La première « fenêtre magique » sur le monde, comme la nomme Lenovo, sera donc un smartphone destiné au grand public et embarquant la technologie du Projet Tango. La marque chinoise, en charge de la conception de l’appareil, a choisi le CES pour préciser l’avancée des opérations, et pour nous faire rêver à l’avenir du smartphone.

projet-tango-concept

Ce produit est désormais une réalité, ou presque. On le devra à Lenovo, qui s’inscrit comme le premier partenaire du projet dans un cadre grand public. La marque, explique-t-elle, travaille depuis plus d’un an sur son appareil qui doit, dans un boîtier miniaturisé, intégrer un capteur RGB, un capteur de profondeur et un objectif fisheye. Et pour le moment, on ne sait pas à quoi ce smartphone, puisque c’est bien ce format qui a été retenu, ressemblera.

Plus sur le même sujet : Projet Tango : des démos convaincantes de réalité augmentée

Jeff Meredith, le vice-président de Lenovo, précise néanmoins que le téléphone mesurera moins de 6,5 pouces. Et de présenter quelques images non pas de son design final, mais de ce à quoi il pourrait ressembler (cf. photo de Une). Pour en savoir plus, patience : Lenovo promet un lancement commercial pendant l’été 2016, et un prix de vente situé sous la barre des 500 dollars.

projet-tango-4

L’appareil de développement sur lequel travaillent Lenovo et Google.

 

Des applications et un incubateur

Outre l’apparence du téléphone, cette annonce soulève la question des usages. Google, également présent à la conférence de Lenovo, a fait la démonstration de quelques applications mettant à profit les technologies du Projet Tango. Il est donc actuellement possible de pointer le téléphone vers le plafond pour mesurer la hauteur d’une pièce, vers différents points pour déterminer l’espace entre deux meubles ou la surface d’un tapis, et de modéliser une pièce entière.

L’application de Lowe, qui fait partie des développeurs partenaires, permet ainsi de simuler l’intégration d’un appareil électroménager dans une pièce de la maison pour vérifier si elle s’y insère correctement. Côté jeu, puisque le Projet Tango revêt également un aspect ludique, l’app Jenga permet de créer une tour virtuelle posée sur la table du salon. La localisation est elle aussi à l’honneur, les capteurs et le logiciel de Google permettant d’offrir une localisation précise à l’intérieur de bâtiments.

projet-tango-3

L’application de Lowe permet ici de placer un réfrigérateur sur la scène.

projet-tango

Ce petit chat peut sauter sur les éléments du décor repérés par l’appareil.

Lenovo ne compte pas s’en tenir à ces exemples, et annonce aujourd’hui la création d’un incubateur d’applications. Ce dernier sera ouvert à tous les développeurs, jusqu’au 15 février prochain. Le vainqueur verra son application intégrée au smartphone Lenovo Projet Tango. D’autres applications devraient rapidement le rejoindre, puisque la firme chinoise indique que 5000 développeurs travaillent actuellement à la compatibilité de leur app avec le smartphone.