Xiaomi a comme prévu présenté ce 19 avril le Mi 6, le nouveau flagship-killer chinois, confirmant la plupart des fuites.

Le Xiaomi Mi 6 est la nouvelle star des smartphones Android chinois, avec une fiche technique à la pointe, qui n’a presque rien à envier à celle des stars occidentales.

Une fiche technique à la pointe

Il embarque effectivement une puce Qualcomm Snapdragon 835, comportant pour rappel un CPU à huit cœurs Kryo 280, dont quatre cadencés jusqu’à 2,45 GHz et quatre jusqu’à 1,90 GHz, et un GPU Adreno 540. Cette puce bénéficie d’un nouveau procédé de fabrication en 10 nm améliorant son efficacité énergétique.

Elle est associée à 6 Go de mémoire vive LPDDR4X, et à 64 ou 128 Go de mémoire de stockage selon les modèles. Il ne semble pas y avoir d’emplacement microSD.

À lire sur FrAndroid : Qualcomm Snapdragon 835, nos benchmarks : performances ET autonomie

Le paroxysme du design conventionnel

Le Mi 6 s’en tient à un design assez conventionnel, mais poussé à son paroxysme, avec un écran 16:9 de 5,15 pouces à l’avant, une dalle de verre aux quatre bords incurvés au dos, et un cadre en acier inoxydable entre les deux (et non en aluminium, moins résistant). L’appareil est « résistant aux éclaboussures », mais pas étanche (pas de certification IP).

L’écran peut atteindre une luminosité maximale de 600 cd/m2, mais il peut aussi descendre à seulement 1 cd/m2, pour protéger la vue de nuit. Il mise aussi sur une fonction de réduction de la lumière bleue. Xiaomi n’a pas précisé sa définition, il s’en tient donc probablement au Full HD (1920 x 1080 pixels). Il affiche par ailleurs l’espace colorimétrique conventionnel NTSC.

Les bordures au dessus et en dessous de l’écran laissent suffisamment de place à un bouton Accueil avec un capteur d’empreinte digitale, ainsi qu’à deux haut-parleurs stéréo de part et d’autre.

Un appareil photo à la iPhone 7 Plus

Le dos du Xiaomi Mi 6 arbore une paire de capteurs, de 12 millions de pixels chacun, dont l’un est coiffé d’une lentille grand angle, et l’autre d’une focale fixe « telephoto » deux fois plus longue, avec un mode portrait accentuant artificiellement le flou d’arrière-plan. Soit la même approche que sur l’iPhone 7 Plus d’Apple.

Cet appareil photo bénéficie d’une stabilisation sur 4 axes, qui compense les mouvements de haut en bas et de gauche à droite, mais pas en rotation.

Le jack sacrifié sur l’autel de la symétrie

Le smartphone est alimenté par une batterie de 3350 mAh, avec laquelle il revendique une autonomie d’une journée entière.

Sur le plan de la connectivité, le Snapdragon comprend également du Wi-Fi 802.11ac MU-MIMO 2×2 et un modem 4G LTE pouvant atteindre 1 Gb/s, dont nous n’avons pas encore le détail des bandes de fréquences prises en charge. Xiaomi a malheureusement sacrifié la prise jack 3,5 mm sur l’autel de la symétrie. On ne trouve donc qu’une prise USB Type-C au centre de la tranche inférieure.

Prix et disponibilité

Xiaomi a fait du Mi 6 un bijou décliné en plusieurs éditions plus ou moins luxueuses :

  • Xiaomi Mi 6 64 Go : 2499 yuans (l’équivalent de 340 euros)
  • Xiaomi Mi 6 128 Go : 2899 yuans (390 euros)
  • Xiaomi Mi 6 Ceramic Edition 128 Go : 2999 yuans (410 euros)

Il sera lancé prochainement en Chine, Xiaomi n’a pas annoncé d’expansion en Occident, les plus motivés devront certainement recourir à l’import. Reste à étudier les bandes de fréquences prises en charge, nous mettrons à jour cet article dès que nous en saurons plus.