Un smartphone avec un écran en diamant pourrait être lancé en 2019. L’intérêt d’une telle intégration est d’offrir une meilleure solidité.

Nos smartphones sont des objets précieux, au sens propre du terme. Ces appareils qui nous accompagnent au quotidien sont en effet composés de divers métaux rares. En 2019, on aurait carrément droit à un smartphone doté d’un écran en diamant.

En effet, nos confrères de Cnet révèlent qu’Akhan Semiconductor, une entreprise spécialisée dans la fabrication de semi-conducteurs en diamant est en train de travailler sur cette nouvelle technologie qu’elle aurait baptisée « Mirage Diamond Glass ».

Plus résistant

L’écran en diamant serait ainsi plus résistant que toutes les dalles actuellement utilisées dans le marché de la téléphonie mobile. Akhan Semiconductor travaillerait main dans la main avec un fabricant de smartphones dans l’objectif de lancer un terminal équipé de cet écran dès l’année prochaine. Des prototypes sont apparemment déjà en train d’être testés. On ne connait pas l’identité de ce constructeur, mais ce dernier aurait obtenu l’exclusivité de l’écran en diamant, ce qui lui permettrait de se démarquer de la concurrence.

Les deux partenaires seraient notamment en train de chercher un moyen d’atténuer les reflets de l’écran afin qu’il soit facilement consultable dans des lieux fortement éclairés. Le journaliste de Cnet précise tout de même que le patron d’Akhan Semiconductor lui avait déjà promis un écran en diamant en 2017… ce qui n’est jamais arrivé. Cette fois-ci, l’information semble plus crédible, mais il est bon de rappeler que rien ne permet d’assurer avec certitude que les délais seront respectés.

Diamant + Gorilla Glass

Akhan Semiconductor utilise des diamants créés en laboratoire en utilisant un alliage dit « nanocristallin » qui permet de réduire les risques de fissuration. Par ailleurs, le verre diamanté ainsi obtenu peut être combiné avec des revêtements déjà existants tels que le Gorilla Glass qui garantit déjà une grande solidité à nos écrans actuels.

Gardons en tête qu’une telle intégration implique certainement un coût de production plus élevé, ce qui laisse entendre que le premier smartphone équipé de cette technologie devrait se vendre à prix d’or… ou de diamant.