Le HTC U11 est désormais officiel. Ce nouveau flagship se distingue notamment par sa fonctionnalité Edge Sense qui permet à l’utilisateur de presser les bords du smartphone pour lancer des actions. Nous avons eu l’occasion de le prendre en main.

C’est fait, HTC a enfin officialisé à Taipei son nouveau smartphone, le HTC U11. Ce nom n’a rien de surprenant tant il avait déjà leaké à maintes reprises sur le web. Néanmoins, il a de quoi intriguer puisqu’il s’inscrit dans la continuité du HTC 10, porte-étendard de la marque en 2016, et intègre une mention à la famille HTC U inaugurée en 2017 par les HTC U Ultra et U Play.

Cela est dû au fait que ce nouveau smartphone ressemble esthétiquement aux HTC U, mais qu’il a vocation à être le grand flagship de HTC pour l’année 2017, d’où la présence du « 11 » dans son nom. Voilà pour les présentations formelles.

Le HTC U11 se distingue surtout par la présence de Edge Sense, une fonctionnalité qui permet à l’utilisateur d’enclencher des actions (appareil photo, assistant vocal, lampe torche, etc.) en pressant les bordures de l’appareil. Et le fabricant taïwanais n’avait qu’un mot à la bouche : « squeeze ».

Le constructeur justifie ce choix en expliquant qu’il s’agit « d’une interaction naturelle. Quand on interagit avec un objet, on le saisit, on le presse. Quand on voit un proche, on le serre dans nos bras ». Le HTC U11 mérite-t-il tant d’amour ? C’est, entre autres, la question à laquelle nous essaierons de répondre lors de notre test. En attendant celui-ci, nous vous proposons ici une prise en main saupoudrée de nos premières impressions.

Prise en main vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Fiche technique

Modèle HTC U11
Version de l'OS Android 7.1 Nougat
Interface Sense
Taille d'écran 5,5 pouces
Définition 2560 x 1440 pixels
Densité de pixels 534 ppp
SoC Snapdragon 835 à 2,45GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 540
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
MicroSD Oui
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 850 MHz, 900 MHz, 2100 MHz, 1700 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz, 700 MHz
SIM nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3000 mAh
Dimensions 153,99 x 75,99 x 7,99 mm
Poids 168 grammes
Couleurs Rouge, Blanc, Bleu, Noir, Bleu Foncé
Prix 629 euros
Fiche produit

Un design classique

Commençons par le design. En façade, le HTC U11 n’a rien qui permet de vraiment le distinguer. Il est assez élégant avec de belles finitions, mais on regrette un aspect un peu trop banal et qui manque d’audace. Avec ses bordures au-dessus et en dessous de l’écran, le look de ce téléphone fait un peu trop 2016. Ainsi, le fabricant maitrise bien sa recette sans proposer de vraies nouveautés sur le plan esthétique.

Au dos, on retrouve le même genre de coque que celle du HTC U Ultra avec un effet miroir très marqué. Il y a toujours un reflet sur le dos de l’appareil. Pas forcément convaincu par ce détail, j’ai tout de même apprécié les belles couleurs proposées par les différentes versions du HTC U11. Mention spéciale au modèle rouge qui devient doré en fonction de la manière dont on le tient.

Le rouge devient doré quand on penche le téléphone.

Néanmoins, j’ai déchanté quand j’ai vu à quel point ce téléphone se salissait vraiment vite. Et les vilaines traces de doigt gâchent un peu trop le côté raffiné du dos réfléchissant. Mis à part cela, on remarque que l’appareil photo est plutôt bien intégré et ne dépasse quasiment pas en relief.

Reflet miroir garanti.

À l’époque où l’on ne connaissait que le nom de code de l’appareil (Océan), certaines rumeurs laissaient entendre que ce smartphone serait le tout premier à être dépourvu de boutons physiques. Il n’en est rien. À l’avant, on trouve un lecteur d’empreintes marqué par un léger renfoncement qui fait également office de bouton Accueil. Les touches capacitives Retour et Multifenêtres sont disposées de part et d’autre de ce dernier.

Les contrôles du volume et le bouton de déverrouillage — strié pour être détectable facilement au toucher — se trouvent du côté droit du HTC U11. Le port USB Type-C est situé sur la tranche du bas à côté du haut-parleur en forme de fente. Il n’y a aucune prise jack 3,5 mm, mais le téléphone est vendu avec un adaptateur pour les casques audio filaires. Enfin, l’appareil est certifié IP67 et résiste donc à l’eau (immersion à moins d’un mètre de profondeur, pendant 30 minutes).

Écran

Pas d’Infinity Display ou de ratio 18:9 pour le HTC U11. Celui-ci embarque un écran de 5,5 pouces avec une définition QHD (2 560 x 1 440 pixels). Pour l’instant, je n’ai eu l’occasion de l’utiliser que dans un environnement peu éclairé sans pouvoir me rendre compte de ce qu’il donnait avec la luminosité maximale poussée à fond.

Dans l’ensemble, la qualité d’affichage m’a paru correcte malgré des tons a priori légèrement bleutés.

Trois assistants intelligents

Le HTC U11 fonctionne sous Android 7.1 Nougat et dispose d’une interface assez classique. Avec quatre micros multidirectionnels, le smartphone est très axé sur l’optimisation des interactions avec les assistants vocaux. Il en embarque d’ailleurs trois. Google Assistant — qui s’est mis à apprendre le français pour une disponibilité prévue en septembre —, Amazon Alexa — toujours indisponible dans la langue de Molière — et la solution maison, HTC Sense Companion. À vous de faire votre choix.

HTC précise notamment que ce choix s’explique par un contexte changeant où les utilisateurs se servent de moins en moins des claviers de leurs smartphones. On retrouve l’option USonic qui prétend adapter le son en analysant la structure des oreilles de la personne par le biais des écouteurs. Le HTC U11 promet par ailleurs également une suppression active du bruit. Enfin, grâce à Boom Sound, le fabricant assure que la qualité du son est optimale, même si vous regardez une vidéo d’un concert. Autrement dit, même si le volume est poussé à fond, vous ne devriez — en théorie — pas avoir de saturation.

Notez que le téléphone dispose d’un espace de stockage interne de 64 Go.

Pressez-le !

En appuyant sur les bordures du téléphone, vous pouvez lancer rapidement des applications. Cela est dû à HTC Edge Sense. Cette technologie ressemble à du Force Touch (appelé 3D Touch chez Apple). Vous pouvez paramétrer l’action à enclencher en fonction des pressions appliquées. Vous pouvez par exemple décider qu’un appui court lance l’assistant vocal tandis que l’appui long permet d’accéder à l’appareil photo. Plusieurs combinaisons sont ainsi possibles.

Un « squeeze » pour accéder à l’appareil photo.

Edge Sense fonctionne déjà avec toutes les applications basiques du téléphone. Vous pouvez ainsi en profiter pour activer la lampe torche, réaliser une capture d’écran, prendre une photo ou un selfie et switcher entre les capteurs dorsal et frontal. En outre, HTC promet que ces gestes seront compatibles avec davantage d’applications à partir de juillet. Il sera ainsi possible, entre autres, de zoomer dans une carte Google Maps en « squeezant » son téléphone. Enfin, dans les paramètres, il est possible de calibrer la force à appliquer quand vous voulez presser le HTC U11, histoire de ne pas avoir à serrer l’appareil de toutes ses forces juste pour faire une capture d’écran ou de l’activer par inadvertance.

La page HTC Edge Sense dans les paramètres.

Personnellement, je pense que cette fonctionnalité part d’une belle intention de la part du fabricant taïwanais et je ne doute pas de la sincérité de ce dernier quand il dit vouloir révolutionner l’usage des smartphones. Malgré cela, je pense que depuis la démocratisation des appareils technologiques, chaque utilisateur s’est habitué à la logique  « un bouton = une action ». Autrement dit, je ne suis pas très convaincu quand HTC parle de gestes « intuitifs » pour le Edge Sense. Reste à voir si cet avis sera différent après le test complet.

Photo

Pour la photo, le HTC U11 embarque un capteur de 12 mégapixels avec des photosites de 1,4 µm et une ouverture f/1,7. Il dispose d’une stabilisation optique de l’image et d’un autofocus ultra rapide si l’on en croit son constructeur. Détail intéressant, pour la vidéo, HTC promet un focus aussi bien sur l’image que sur le son. Ainsi, si vous faites un zoom pendant que vous filmez, le téléphone capturera le son qui provient de l’endroit que vous visez.

Testé par DxOMark, le HTC U 11 a obtenu la note de 90 points. À titre de comparaison, l’excellent capteur du Google Pixel a obtenu 89 points au même test — et ce téléphone a également été fabriqué par la firme taïwanaise.

Côté selfie, le smartphone repose sur un capteur de 16 mégapixels avec une ouverture f/2.0 et un grand-angle à 150 degrés.

Performances et batterie

Le HTC U11 veut concurrencer les meilleurs smartphones du marché et embarque donc logiquement un Snapdragon 835, la dernière puce hautes performances de Qualcomm. Le SoC est couplé à 4 Go de RAM. Nous vous ferons part de notre ressenti dès la publication de notre test accompagné des benchmarks.

Enfin, la batterie du smartphone a une capacité de 3 000 mAh et est compatible avec la recharge rapide Quick Charge 3.0.

Prix et disponibilité

Le HTC U11 sera vendu en France à partir du début du mois de juin (dès le 18 mai dans certaines régions) pour un prix de 759 euros qui nous parait bien cher. Les précommandes débutent aujourd’hui. Le smartphone existe en cinq couleurs : noir, bleu foncé, bleu clair, blanc et rouge. Ce dernier coloris sera disponible après les autres, dans une deuxième vague de sortie.

Les cinq couleurs du HTC U11.