Introduction

La Xiaomi Mi Box est disponible aux Etats-Unis à 69 dollars depuis octobre 2016. Celle-ci promet, pour le prix d’un Chromecast Ultra, le support de Google Cast, de la 4K HDR et tout le catalogue du Play Store puisqu’elle tourne sous Android TV 6.0. L’entreprise chinoise a-t-elle une nouvelle fois réussit à proposer un appareil ultra performant à un prix battant toute concurrence ? Est-elle une bonne alternative à la Nvidia Shield pour les férus de films ? C’est ce que nous allons voir dans ce test. 


xiaomi-mi-box-test-14

Fiche technique

ModèleXiaomi Mi Box
Version AndroidAndroid TV 6.0
Définition maximale prise en chargeUHD / 4K (3840 x 2160 pixels) à 60 Hz (supporte le HDR)
SoCNC
CPU4 coeurs Cortex-A53 à 2 GHz
GPUMali 450 à 750 Mhz
Mémoire RAM2 Go DDR3
Mémoire interne8 Go
MicroSDXCNon
Wi-Fi et Bluetooth802.11a/b/g/n/ac Dual-band Wi-Fi 2.4GHz/5GHz + Bluetooth 4.0
Ports1 x USB Type-A (ADB supporté)
1 x port alimentation
1 x HDMI 2.0a
1 x sortie audio SPDIF 3.5 mm
Dimensions101mm x 101mm x 19.5mm
Poids176,5 grammes
AccessoiresTélécommande bluetooth (deux piles AAA, non fournies)
Prix70 euros

Design

La première chose qui étonne lorsque l’on ouvre la boîte de la Xiaomi Mi Box, ce sont ses dimensions. Elle est plus compacte que le Google Nexus Player et moins épaisse que le Nvidia Shield. Autant vous dire qu’elle sera à peine plus encombrante qu’un Google Chromecast Ultra.

xiaomi-mi-box-test-16

La Mi Box se présente donc comme un petit carré de 10,1 cm de côté avec une épaisseur de 19,5 mm. Avec son poids de 176,5 grammes elle pèse à peu près autant qu’un smartphone. Son design est plutôt sobre et se fondra dans la plupart des intérieurs. Sur le dessus, nous avons le droit à un fini lisse avec le logo Mi en noir brillant. Dessous, Xiaomi a pensé à placer une matière empêchant l’appareil de glisser.

xiaomi-mi-box-test-17

En ce qui concerne ses connectiques, la Mi Box fait dans le minimalisme. De gauche à droite, nous avons le port dédié à l’alimentation, un port USB 2.0 Type-A classique pouvant servir de port Ethernet grâce à un adaptateur, un port HDMI 2.0a et une sortie audio SPDIF 3.5 mm permettant de brancher facilement son home cinéma.

xiaomi-mi-box-test-18

Un câble HDMI est fourni avec la box en plus du câble d’alimentation et de la télécommande. Celle-ci fonctionne avec deux piles AAA, non fournies. On regrette cependant l’absence de port microSD, puisqu’avec seulement 8 Go de stockage interne — 5 Go utilisables — on se sent très vite à l’étroit lorsque l’on souhaite y stocker ses films, séries et épisodes d’anime.

xiaomi-mi-box-test-01

Android TV

La Mi Box tourne sous Android TV 6.0 Marshmallow stock. C’est un bonheur de naviguer sur l’interface de Google sur cet appareil, tout est fluide. Les utilisateurs désespérés par la lenteur du Google Nexus Player vont pouvoir retrouver le sourire avec cette box. La télécommande, tout comme la box, est minimaliste : un cercle directionnel entoure le bouton « valider », tandis qu’on retrouve en dessous le bouton retour, accueil et celui activant les recherches vocales. Enfin, Xiaomi a eu l’excellente idée d’intégrer des touches pour régler le volume. On peut alors tout à fait se passer de la télécommande de la télévision une fois celle-ci allumée.

xiaomi-mi-box-test-08

C’est au bouton de recherche vocale que vous aurez le plus souvent affaire. On peut rechercher des applications, des vidéos YouTube, ouvrir Netflix ou n’importe quelle autre app. Il serait cependant agréable que Google Search supporte le multilingue pour faciliter la recherche contenant des mots en anglais. Exemple typique, lorsque l’on souhaite voir les vidéos de Casey Neistat il faudra alors le prononcer avec un bon accent français.

xiaomi-mi-box-test-20

Nous ne savons pas si notre modèle était défectueux ou non, mais il était impossible de lire le contenu des clés USB ou des smartphones connectés via le port USB de la Mi Box. Que ce soit VLC, Kodi ou ES Explorer, aucun n’a su détecter le contenu de ces clés. Aucun des tests de nos confrères ne parle de ce problème, il se pourrait donc que le port USB de votre appareil fonctionne très bien.

xiaomi-mi-box-test-03

Sinon, le Play Store vous paraîtra parfois bien vide. Difficile de trouver une solution pour gérer les fichiers de sa box à distance. Le seul moyen que nous avons trouvé a été de passer par ES Explorer, qui permet d’envoyer des fichiers d’un appareil à un autre et même de gérer sa Android TV à distance, mais cette fonction ne semblait pas détecter la Mi Box.

xiaomi-mi-box-test-09

Mis à part ce léger détail, tout fonctionne très bien et la plupart des utilisateurs utiliseront Google Cast depuis leur téléphone. En effet, la Mi Box est compatible Google Cast ce qui permet d’envoyer directement le contenu sur sa télévision depuis son smartphone. On peut donc aisément utiliser Molotov TV, Netflix, YouTube, etc. avec cette fonctionnalité.

Pour les utilisateurs plus habitués à Plex, l’application qui crée un Netflix local chez vous en allant chercher vos fichiers sur votre serveur et vous les transmet en les encodant à la volée, sachez qu’elle fonctionne très bien sur la Mi Box également.

En résumé, la Xiaomi Mi Box ne se prête pas trop à la lecture de fichiers dans son stockage interne, mais fonctionne parfaitement bien avec Google Cast et les services comme Netflix, Plex ou Kodi.

Regarder ses vidéos en 4K HDR

La 4K HDR est supportée sur la Mi Box, et le HDR-10 devrait arriver avec Android TV 7.0 Nougat. Dans les paramètres, il suffit de bien vérifier que HDR est activé et que la définition de l’image est 4K dans Affichage. Que ce soit sur VLC ou YouTube, la 4K HDR semblait très bien fonctionner. Sur Netflix par contre, impossible de faire afficher le logo « 4K » ou « HDR » sur The Do-Over et Marco Polo. La Mi Box n’apparaît pas sur la liste des appareils compatibles Netflix sur son site officiel. Vous serez donc bloqués avec du Full HD.


Jouer sur sa Mi Box ?

La Mi Box possède un processeur quatre cœurs (Cortex-A53) cadencés à 2,0 GHz épaulé par seulement 2 Go de mémoire vive et pour les jeux, il faudra compter sur un GPU Mali 450 à 750 MHz. Comme nous le disions plus haut, l’interface est très fluide dans un usage classique. En jeu, elle s’en sort plutôt bien en faisant tourner correctement Real Racing 3 et Riptide GP: Renegade.

xiaomi-mi-box-test-06

Elle a tendance à chauffer lorsqu’on joue de manière prolongée, mais comme nous ne la tenons pas dans nos mains, ce n’est pas réellement un problème. Difficile de réaliser des benchmarks, puisque quasiment aucun n’est compatible Android TV et même installés via un fichier APK ils plantaient. Seul GFXBench fonctionnait avec le test T-Rex. Là où la Nvidia Shield obtenait un score, de 60 FPS en écran allumé et 120 en écran éteint, la Mi Box n’obtient que 10 images par seconde à chacun des deux. Un score étrange lorsque l’on voit ses capacités réelles en jeu.

xiaomi-mi-box-test-19

Xiaomi propose également une manette maison, la Mi Game Controller, vendue séparément. Nous avons testé les jeux avec une manette Mad Catz L.Y.N.X. 9, et cela fonctionnait globalement bien. Jouer avec un Dualshock 4 semble plus compliqué. Finalement, bien qu’il soit possible de jouer sur sa Mi Box, il vaut peut-être mieux se diriger vers une Nvidia Shield si c’est la partie jeu qui vous intéresse le plus.

 

Prix et disponibilité

La Xiaomi Mi Box est d’ores et déjà disponible chez la plupart des importateurs, à environ 70 euros.

Test Xiaomi Mi Box Le verdict

design
8
La Mi Box est compacte et sobre, elle se fondra dans n'importe quel décoration d'intérieur. Dommage de ne pas avoir pensé à intégrer un port microSD pour lire plus facilement son contenu multimédia. De plus, -- et c'est peut-être uniquement notre modèle --, le port USB ne semble fonctionner que pour ADB et en tant que port pour dongle Ethernet. Impossible d'y brancher un disque dur ou une clé pour en lire le contenu.
logiciel
9
Android TV 6.0 est extrêmement fluide sur la Mi Box. En plus de profiter du Play Store, elle est compatible Google Cast et 4K HDR, soit les mêmes fonctions que celles du Chromecast Ultra, vendu au même prix.
performances
7
La navigation dans l'interface est très fluide, et en jeu tout semblait tourner correctement sans pour autant exceller. Il est possible de connecter sa manette bluetooth facilement pour jouer sur sa Mi Box, mais nous ne la conseillerons pas en tant que console de jeu sous Android.
fonctions
7
Si la box de Xiaomi supporte bien la 4K HDR sur VLC ou sur Google Play Films, ce n'est pas le cas sur Netflix puisque l'appareil n'est pas certifié par le service de sVOD américain. Dommage.
Note finale du test 8/10
La Xiaomi Mi Box est un excellent rapport qualité-prix. L'entreprise chinoise nous propose une nouvelle fois une excellente expérience utilisateur et des fonctionnalités complètes à un prix largement en dessous de ceux du marché.

Elle supporte la 4K HDR, tout comme le Chromecast Ultra vendu au même prix. Cependant, la Mi Box n'est pas certifiée Netflix et n'a donc le droit qu'à une définition Full HD quand le Chromecast propose de la 4K HDR. Si vous n'utilisez pas ce service, la différence ne se ressentira pas.

Contrairement au Chromecast, elle a l'avantage de tourner sous Android TV 6.0 (Nougat devrait arriver par la suite, apportant le support du HDR-10). Ainsi, elle permet de transformer facilement votre télévision en Android TV à moindre coût. Si vous comptiez acheter une station de jeu Android, il faudra plutôt vous tourner vers la Nvidia Shield, bien plus puissante et possédant une mémoire interne étendue. En effet, on se sent vite à l'étroit avec ses 8 Go de stockage interne et l'impossibilité de brancher son disque dur ou une clé USB.
  • Points positifs
    • Android TV 6.0 très fluide
    • Supporte les vidéos en 4K HDR
    • Rapport qualité-prix
    • Supporte le Google Cast
  • Points négatifs
    • Performances en jeu inférieures à la Shield de Nvidia
    • Pas de 4K HDR sur Netflix