les points lumineux, alignés à chaque trou. Parmi les notifications disponibles figurent l’appel, les messages, l’heure, la météo, les alarmes, le minuteur, la batterie et d’autre encore… La coque est tactile : elle retransmet la touche. Lorsque vous tapoterez deux fois sur la coque, vous pourrez consulter l’heure et la météo.

Giiiif

M8-Dot-Cover

Il s’agit d’un bon petit accessoire, malgré la rigidité de la coque (elle aura tendance à toujours vouloir se rabattre sur l’écran lorsque vous l’ouvrirez). Elle est vendue 42 euros l’unité (selon les couleurs) et peut être trouvée sur une multitude de couleurs. Notez également que HTC a libéré son application spécifique qui gère l’effet « Dot View ». Elle est disponible pour les terminaux Android sur Google Play.

 

Verdict HTC One (M8)

design
9
Indéniablement LE gros point fort du HTC One 2014. Avec sa coque unibody en acier brossé, son toucher orgasmique et la correction des boutons physiques - désormais surélevés - le design du HTC One (M8) est tout simplement parfait. HTC a réussi son pari d’en faire un téléphone unique, un véritable objet digne d’amour qu’on aura pas honte de sortir. Seul point faible notoire : la barre noire HTC en bas de l’écran, aussi inutile que hideuse.
écran
10
Il y a aura un avant et un après HTC One au niveau de l’écran. C’est bien simple, c’est l’un des plus beaux écrans qu’il nous ait été donné de voir. Des couleurs naturelles, de très beaux blanc et des angles de vues tout simplement parfait.
logiciel
9
HTC a fait de l’excellent travail avec Sense 6. La surcouche logicielle se contente d’être à la fois esthétique et en même temps très sobre. Pas de logiciels inutiles, beaucoup de raccourcis gestuels vraiment pratique, une fluidité à tout épreuve et surtout la possibilité de désactiver un Blinkfeed amélioré et simplifié. Que demander de plus ? Simplement d’éloigner cette maudite barre d’espace du clavier virtuel du bouton Home, qui crééent des retours inopinés au bureau particulièrement énervants.
caméra
6
Le capteur photo dorsal du HTC One est capable du meilleur (dans les basses luminosités) comme du pire (au moindre changement de lumière). Soyons franc, il tient mal la comparaison avec la concurrence. Le Duo Camera est un sympathique gadget, capable d’ajouter très facilement des arrières-plans floutés aux photos, mais reste un simple gadget. Passé les premières heures de découvertes, il y a fort à parier qu’il ne vous servira plus jamais.
performances
9
Le HTC One 2014 est le premier téléphone grand public à être commercialisé avec un SnapDragon 801. Ses performances sont dans la moyenne des téléphones haut de gamme actuels. Dans la pratique, nous n’avons jamais rencontré le moindre ralentissement lors du fonctionnement de nos application. Et c’est bien là l’essentiel.
autonomie
7
Constat très mitigé pour cette « petite » batterie de 2600 mAh. Sans avoir testé en profondeur ses capacités, il s’avère qu’elle aura bien du mal à tenir plus de 24 heures en usage intensif. Reste le mode économie d’energie extrême, qui transforme schématiquement son smartphone bourré de technologie en téléphone à cadran, mais qui permet de tenir de nombreuses heures avec quelques pourcent de batterie.
Note finale 8/10
Alors, faut-il craquer pour le nouveau HTC One ? Nous vous ferons la réponse de Normand traditionnelle : tout dépend de ce que vous attendez d’un téléphone haut de gamme. Les arguments du HTC One cuvée 2014 sont nombreux. C’est d’abord et avant tout un très bel objet. C’est bien simple, il suffit de le prendre en main quelques secondes pour comprendre à quel point HTC a soigné son design, travaillé ses matériaux et amélioré son ergonomie. Si pour vous un téléphone haut de gamme se doit de respirer la qualité, que vous avez besoin d’un objet physique qui sent la classe, alors c’est le HTC One qu’il vous faut. Son absence de plastique et son écran de toute beauté devrait obligatoirement vous plaire.

De la même façon, si vous attendez d’un téléphone haut de gamme de la simplicité et du pragmatisme, alors là encore on vous conseillera le terminal de HTC. La surcouche Sense 6 est peut-être l’une des plus belles interface utilisateur qu’un constructeur ait pu concocter. Elle est à la fois colorée, simple et ne s’encombre pas d’une multitude de logiciel maison que vous n’utiliserez jamais. En plus HTC a fait l’effort de laisser à l’utilisateur la main sur son téléphone. Fini le temps ou BlinkFeed ne pouvait pas être supprimé, le launcher vous appartient entièrement désormais.

En revanche, si pour vous les presque 700 euros que vous dépensez dans un téléphone haut de gamme signifient que vous attendez de l’innovation, alors, non, on ne vous conseillera certainement pas le HTC One 2014. Mis à part son design et son interface, les éléments de différenciations avec les flagships à venir des constructeurs sont vraiment faible. N’en déplaise aux fans de la marque Taïwanaise, le Duo Camera n’est qu’un gadget. Un gadget qui fonctionne très bien et qui produit des photos intéressantes, certes, mais un gadget. Et on aborde à peine la question de la qualité du capteur photo dorsal, vraiment trop versatil à notre goût.

Qu’on ne s’y méprenne pas le HTC One (M8) n’est pas un mauvais smartphone. C’est même un très bon téléphone, à la fois solide, réactif et surtout pratique. Mais c’est un smartphone haut de gamme qui n’apporte rien de plus que de la puissance supplémentaire - la même que l’on retrouvera chez Samsung et Sony dans les semaines à venir - et une interface épurée. Réussir à faire tenir le cahier des charges d’un téléphone haut de gamme c’est très bien. Le rendre différent des autres c’est encore mieux. Et de ce point de vue, on ne peut pas cacher notre déception.
  • Points positifs
    • Un design particulièrement réussi
    • Finition matérielle qui respire la qualité
    • Interface HTC Sense belle, pratique et épurée
    • BlinkFeed revu et amélioré, que l'on peut enfin enlever
    • L'écran, de toute beauté
    • Un cahier des charges du smartphone haut de gamme parfaitement tenu...
  • Points négatifs
    • ... Mais où sont les innovations ?
    • Le même capteur photo que l'année dernière, sans la moindre amélioration
    • Un capteur photo capable du pire comme du meilleur
    • Cette maudite barre d'espace située juste au dessus de la touche Home !

Mise à jour jeudi 10 avril : Suite à la publication du test du Galaxy S5, la note des performances a été augmentée (elle vient de passer de 7 à 8).