Retour au CES 2014. Sony, comme les autres constructeurs, présentait de nombreux projets, mais pas grand chose de concret, encore moins en termes de smartphones. Seuls deux appareils y ont vu le jour : une version américaine du Xperia Z1, et sa déclinaison mini, le Xperia Z1 Compact. Encore qu’il ne s’agit pas d’une véritable nouveauté, puisque nous le connaissions déjà : il ne s’agit ni plus ni moins que d’un Sony Xperia Z1F, sorti en décembre 2013 au Japon. On repassera pour du véritable inédit mais qu’importe, si le produit en vaut la peine !

Sony Xperia Z1 Compact

Les smartphones haut de gamme, c’est toujours plus ou moins la même histoire. Pour faire la démonstration de leurs compétences, les constructeurs proposent le plus « tout ». Le plus grand écran possible ou presque, la meilleure définition, le processeur le plus puissant, un format le plus fin possible… Dans la course à l’échalote, on en oublierait presque une donnée fondamentale : si l’humain a pris quelques centimètres ces dernières décennies, ses mains n’ont pas atteint des dimensions exceptionnelles. Certains, à l’instar de LG, prétendent que 5,2 pouces représentent la diagonale maximale que peut tenir une menotte normale sans souffrir d’inconfort. Et du côté des utilisateurs, on entend de nombreuses voix déplorer un manque de considération envers ceux qui souhaitent mettre leur téléphone dans leur poche sans la déformer, et taper des SMS à une main sans devoir recourir à un clavier décentré. Des mobinautes, ne nous leurrons pas, privilégient également parfois Apple pour ce simple fait : ses smartphones ne dépassent pas une diagonale de quatre pouces.

Sony a fourni l’effort qui manque encore chez bon nombre de ses compétiteurs. Avec un smartphone au format 4,3 pouces – considéré comme grand en 2011 – coloré, puissant, et semblable, pour ce qui concerne le hardware, au Xperia Z1. Le tout pour un tarif de 549 euros assez onéreux comparé aux versions « mini » des terminaux haut de gamme que l’on rencontre généralement. Puisqu’il n’est pas mini mais compact, le dernier Xperia de Sony mérite-t-il son tarif ? Notre avis dans ce test.

 

Caractéristiques techniques

ModèleSony Xperia Z1 Compact
Version d'AndroidAndroid Jelly Bean (4.3)
Ecran4,3 pouces
Résolution1280 x 720 pixels (HD)
TechnologieTriluminos avec moteur X-Reality
Densité de pixels342 ppi
Réseau4G jusqu'à 150 Mbps
Traitement contre les chocs & rayuresOui (non-spécifié)
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon 800 à 2,2 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 330
Mémoire vive (RAM)2 Go
Mémoire Interne16 Go
Support microSD-HCOui
APN / Caméra20,7 mégapixels
avec flash LED
Webcam (caméra frontale)Oui (2 mégapixels)
Vidéo1080p @30 fps
WiFiOui, b/g/n/ac + WiFi Direct
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
BluetoothOui (4.0 + A2DP)
RéseauxUMTS HSPA+, GSM/GPRS
NFC (Near Field Communication)Oui
Boussole / GPSOui / Oui
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / MHL
Tuner FM (Radio)Oui (avec RDS)
Support DivXOui
DASNC
Batterie2300 mAh
Dimensions127 x 64,9 x 9,5 mm
Poids137 grammes
CouleursNoir, blanc, rose, jaune (lime)
Prix549 euros

Comme nous l’évoquions plus haut, le Xperia Z1 Compact a l’heur de ne pas lésiner sur les caractéristiques techniques. Ordinairement, les déclinaisons « mini » des smartphones haut de gamme en profitent au passage pour réduire les performances de l’appareil originel, passant par exemple de 2 à 1 Go de RAM, abandonnant la HD… Si Sony a privilégié au terme « mini » celui de « compact », c’est justement pour signifier à ses clients que la fiche technique n’a pas pâti de cette révision des dimensions. On conserve ainsi la certification IP58 de son grand frère et l’ensemble de ses caractéristiques, à quelques rares exceptions.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Prise en main

Il n’est pas si petit, ce Xperia Z1 Compact, et c’est tant mieux. C’est la crainte qui me restait : comment faire pour trouver le format idéal pour un appareil « compact », sans en faire un jouet miniature ? L’écueil est certainement évité par l’emploi des mêmes matières que celles du Z1, à savoir un châssis en métal qui apporte à l’appareil une solidité apparente, et un dos vitrifié. Les matériaux sont nobles, on peut plonger l’appareil dans l’eau (et pour cela, il n’est pas nécessaire de fermer une trappe destinée à protéger la prise jack) pendant 30 minutes et jusqu’à un mètre de profondeur : jusqu’ici, Sony tient ses promesses. Dommage cependant que le Compact tombe dans le même travers que le Z1 : il se raye beaucoup trop facilement. Son revêtement anti-rayures fait son office pour le protéger des gros accidents, mais le verre marque malheureusement les micro-rayures. Et il attire la poussière, soit dit en passant. Beaucoup, beaucoup trop – certes, c’est un détail, mais qui mérite d’être souligné. Et on pourra enlever une mince couche de plastique pour donner une seconde jeunesse à l’écran – ce qui lui fera perdre son logo Sony.

Sony Xperia Z1 Compact

Sony Xperia Z1 Compact

Dans l’ensemble, le Xperia Z1 Compact est confortable à utiliser, et c’est certainement ce qu’on lui demande principalement. Il n’est pas très grand – 127 x 64,9 x 9,5 mm – ni très lourd – 137 grammes, mais ne le confondez pas avec un smartphone miniature. Comme les autres Xperia, il est un peu lourd en comparaison de son format, la faute à des matériaux premium mais pas légers, et comme les autres Xperia, il présente d’assez larges bandes au-dessus et sous l’écran. Ceci dit, il fallait bien parvenir à loger à intérieur les composants du Z1, dont une batterie de 2300 mAh.

Sony Xperia Z1 Compact

Pour le reste, le Z1 Compact est confortable à utiliser. Il se loge dans une poche, tient correctement en main, avec des bordures suffisamment arrondies, et au final, si l’on aime le Z1, on ne peut qu’apprécier le Z1 Compact. On y repère, à gauche, divers éléments : une prise micro-USB, un port pour carte SIM, une prise pour dock, ainsi qu’un slot pour carte micro-SIM, chacun étant (sauf les fiches pour un dock) protégé par une trappe assurant l’étanchéité de l’appareil. En général, il me semble plus pratique de trouver un port micro-USB sous le téléphone, mais l’espace en question est accordé à un large haut-parleur ; tant qu’à faire, autant espérer une bonne puissance sonore.

Sony Xperia Z1 Compact

La prise jack est située au-dessus du smartphone, au bord gauche de la tranche ; malgré l’étanchéité du terminal, il n’est plus nécessaire de la protéger d’une trappe souvent agaçante à refermer, comme c’était le cas sur l’ancien Xperia Z.

Sony Xperia Z1 Compact

L’arête droite du Xperia Z1 Compact est occupée par le bouton power un peu au-dessus du milieu de l’appareil, avec sa forme ronde caractéristique des derniers Xperia, et pratique à atteindre ; en dessous, une barre de réglage du volume malheureusement un peu courte. Pour finir, tout en bas, un bouton déclencheur dédié à l’appareil photo. Franchement, on aurait préféré une touche un peu plus grosse ; ici, on voit mal de grandes mains l’utiliser !

Sony Xperia Z1 Compact

Un dernier détail qui pourra chiffonner les maladroits : Sony a souvent tendance à placer très près du bord ses capteurs photo. Le Z1 Compact n’échappe pas à la règle, ce qui risque de causer quelques incidents à ceux qui ont tendance à mettre le doigt devant l’objectif… Mieux vaut faire attention, en tout cas.

Dans l’ensemble, en termes de design, le Z1 Compact fait son petit effet. Il tient sa promesse initiale, et en plus, le violet des Z que l’on avait pu voir jusqu’alors laisse la place à des couleurs plus franches. Ils ne sont pas déplaisants, ces jaune « lime » et rose fuchsia… et ceux qui n’apprécieraient pas ces coloris flashy, il reste toujours le noir et le blanc, bien vu avec ses bordures argentées mates. Je reste toujours aussi dubitative face aux caches protégeant les connectiques que, pour ma part, je ne ferme jamais correctement… À prendre en compte tout de même quand on souhaite emporter son smartphone à la plage.

Sony Xperia Z1 Compact

 

Ecran

Rappelons les faits : le Xperia Z1 Compact s’appuie sur un écran de 4,3 pouces pour une définition de 1280 x 720 pixels. On y retrouve la technologie Triluminos de Sony, censée apporter à l’utilisateur des couleurs à la fois vives et naturelles ; tout un programme. Commençons par une remarque préliminaire : pour mieux assortir son écran à la forme globale du smartphone, dont les angles sont arrondis, Sony a choisi justement un écran aux angles arrondis. Il perd au passage quelques petits pixels. Ce n’est certes qu’un détail, mais après tout, il s’agit ici d’espace perdu alors même que les zones libres entourant l’écran sont particulièrement larges en soi.

Avant de passer au rendu des couleurs sur cet écran, convenons d’un fait : à l’heure où l’on parle de 2K à tout va, force est de constater que de la HD 720p sur un écran de 4,3 pouces, c’est amplement suffisant. À moins d’aller chercher les pixels à la loupe, on profite d’une très belle lisibilité sur cet appareil dont la luminosité est très agréable.

Côté couleurs, les vieux démons de Sony sont toujours présents… mais moindres. L’écran Triluminos du Z1 Compact est très joli (même s’il se salit extrêmement vite – décidément, c’est rageant), et offre des couleurs particulièrement vives. Comparé au LG G2 (photos ci-dessous), il présente même des rouges ou verts un peu plus francs (ce qui n’était pas le cas sur le Z1), mais cède la priorité en termes de blancs, qui ont tendance à tirer vers le jaune. C’est assez dommage, car ce même défaut s’est fait ressentir depuis le Xperia Z, et n’a jamais été véritablement réglé. Pour le reste, l’écran est réactif, avec peut-être une trop grande tendance aux reflets.

À gauche, le Sony Xperia Z1 Compact et à droite, le LG G2.

Sony Xperia Z1 Compact

Sony Xperia Z1 Compact

Sony Xperia Z1 CompactSony Xperia Z1 Compact  

Logiciel

Xperia Z1 Compact

Difficile de trouver de grandes nouveautés à l’interface du Z1 Compact, puisqu’elle reprend trait pour trait celle du Xperia Z1. On conserve donc une version d’Android (4.3) au style dépouillé, avec des widgets dédiés aux différents univers Sony. Le Nippon a certes délaissé sa gamme Walkman en termes de produits, mais on la retrouve par le biais d’une application musicale éponyme. Celle-ci est dotée d’un affichage plutôt agréable, puisqu’elle met en avant les pochettes d’albums, avec un système d’amélioration sonore automatique « Clear+ » bienvenu, puisqu’il choisit comme un grand le mode d’écoute le plus adapté. À ce propos, notez que le haut-parleur du Z1 Compact, qui encombre la quasi-totalité de la tranche inférieure du smartphone, délivre une puissance très correcte et sans trop de souffle. Pour un appareil de cette taille, c’est plus que convenable, et l’on peut poser le Compact sur un table sans risquer d’étouffer la musique à l’écoute. Toujours côté musique, TrackID se charge de remplir le rôle d’un Shazam. Toutefois, nous avons testé sa version TV (TrackID TV) qui, de son côté, s’est avérée un peu moins convaincante, ne reconnaissant pas totalement les émissions que nous lui avons soumises.

TrackID

Dans la catégorie applications qui ne fonctionnent pas totalement, le lancement de l’app Xperia Privilege (contenus offerts à l’achat du smartphone) ne donne… rien. Espérons qu’une mise à jour soit prochainement disponible. Une application Xperia Care se charge de faciliter la prise en charge de soucis techniques avec l’appareil et, à l’occasion, de lui simplifier le transfert des données depuis un autre appareil. Nous ne l’avions pas lors de notre test, mais un câble à brancher avec un cordon Apple doit être fourni avec le Z1 Compact, et lui permettre d’assurer un transfert de données personnelles (contacts, messages) depuis un terminal iOS. Pour Android, c’est plus simple.

Pour la photo, Sony propose toujours son application Album, avec une petite option que je n’avais jamais remarquée jusqu’à présent, « SenseMe slideshow ». Ceux qui connaissent le Sense 5.0 de HTC sont familiers avec ce type de fonctionnalités, puisqu’il s’agit d’obtenir un mini-clip organisé à partir des photos des albums, avec différents thèmes au choix. Pour le reste, l’application se charge d’agréger vos contenus issus du cloud Sony PlayMemories, de vos comptes Picasa, FlickR ou Facebook, et s’amuse même à utiliser la reconnaissance des visages pour créer automatiquement un album dédié aux portraits.

Walkman

Le reste reprend ce que l’on connaît déjà : des mini-apps présentes dans la section multitâches de l’appareil, une barre de notifications dotée de quelques rares commandes rapides (ce qui évite l’encombrement), bref du connu… On attend donc impatiemment KitKat sur cet appareil qui ne devrait pas patienter trop longtemps avant d’en profiter !

 

Performances

Le Z1 Compact démérite pas face au Xperia Z1 standard. Il ne saurait faire pâle figure à son côté d’ailleurs, puisqu’il n’est pas « mini » ! Il est donc équipé du fameux Snapdragon 800 qui sera bientôt remplacé par un Snapdragon 805 mais qui, à ce jour, reste certainement le meilleur SoC du marché. Couplé à un GPU Adreno 330, il est censé assurer les meilleures performances possibles à qui souhaite utiliser son smartphone comme téléphone (oui, encore)… ou comme petite console de jeu. Ne nous leurrons pas, c’est aussi à cela que servent les terminaux mobiles !

Voici les résultats de nos tests qui, comme vous pourrez le voir ci-dessous, atteignent des paliers particulièrement convaincants. Avec AnTuTu, comptez autour de 35 000 points, soit autant qu’un Galaxy Note 3, pour ne citer que lui, mais aussi un très joli 21060 sur Quadrant, et des scores à l’avenant sur les autres outils de benchmarks. Inutile de les énumérer tous, pour la simple et bonne raison que le Z1 Compact compte indéniablement parmi les smartphones les plus performants du moment. Son écran suffit pour jouer à la plupart des jeux et surtout, chose appréciable, on ne rencontre pas de lag lorsque l’on tente de faire tourner des jeux gourmands en ressources. C’est qu’il en a sous le capot, l’animal, si fuchsia soit-il.

AnTuTu Xperia Z1 Compact

Avec AnTuTu, le Xperia Z1 obtient des scores équivalents à ceux des haut de gamme de grand format.

Quadrant

Même combat avec Quadrant et 3DMark. 

Photo et vidéo

Comme le Xperia Z1, le Z1 Compact est équipé du fameux capteur de 20,7 mégapixels de Sony, un Exmor RS couplé à une optique G, bref le nec plus ultra de la téléphonie, du moins sur le papier. C’est du jamais vu sur un smartphone de petite taille, ce qui nous permet de voir le Z1 Compact avec un regard légèrement différent du Z1 standard.

Soyons clairs pour commencer : si sympathiques soient-elles, les fonctions de réalité augmentée incluses à l’application photo sont pour le moins superflues… à moins d’avoir des enfants à amuser autour de soi, je doute qu’elle trouve son utilité. Hormis cette réserve, l’app est complète, même si on regrette l’absence de la fonction « Background defocus », c’est-à-dire « arrière-plan flou », présentée sur le Xperia Z1s réservé à l’opérateur AT&T aux USA.

Photo

Même si l’on sent les capacités du capteur inclus au Xperia Z1 Compact, on sent tout autant sa capacité à être mis à jour. Certains clichés sont un peu fades, avec une tendance au bruit un chouïa trop présente pour un capteur aussi haut de gamme. Ceci dit, un smartphone de cette taille lui arrivera rarement à la hauteur, et d’autant plus qu’en se donnant la peine de réaliser quelques réglages manuels, on obtiendra des résultats réellement probants. Un peu schizophrène, ce Z1 Compact est capable de résultats moyens comme très bons, selon le temps que l’on consacre aux réglages. Ah oui, il vaut mieux, d’ailleurs, pour qui souhaiterait obtenir le meilleur de son Z1 Compact : en mode auto supérieur (celui que le commun des mortels aura tendance à privilégier), la définition des photos ne dépassera pas les 8 mégapixels, tandis qu’en mode manuel, vous aurez accès aux bien-aimés 20,7 millions de points. Certes, pour poster des photos sur les réseaux sociaux, 8 millions de points suffisent amplement, mais en cas d’agrandissement, vive la haute définition.

Pour le reste, on restera certainement dubitatif devant la réalité augmentée ajoutée à l’application photo, mais on appréciera celle de TimeShift Burst, cette fonction « rafale » offrant la possibilité de choisir un cliché pris légèrement avant ou après le déclenchement réel, le tout pour éviter les yeux fermés et autres sourires crispés.

Quelques résultats :

Xperia Z1 Compact

Sans flash, ce délicieux burger est un peu trop lissé et, à vrai dire, présente des couleurs assez fades.

Xperia Z1 Compact

Bonne surprise avec le flash ! 

Xperia Z1 Compact

Toujours un problème de couleurs affadies lorsque l’on manque de luminosité.

Xperia Z1 Compact

En macro et avec une bonne luminosité, un 10/10.

Xperia Z1 Compact

Sony propose ses habituels effets de couleurs (en 8 mégapixels).

Xperia Z1 Compact

En extérieur, des couleurs naturelles et un bon niveau de détails (ici en 8 MP).

Xperia Z1 Compact

Pour obtenir du 20,7 mégapixels il faut passer au mode Manuel.

 

Autonomie

Les plus stressés pouvaient craindre que les 2300 mAh du Z1 Compact ne suffisent pas à assurer une journée d’utilisation complète. Notre ressenti est beaucoup moins pessimiste ; après tout, pensons qu’un Galaxy S3, pour ne citer que lui, disposait d’un écran plus grand et d’une batterie plus petite, avec une autonomie très correcte en son temps. La capacité de la batterie du Z1 Compact se montre suffisante pour tenir une bonne journée d’utilisation, l’essentiel est donc assuré. Pour le situer, il propose des performances au-dessus d’un HTC One mini et, à l’inverse, légèrement en-deçà de celles d’un Galaxy S4 mini, qui toutefois ne propose pas d’écran 720p.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici les résultats que nous avons obtenus lors de nos tests :

  • Streaming vidéo avec luminosité/volume à fond, en WiFi avec carte SIM et push activé pendant 20 minutes : de 100 % à 94 %
  • Lecture de vidéo stockée en local, mêmes paramètres : de 94 % à 90 %
  • Lecture de musique stockée en local, mêmes paramètres mais écran éteint : de 90 à 89 %

 

Communications et GPS

Autant dire que sur le volet des communications, on ne peut pas faire de reproche au Z1 Compact. Il est compatible avec le réseau 4G jusqu’à 150 Mbps (merci au Snapdragon 800), et s’offre un qualité de communications irréprochable. Même combat pour le GPS, qui remplit sa fonction avec brio. En test théorique, nous avons par exemple obtenu un fixe en 2 secondes, avec une précision à quelques mètres. Les faits corroborent évidemment ces résultats.

GPS Data

 

Test Sony Xperia Z1 Compact Le verdict

design
8
Très bon mais pas parfait, pourrait-on dire : le Xperia Z1 réussit à faire ce que les autres constructeurs ne font pas, c'est-à-dire créer un appareil performant mais dans un corps compact. Pourquoi on l'aime ? Parce qu'il tient bien en main, parce qu'on peut l'utiliser à une main (enfin !), et que ses coloris flashy apportent un coup de jeune bienvenu à la gamme Xperia. Et qu'en plus, il est étanche. Dommage tout de même qu'il soit un peu épais avec ses 9,5 mm, et que Sony ne propose pas du borderless... et un écran un peu moins sensible aux rayures. Chipotage, on en convient.
autonomie
8
Rien à redire sur ce Xperia Z1 Compact, qui avec sa batterie de 2300 mAh, rogne évidemment sur ce que propose son grand frère, mais comme il baisse aussi en définition d'écran, profite de performances convaincantes.
caméra
7
Sony a tendance à nous frustrer un peu. Le capteur Exmor RS du Z1 Compact a les armes pour atteindre l'excellence, mais pourrait faire mieux en termes de traitement. Les options sont là, la personnalisation aussi, mais il subsiste en mode automatique supérieur un bruit un peu trop présent. Reste à attendre des mises à jour qui viendront parfaire les résultats du Z1 Compact qui, rappelons-le, fait mieux que la plupart de ses concurrents, à format égal.
logiciel
9
Comme toutes les interfaces constructeurs, celle de Sony plaît ou déplaît de manière assez épidermique, mais avouons que l'on évite ici la surcharge. Certaines fonctionnalités ne sont pas indispensables, mais on sent la volonté chez le constructeur de mettre en avant un écosystème multimédia complet. Et Android 4.3 étant préembarqué dans le smartphone, on peut s'attendre à un passage rapide à KitKat, ce que les futurs propriétaires de l'appareil sont en droit d'attendre.
performances
10
Pour ce prix et pour ce format, le Z1 Compact est armé comme il se doit pour rivaliser avec les terminaux les plus performants du moment. Aucune déception à signaler, il n'a rien d'un "mini" en termes de performances.
écran
9
Un écran 720p de 4,3 pouces, c'est ce que propose HTC avec son One mini. Un excellent choix qui préserve les performances de l'appareil et qui suffit aux yeux de lynx. Dommage toutefois que les blancs n'aient toujours pas guéri leur légère jaunisse.
Note finale du test 9/10
Difficile de noter un smartphone seul en son bastion. Il est compact là où les autres sont soit mini, soit phablettes. Sony parvient ici à placer le hardware d'un Z1 dans un format plus petit au prix de légères concessions, notamment en termes d'épaisseur et de définition d'écran, mais est-ce réellement un problème ? La proposition est enfin là, alors même que la rumeur assure qu'Apple planche sur un iPhone de type phablette... et elle vient chasser sur les terres de la Pomme.
Bel écran, performances au rendez-vous, étanchéité et griffe design sont autant d'atouts au crédit du Xperia Z1 Compact. Bien sûr, il n'est pas parfait : il souffre de performances photo encore perfectibles, mais prometteuses, et sa conception vitrifiée reste propre à causer des crises d'angoisse aux phobiques de la rayure. Qu'importe, on le trouve dès à présent à moins de 450 euros. À ce prix, il n'a pas d'équivalent sur le marché, et se destine aux vrais amateurs de performances brutes qui sauront exploiter son potentiel. Il bénéficie de la crédibilité nécessaire pour cela même si, il faut l'avouer, une sortie conjointe avec son lancement japonais lui aurait évité les affres de la concurrence avec les terminaux dotés d'une nouvelle génération de processeurs que ses compétiteurs ne manqueront pas d'annoncer dans les prochaines semaines.
  • Points positifs
    • Bel écran 720p
    • Format maniable
    • Certification IP58
    • Mémoire 16 Go extensible
    • Android 4.3
  • Points négatifs
    • Espace entre la coque et l'écran
    • Un peu lourd et épais
    • Photos perfectibles

Disponibilité

Le Xperia Z1 est disponible en précommande pour une livraison dans les prochains jours sur le site de Sony. Le constructeur le propose à 549 euros en noir, blanc, rose et jaune « lime ». À ce tarif, on peut clairement parler de positionnement haut de gamme, même si les baisses tarifaires interviennent généralement après la commercialisation de tout smartphone. Toutefois, nous avons repéré une bonne affaire du côté de chez SFR, qui propose, dans le cadre d’un abonnement RED (sans engagement), l’appareil à 439 euros pour toute souscription à un abonnement. Rien ne vous empêche donc de choisir la formule la moins chère de la gamme puis de résilier votre abonnement au bout d’un mois, tout en conservant l’appareil. Rappelons que les opérateurs sont tenus de débloquer les terminaux qu’ils commercialisent trois mois après l’achat.