L’appel à candidatures pour les fréquences 4G sur la bande 700 MHz est désormais terminé et l’ARCEP a terminé d’étudier les dossiers. Sans grande surprise, aucun n’a été rejeté.

Crédit image : LeMedia05.com

Crédit image : LeMedia05.com

Au travers d’un communiqué de presse, l’ARCEP a confirmé la fin des candidatures pour les enchères concernant les fréquences sur la bande des 700 MHz. Les participants avaient jusqu’au 29 septembre 2015 à 12 heures pour déposer leur dossier de candidature, ce qui a été fait par les quatre opérateurs français, à savoir Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile. Sans surprise, les quatre ont été admis.

« Ces dossiers ont été instruits par l’Autorité afin de vérifier, d’une part, qu’ils sont recevables et, d’autre part, qu’ils respectent les critères de qualification prévus par l’appel à candidatures » précise le communiqué. « Les quatre candidatures sont recevables et qualifiées […] en conséquence, les quatre sociétés sont autorisées à participer aux enchères ».

Ces fréquences, auparavant dédiées à la retransmission de la TNT, pourront donc être achetées par les quatre opérateurs. Elles seront attribuées aux plus offrants, selon des règles néanmoins très strictes. Très intéressantes pour les opérateurs, ces fréquences devraient rapporter à l’État un minimum de 2,5 milliards d’euros.

Les enchères débuteront le lundi 16 novembre 2015 pour des autorisations délivrées avant la fin d’année. Le déploiement des fréquences quant à lui sera étalé entre le deuxième trimestre 2016 et la fin juin 2019.