Tesla met fin à la vente de sa Model S 60 bridée logiciellement et baisse en contrepartie le prix de la Model S 75.

On présente parfois les voitures de Tesla comme des tablettes sur roues, en raison de sa planche de bord constituée en tout et pour tout d’un (trop) grand écran de 17 pouces, mais pas seulement.

Le constructeur transpose effectivement au secteur automobile de nombreux concepts issus de la téléphonie mobile et de l’électronique grand public, tels que les betas, les mises à jour par internet, etc.

Tesla transposant l’achat in-app au secteur de l’automobile

Tesla a même transposé le concept des achats in-app.

Dans un premier temps avec le pilotage automatique : on peut acquérir une voiture sans cette fonction, puis l’activer dans un second temps, directement depuis l’écran, moyennant 6900 euros. Il n’est pas nécessaire de passer par l’atelier, une mise à jour du logiciel suffit. C’est que toutes les voitures sont équipées de la panoplie de capteurs nécessaire à l’Autopilot, qu’elles exploitent de toute manière pour les fonctions de sécurité (freinage automatique d’urgence, évitement…). D’une certaine manière on paie une licence sur le logiciel on ne peut plus complexe du pilote automatique, ce qui a visiblement paru légitime aux clients.

Puis Tesla a été un cran plus loin, en mettant en vente des Tesla Model S 60 et 60D qu’on pouvait mettre à niveau vers des Model S 75 et 75D. Dans un souci d’économies d’échelle, Tesla a cessé de produire des voitures avec de petites batteries, mais il a continué à en vendre, en bridant la batterie de 75 kWh équipant les derniers modèles. On pouvait débloquer la pleine capacité de la batterie dans un second temps, par le biais d’une mise à jour logicielle, facturée la coquette somme de… 10 000 euros.

Mais cette approche n’a pas séduit les acheteurs, qui ont visiblement estimé qu’il était moins légitime de facturer un débridage qui ne représente pas de matière grise, contrairement à un pilote automatique. « La majorité de nos clients s’orientaient vers une Model S 75 kWh », reconnait ainsi Tesla dans sa newsletter du mois d’avril.

Le constructeur a donc décidé de retirer la version 60 kWh de sa gamme à partir du 16 avril 2017, c’est-à-dire dimanche dernier.

La Model S 75 désormais à peine plus chère que la Model S 60

Tesla ajuste en contrepartie ses tarifs. La Model S 75 passe ainsi de 74 500 à 69 500 dollars aux États-Unis, une baisse de 5 000 dollars (environ 7 %), et 1 500 dollars de plus que la Model S 60 bridée. En France, la Model S 75 est désormais vendue à partir de 92 350 euros TTC.

Le coût de l’upgrade pour les possesseurs de Model S 60 est revu à la baisse et passe de 5 000 à 2 000 dollars.

Le toit opaque en carrosserie a disparu au passage, au profit du toit panoramique, désormais de série, qui était jusqu’à présent une option à 1 500 dollars.

À lire sur FrAndroid : La Tesla Model S accélère encore plus vite grâce à une nouvelle mise à jour