Bouygues Télécom et SFR ont obtenu l’autorisation de réattribuer à la 4G des bandes de fréquences jusqu’à présent utilisées pour la 3G. L’objectif : augmenter la bande passante donc les débits.

Les antennes 3G vont être recyclées pour la 4G

L’une des bandes dédiée à la 3G va pouvoir être réutilisée pour la 4G. L’Arcep a communiqué il y a quelques jours à ce sujet : Bouygues et SFR sont autorisés à utiliser la bande des 2100 MHz en 4G.

Si SFR et Bouygues Télécom veulent améliorer le débit de leurs réseaux 4G en France, deux options s’offrent à eux : demander une nouvelle bande de fréquences ou demander à en recycler une. Bouygues a fait le choix du refarming dès 2013 avec la bande des 1800 MHz, même s’il a également mis en service des antennes-relais sur les bandes des 800 MHz et 2600 MHz pour la 4G. La réattribution des fréquences ne s’est pas faite sans mal au départ, entraînant quelques altercations et conflits entre les différents opérateurs. Cependant, Orange, SFR et Free Mobile ont fini par se lancer également dans le recyclage de leurs fréquences 2G.

Maintenant il s’agit de la 3G, celle-ci étant de moins en moins utilisée, au profit de la 4G qui tend à prendre petit à petit sa place. Or la bande passante d’un relais est directement proportionnelle à la largeur du spectre. En utilisant quelques mégahertz supplémentaires sur la bande des 2100 MHz, les opérateurs pourront donc augmenter leurs débits.

Les deux autres opérateurs concurrents, Orange et Free, n’ont pas encore fait de requêtes similaires.

À lire sur FrAndroid : 4G : Les meilleurs outils pour vérifier la qualité et la couverture du réseau mobile autour de vous