Un nouveau brevet de Microsoft vient d’être rendu public. Il montre la conception d’un appareil mobile pliable qui pourrait bien signer le retour de la firme sur le marché mobile.

Après plusieurs mois d’attente, nous avons enfin une première piste crédible sur ce que pourrait être le prochain produit mobile de Microsoft. L’équipe d’ingénieurs à qui l’on doit la Surface Pro, le Surface Book ou plus récemment le Surface Studio, travaille actuellement sur un produit ultra-mobile qui doit permettre à Microsoft de se replacer sur le marché du smartphone.

Un brevet récemment obtenu par Microsoft nous permet d’entrevoir ce que la firme prépare pour cet appareil qui doit rompre avec le passé. Bien sûr les brevets n’impliquent pas forcément des produits commercialisés, mais ce fut le cas avec la dernière création de l’équipe Surface. Le Microsoft Surface Studio avait en effet vu son design complètement révélé par un brevet, longtemps avant son annonce. De plus, plusieurs échos concernant le projet semblent pointer dans cette direction.

 

Un appareil 2-en-1 pliable

Les produits Surface sont jusqu’à présent toujours des hybrides et Microsoft veut toujours proposer quelque chose de très différent des autres produits du marché. Lors de son arrivée sur le marché, le design de la Surface Pro était unique en son genre et la marque a réussi à créer la même surprise avec le Surface Book et le Surface Studio.

Ici, il s’agirait toujours d’un appareil 2-en-1, mais dont aucune des parties ne se détacherait. La machine serait convertible grâce à un système d’écran flexible.

Le brevet donne plusieurs exemples de ce que pourrait donner l’implémentation de l’idée des ingénieurs de Microsoft. Le plus concret est le premier exemple, une tablette qui se plierait en deux pour être utilisée comme un smartphone.

Microsoft va même jusqu’à donner la diagonale de l’écran quand l’appareil est plié ou non, sa définition et la taille de l’appareil en mode téléphone. On peut voir que Microsoft utiliserait un écran 3:2, le même ratio d’affichage que celui des autres écrans Surface, offrant une lecture agréable aussi bien en portrait qu’en paysage.

D’après le brevet, un smartphone équipé d’un écran de 5,5 pouces pourrait se déplier en tablette avec un écran de 7,9 pouces. La définition serait en revanche assez décevante en comparaison des smartphones sur le marché puisque le brevet mentionne une définition de 1440 x 960 pixels, soit une densité de pixel de 219 pixels par pouce.

Avec une charnière similaire à celle des produits Yoga de Lenovo, Microsoft imagine qu’il serait possible de refermer complètement l’appareil sur lui-même pour protéger l’écran. Le fabricant tient là peut-être enfin une solution aux bris d’écran de nos smartphones.

 

Microsoft va-t-il réussir à damer le pion des concurrents ?

Il semble aujourd’hui très clair que la plupart des grands fabricants se sont embarqués dans une course à l’écran pliable. Apple, Google, Lenovo, LG, Microsoft, Nokia et Samsung travaillent tous sur la conception d’un produit pliable. Bien sûr, réaliser un tel appareil demande de relever de grands défis technologiques, notamment sur la durée de vie de l’écran et il faudra patienter pour savoir quelle marque parviendra en premier au bout de la course.

Microsoft veut à tout prix se différencier sur le marché pour réussir à percer. Satya Nadella, le patron de Microsoft, déclarait en fin d’année dernière que le fabricant ne ferait plus d’appareils ressemblant à ceux de la concurrence, comme pouvait l’être la gamme Lumia. La firme se doit donc d’arriver à sortir son produit avant la généralisation de la technologie. La société espère ainsi recréer une révolution de marché similaire à ce que le marché a connu il y a 10 ans, lorsque Steve Jobs annonçait l’iPhone.

 

À lire sur FrAndroid : Surface Mobile, quand Microsoft rêve de transformer le PC en smartphone