Pour son G5, LG pourrait continuer de faire appel à Qualcomm et ses Snapdragon haut de gamme en raison du manque de puissance de sa puce Nuclun 2. Mais ce ne serait qu’une question de temps avant qu’il n’équipe un terminal de la marque.

????????????????????????????????????

D’après certaines rumeurs en provenance de Weibo, la possibilité de voir le LG G5 s’équiper d’un processeur Nuclun 2 est maintenant complètement écartée. En effet, LG jugerait que sa puce n’est pas assez puissante pour qu’il puisse l’intégrer à son prochain flagship, et préfèrerait donc jouer la sécurité en équipant le G5 d’un SoC signé Qualcomm, le Snapdragon 820. Une prudence qui, si les rumeurs se confirment, ne serait pas étonnante pour LG, la firme ayant déjà eu une bonne intuition lorsqu’elle a utilisé le Snapdragon 808 à la place du 810 sur son G4.

Mais l’avenir du Nuclun 2 ne serait pas remis en cause pour autant. Toujours d’après les mêmes sources, la firme coréenne aurait décidé de continuer le développement de cette puce et espère pouvoir l’intégrer au successeur du LG V10. Pour convenir à ce mobile, il lui faudra donc être au moins aussi performant que le Snapdragon 808, celui qui équipe justement le V10.

Le 27 novembre dernier, ce même leaker sévissant sur le réseau social chinois expliquait que LG aurait choisi TSMC pour la fabrication de cette puce à grande échelle, puisque le Coréen n’en est que le concepteur. Une puce qui s’appuierait sur des coeurs Cortex-A53 et Cortex-A72, organisés autour d’une architecture big.LITTLE et associés à un modem compatible avec la 4G de catégorie 10. Le tout gravé en « seulement » 16nm du côté de TSMC, alors qu’Intel, son concurrent sur l’affaire, aurait pu graver en 14nm.