LG a présenté ce matin le Q6, sorte de G6 mini, légèrement plus petit, moins puissant, mais surtout moins cher. Nous avons eu l’occasion de le prendre en main quelques instants, voici nos impressions !

LG Q6

Après avoir été le premier à se lancer sur le marché des écrans 18:9 en Occident avec le LG G6, le Coréen souhaite populariser ce format et le mettre à la portée de toutes les bourses. C’est de cette idée qu’est né le LG Q6, un petit frère abordable du flagship de début d’année.

En savoir plus : Voici le LG Q6, le premier petit smartphone "borderless"

Fiche technique

Modèle LG Q6
Version de l'OS Android 7.1 Nougat
Interface LG UX 6.0
Taille d'écran 5,5 pouces
Définition 2160 x 1080 pixels
Densité de pixels 439 ppp
SoC Snapdragon 435 à 1,4GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 505
Mémoire vive (RAM) 3 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 13 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi 802.11 b/g/n
Réseaux LTE, HSPA, GSM
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3000 mAh
Dimensions 142,5 x 69,3 x 8,1 mm
Poids 149 grammes
Couleurs Blanc, Bleu, Noir, Or
Prix 399 euros
Fiche produit

 

Un petit G6

D’un simple regard rapide, on pourrait facilement confondre le G6 et le Q6. Plus qu’un simple chiffre, les deux appareils partagent également une même philosophie et un design quasi similaire mettant l’accent sur l’écran, au centre de nos interactions avec nos smartphones.

À l’avant, on retrouve les bordures très fines avec 79 % de la surface avant recouverte par l’écran. Segment tarifaire oblige, les bordures latérales sont néanmoins légèrement plus prononcées, mais cela n’empêche pas le Q6 d’être un exemplaire unique en son genre dans le milieu de gamme. On retrouve cependant les petits défauts du modèle original, notamment avec ses angles d’écran très prononcés, donnant un format légèrement compressé, et des raccords légèrement imprécis au niveau de l’arrondi.

À l’arrière, le rendu est légèrement moins luxueux que le G6, mais on sent que LG s’est appliqué sur sa copie et propose un smartphone au design souligné pour plaire aux jeunes, pour qui le smartphone, avant d’être un appareil technologique, est un accessoire de mode. On retrouve ce qui semble être de l’alu brossé sous une couche de plastique rigide se rapprochant presque du verre, ainsi qu’un cadre en aluminium militaire certifié robuste.

Deux éléments permettent cependant de différencier le Q6 de son grand cousin à coup sûr : l’appareil photo, équipé d’une seule optique, situé en haut à gauche et l’absence de lecteur d’empreintes. Celui-ci a d’ailleurs été totalement éliminé et n’est présent ni en façade ni à l’arrière (ni sur les tranches). Le haut-parleur a également été déplacé à l’arrière, mais nous ne jugerons de sa qualité que lors de notre test complet.

La prise en mains est en tout cas agréable avec des bords légèrement incurvés afin d’épouser la forme de la paume et l’ensemble respire à première vue la solidité. Enfin, précisons que tous les coloris ne se valent pas. Si le bleu gris et le rose champagne sont très beaux, le noir marque facilement et le blanc et rose m’a personnellement fait l’effet d’un jouet.

 

Aziz ! Lumière !

L’écran du Q6 reprend la forme de celui du G6, mais la ressemblance s’arrête là. Alors que celui du flagship coréen est superbe et aurait largement mérité son 10/10 s’il était possible de régler la colorimétrie dans l’interface, celui du nouveau venu est tout de suite beaucoup moins flatteur.

Du QHD+, il passe au Full HD+ (2160 x 1080 pixels). Mais cette définition tourne autour de 440 PPP, ce qui est largement suffisant et ce n’est donc pas là que la perte de qualité se fait le plus ressentir. En effet, l’écran du Q6 manque affreusement de luminosité et si nous n’avons pas eu l’occasion de poser notre sonde dessus et que les conditions n’étaient pas optimales, il est clair qu’en plein soleil, la lisibilité est loin d’être excellente.

Luminosité au max

Couplons à cela des angles de vision qui ternissent rapidement l’affichage et même avec la luminosité au maximum l’écran parait presque noir en plein soleil pour celui à qui vous essayez de montrer une vidéo et qui ne se trouve pas bien en face de l’affichage.

 

On prend les mêmes et on recommence

Le LG Q6 tourne sous Android 7.1.1 Nougat avec la mise à jour de sécurité du 1er juillet (la dernière en date) et l’interface logicielle du LG G6. Je vous invite à lire mon test complet de ce dernier pour savoir tout ce qui me chagrine avec cette interface. D’un point de vue très personnel, elle est loin de se positionner dans le haut de mon classement.

Si elle comprend quelques fonctionnalités intéressantes, elle est très brouillonne, ce qui gâche partiellement l’expérience et est très dommage au vu de son potentiel.

Notons au passage que le Q6 propose un système de reconnaissance faciale dont ne dispose pas le G6, remplaçant ainsi le lecteur d’empreintes. Très réactif, même en plein soleil, il semble prometteur, efficace et réactif, mais j’avoue, encore une fois d’un point de vue personnel, que de pouvoir déverrouiller mon téléphone même dans le noir le plus total d’un simple glissement de doigt est devenu une habitude à laquelle j’ai pris goût.

 

Du milieu de gamme efficace… à la sortie de la boite

Nous n’avons pas eu l’occasion de faire tourner sur le Q6 des applications gourmandes ou des benchmarks pour réellement juger de ses performances et il faudra donc attendre le test complet pour savoir ce qu’il a vraiment dans le ventre. Cependant, sur un terminal sortant de sa boîte, l’expérience est fluide dans l’interface et le couple Snapdragon 435 / 3 Go de RAM semble suffisant pour assurer une navigation agréable.

Du côté de l’appareil photo, on est ici en présence d’un unique capteur de 13 Mégapixels. Milieu de gamme oblige, il est moins éblouissant que celui du G6, mais il reste à première vue très qualitatif pour sa gamme de prix. La gestion des couleurs et de la luminosité est très bonne et le piqué au premier plan et en macro est bon. À longue distance, la perte de détails est cependant beaucoup plus visible que sur le G6 et on aperçoit en zoomant dans l’image une certaine compression.

Nous reviendrons plus en profondeur sur cet appareil lors de notre test complet, mais il s’annonce plutôt prometteur. On retrouve par ailleurs toutes les fonctionnalités du G6 et la bonne utilisation du ratio 2:1 de l’écran.

Rappelons également que le Q6 possède un capteur de 5 mégapixels en façade avec un grand-angle à 100° pour les selfies de groupe. Un détail qui vise une nouvelle fois les Millenials.

 

Conclusion

Le LG Q6 sera disponible dans le courant du mois d’août à un prix « nettement inférieur à 400 euros ». Après ODR, on peut donc espérer que le Q6 se positionne même en dessous des 350 euros, mais il faudra patienter pour le savoir.

À ce prix, il vient largement titiller le Honor 9 (proposé à 400 euros) et se positionne comme un sérieux concurrent. Il s’adresse avant tout à un public jeune, pas forcément technophile, mais désireux d’avoir un bon smartphone à un prix accessible. L’accent est donc mis sur un design soigné, sur la consommation de contenus multimédia grâce à l’écran « Full Vision », ainsi que sur les photos. Autant dire qu’il a de sérieux atouts pour toucher sa cible, mais d’autres éléments restent encore à préciser, à commencer par son autonomie, point déterminant aujourd’hui, surtout face à une gamme Galaxy A qui établit des records en la matière.

Il n' y a pas d'offres pour le moment

 

Galerie photo