On ne rigole pas avec les mises à jour. Même si les produits phares sont assez bien suivis, Samsung est connu pour traîner des pieds concernant le reste de ses appareils. Au Pays-Bas, une des associations de consommateurs a décidé de s’occuper de ce problème.

samsung-galaxy-s4-firmware-update-img_2661

Samsung va-t-il être jugé pour son laxisme concernant sa politique de mises à jour Android ? L’association Consumentenbond néerlandaise vient de déposer une plainte contre le constructeur coréen sur sa piètre politique de mises à jour logicielles, qui laisse les consommateurs vulnérables aux failles de sécurité et aux tentatives de piratage.

Les utilisateurs sont de plus en plus sensibles à ces sujets. Google libère effectivement désormais des bulletins mensuels de sécurité et s’est engagé à mettre à jour ses appareils Nexus sur un rythme similaire. Cette politique a été mise en place suite à l’affaire Stagefright qui a frappé Android il y a quelques mois. Plus récemment, Google a signalé à Samsung la détection de 11 failles se sécurité sur le Galaxy S6 edge.

Le Consmentenbond exige deux choses de Samsung. La première est une information claire et sans ambiguïté sur le planning de mises à jour, et la durée de support des modèles commercialisés. La deuxième, plus amusante, est que « Samsung fournit effectivement ses smartphones avec des mises à jour. ». Pour être juste, l’association attaque également les autres constructeurs, mais considère que « Samsung [en] est le leader ».

En France, les associations de consommateurs pourraient suivre l’exemple néerlandais. N’est-ce pas, UFC-QUE CHOISIR et CLCV ?