Pour ce MWC 2016, HTC met les bouchées doubles sur la réalité virtuelle. Le Taïwanais annonce ainsi la disponibilité prochaine de son casque de réalité virtuelle, le Vive, et précise enfin son prix. Autant le préciser d’emblée : il ne sera pas donné, mais son pack ne se limitera pas à un simple casque.

Mise à jour à 19h30 : Quelques détails supplémentaires sur le fonctionnement du Vive.

htc-vive

Le Vive est désormais accompagné d’un nouveau bandeau de maintien sur la tête.

On savait déjà que HTC serait plutôt discret pendant ce MWC sur le sujet ô combien délicat pour lui du smarpthone haut de gamme. En revanche, la marque taïwanaise est nettement plus bavarde lorsqu’il s’agit de ses nouvelles activités menées en partenariat avec Valve : la réalité virtuelle. Depuis le MWC 2015 justement, où l’on avait découvert le projet, HTC a montré son casque à pratiquement tous les salons, qu’il s’agisse de la Paris Games Week ou du CES de Las Vegas, où sa dernière version Kit (Vive Pre) était de sortie, destinée plutôt aux développeurs. Moins de câbles, une nouvelle manette : l’appareil s’avérait alors plus que prometteur.

À lire : Notre essai du casque HTC Vive

Depuis lors, les détails se sont enchaînés. Cher Wang, la CEO de HTC, a ainsi confirmé peu après le CES de janvier que le Vive serait disponible en précommandes à partir du 29 février prochain, ce que la firme confirme aujourd’hui par le biais d’un communiqué publié par nos confrères d’Android Central. Sa disponibilité effective est quant à elle prévue pour le mois d’avril, comme on le pensait jusqu’alors.

 

799 dollars, soit environ 718 euros sans taxes

Manquait encore à l’appel le prix de l’appareil. Quand d’aucuns pestaient contre le prix élevé de l’Oculus Rift, facturé 599 dollars et disponible en précommandes depuis le début de l’année, HTC facturera son Vive un peu plus cher encore. Il coûtera ainsi 799 dollars, et sera commercialisé dans la plupart des pays européens, dont la France, la Suisse et la Belgique.

Pour ce prix, l’acheteur obtiendra le casque, bien évidemment, avec deux sangles afin de s’adapter à toutes les morphologies. Les deux contrôleurs seront également de la partie dans le carton de base, ainsi que les deux Base Stations servant à localiser correctement l’utilisateur dans la pièce, des écouteurs intégrés et bien sûr la Link Box servant à établir l’échange de données avec l’ordinateur.

Afin de pouvoir se lancer dans l’expérience de la réalité virtuelle sans avoir à repasser à la caisse une nouvelle fois, le pack commercial contiendra également deux jeux pour une durée limitée. Les premiers acheteurs pourront donc s’essayer – gratuitement – à Job Simulator: The 2050 Archives, qui plonge le joueur dans un monde où les robots ont mis tous les humains au chômage. Le deuxième jeu, Fantastic Contraption, vous placera dans une île imaginaire et vous demandera de créer une machine “de la taille d’un cheval”, puis de la regarder rouler.

Des Base Stations améliorées

Depuis les premiers prototypes du casque, de nombreuses améliorations ont été apportées, que ce soit sur le périphérique lui-même, que l’on a déjà vu changer, mais aussi sur les Base Stations. Par rapport à ceux livrés aux développeurs, les capteurs commercialisés à grande échelle seront plus petits, sans fil (excepté pour le branchement au secteur, obligatoire), mais aussi équipés d’un nouveau moteur, bien plus silencieux que le précédent selon HTC.

Capable de situer le casque dans la pièce (si elle n’est pas trop grande, bien sûr), ces capteurs assurent également une certaine sécurité à celui qui est plongé dans sa réalité virtuelle, en l’avertissant par exemple s’il se rapproche un peu trop d’un mur. De quoi rassurer ceux qui auraient peur de s’immerger totalement dans l’expérience de la VR au risque de se cogner le petit orteil contre un coin de meuble.

La réalité n’est pas que virtuelle

La réalité virtuelle n’est toutefois pas la seule réalité, et pour ne pas se couper de la vraie vie, le Vive peut être connecté à son téléphone afin de consulter ses SMS, recevoir des appels, garder un œil à son calendrier et même recevoir des alertes à l’approche de rendez-vous. Il ne faudrait pas que la réalité virtuelle vous fasse oublier vos obligations ! Toutes ces interactions ont lieu directement via les dashboards Steam et ne nécessitent donc pas d’enlever le casque pour être visualisées.

Désormais, il ne reste plus qu’à savoir si la conversion en euros sera aussi rude que pour l’Oculus Rift de Facebook. Pour le moment, nous n’avons pas obtenu d’informations à ce sujet, les prix étant voués à varier d’un pays à l’autre en fonction des taxes. Il ne reste donc plus qu’à attendre sagement le 29 février !