Après la fin de Windows Phone et de Groove Musique, Cortana sera-t-il le prochain service à être abandonné par Microsoft.

Utilisez-vous régulièrement Cortana, l’assistante virtuelle de Microsoft ? Elle occupe pourtant une place centrale sur Windows 10, la dernière version du système installée sur de plus en plus de machines. La popularité de l’assistante ne semble pas au beau fixe et les écosystèmes de Google et d’Amazon, avec Alexa, semblent avoir une meilleure croissance.

Des premiers signes d’une baisse de régime par Microsoft

Alors qu’à son lancement sur Windows Phone en 2014, Cortana semblait être promise à un grand avenir grâce à l’ambition de Microsoft sur le cloud et l’intelligence artificielle, l’assistante ne semble plus avoir toute l’attention qu’elle mérite en 2018.

Récemment, Microsoft a par exemple supprimé une fonction clé de Cortana, la possibilité de reconnaître la musique. Cette suppression fait suite à l’arrêt de Groove Musique, le service de musique maison. Alors même que la reconnaissance musicale est arrivée chez la concurrence sur Google Assistant, en novembre 2017.

Depuis plusieurs mois, Cortana semblait prendre un virage pour s’adresser aux besoins des entreprises, un marché que Microsoft connait bien, plutôt qu’à ceux du grand public. L’éditeur a cependant annoncé que Dynamics 365, son service de relation client, ne serait finalement pas intégré avec Cortana.

La lenteur du développement sur Android et iOS

Cortana est disponible depuis 2015 sur Windows 10 en France et dans de nombreux pays, et depuis cette même année sur Android et iOS, mais seulement aux États-Unis, puis au Royaume-Uni.

Cortana est très pratique sur Android, mais pas disponible en France

Près de trois ans plus tard, Cortana n’est toujours pas disponible en France sur Android et iOS, alors même que l’assistante permet une synchronisation des notifications et des messages avec les ordinateurs, une fonction pourtant très pratique.

Le développement de l’assistante sur Android et iOS semble donc être au point mort à un moment où Amazon et Google mettent les bouchés doubles pour que leurs services soient disponibles sur le plus grand nombre d’appareils disponible, peut importe la plateforme ou l’écosystème.

Le rendez-vous manqué des objets connectés

Mentionnons le cas de l’enceinte Harman Kardon Invoke, une enceinte connectée proposant Cortana et disponible seulement aux États-Unis pour 199,95 dollars à un moment où Google écoule des milliers de ses Home Mini vendus à 59 euros, ou même donnés lors de promotions.

Microsoft n’a en effet pas pris la peine de développer sa propre enceinte, ce qu’ont fait Apple, Amazon et Google, et ne semble pas prêt à lancer de produits à grande échelle lorsque cela concerne Cortana.

Ne comptez pas sur la Xbox pour permettre à Cortana de se faire une place dans les salons, Microsoft a déjà décidé d’abandonner la caméra Kinect, qui aurait pourtant pu être un appareil de choix pour faire face au Google Home ou à l’Amazon Echo.

Amazon Alexa va-t-elle remplacer Cortana ?

À la fin de l’été 2017, Amazon et Microsoft ont dévoilé un partenariat pour proposer Cortana aux utilisateurs d’Alexa et pour intégrer Alexa à Cortana. Ce mariage inattendu devait avoir lieu avant la fin de l’année, mais fut finalement repoussé par les deux géants à une date inconnue.

Au CES 2018 de Las Vegas, Amazon a réussi à convaincre les principaux fabricants d’ordinateurs, comme Acer, Asus ou HP, d’intégrer directement Alexa au sein de leurs prochaines machines. Résultat, Alexa pourrait devenir rapidement plus populaire que Cortana sur ordinateur.

L’intégration d’Alexa directement dans Cortana et la montée en puissance d’Alexa comme écosystème pourrait donner une porte de sortie à Microsoft si l’éditeur décidait d’abandonner son assistant virtuel maison. La firme a justement pris l’habitude d’abandonner ses services qui ne rencontraient pas le succès espéré et où l’éditeur ne pensait pas pouvoir faire la différence avec la concurrence.