L’Arcep lance son service « J’alerte l’Arcep » afin que chacun puisse donner son avis sur son FAI ou son opérateur. Le but est bien sûr de pousser les acteurs concernés à s’améliorer.

Comme annoncé un peu plus tôt ce mois-ci, l’Arcep, l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes, vient de lancer « J’alerte l’Arcep », un service permettant de signaler les dysfonctionnements que l’on peut rencontrer avec une offre fixe, mobile, internet ou postale. Le but est de pousser les opérateurs et FAI à améliorer leur réseau dans les zones à problèmes.

Grâce au site jalerte.larcep.fr, il est désormais possible de signaler tout problème de surfacturation, de raccordement, de téléphone coupé, d’internet, de réseau mobile ou même de réception de courrier et de colis. Il ne s’agit cependant que d’une alerte et non d’une saisie. N’y espérez pas un suivi personnalisé de votre dossier ou un quelconque dédommagement, les litiges individuels relèvent du champ de compétence de la DGCCRF.

En quantifiant correctement les dysfonctionnements, l’Arcep compte en réalité sur nous pour cibler son action auprès des opérateurs fixes, mobiles, internet et postaux. De quoi permettre à ces derniers de s’améliorer en priorité dans les zones réellement problématiques.

Rappelons que l’Arcep cherche avant tout à protéger les utilisateurs et faire en sorte qu’ils profitent du meilleur service possible. Même quand l’autorité reproche à un opérateur de déployer son service trop rapidement.

À lire sur FrAndroid : Orange, Bouygues, SFR et Free : quel est le meilleur réseau mobile ?