Introduction

La tablette Iconia A1-830 développée par Acer nous avait été proposé à la prise en main lors d’une soirée organisée par la firme. Les impressions qu’elle nous a laissées sont plutôt bonnes, ce que nous avons voulu confirmer par le biais d’un test. Cet appareil est voué à l’entrée de gamme, et son rapport qualité/prix semble prometteur. 

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.15.36

 

Une fiche technique et tactique

Pour son nouveau modèle d’Iconia A1, Acer a dit au revoir à MediaTek et propose un processeur Intel Atom Z2560 qui est plus à même de rassurer le grand public grâce au petit logo Intel Inside, surtout quand on propose un produit d’entrée de gamme. Il est épaulé par une puce graphique PowerVR SGX544MP2 et 1 Go de RAM, ce qui devrait être largement suffisant. Elle propose 16 Go de mémoire interne, et en plus de ça un port micro-SD.

ModèleAcer A1-830
SystèmeAndroid 4.3
Taille d'écran7,9 pouces
Technologie d'écranLCD - IPS
Définition1024 x 768 pixels
Résolution162 ppp
ProcesseurIntel Atom Z2560
Nombre de coeurs2
Puce graphique (GPU)PowerVR SGX544MP2
Mémoire RAM1 Go
Mémoire interne16 Go
Support mémoireMicroSD et MicroSDHC
Webcam (façade)2 megapixels
Appareil photo (dorsal)5 megapixels
Réseau mobileSans
GPSOui
Wi-Fi802.11a/b/g
BluetoothOui, 3.0
NFCNon
Ports (entrées/sorties)micro-USB 2.0
Capacité de batterieLithium polymère
Dimensions203 x 138,4 x 8,15 mm
Poids380 grammes
CouleursBlanc - Aluminium
Prix conseillé169 euros

 

Un copié/collé de l’iPad Mini

Tiens donc, comme on se retrouve. Après avoir testé la Archos 79 Xenon, restons dans la continuité. La Acer Iconia A1-830 lui est assez semblable, et par conséquent très ressemblante à l’iPad Mini. Effectivement, elle est à peu près de la même dimension. Toutefois, son design diverge de la tablette d’Archos de par les matériaux utilisés. Acer s’est appliqué et utilise également une imitation aluminium pour la coque arrière. On sent tout de suite que l’on a affaire à un produit travaillé, ce qui s’avère convaincant pour un produit d’entrée de gamme. Malheureusement, ce n’est pas le savoir-faire d’Acer qui est mis en avant avec ce design très basique.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.16.32

Notre Iconia A1-830 a des dimensions d’environ 20 centimètres de hauteur, 13 de largeur, et fait 8 millimètres d’épaisseur. Un format 4:3 assez pratique, qui permet même de s’en servir d’une seul main dans certaines conditions.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.17.12

Sur la face avant, le mot d’ordre est la simplicité. On retrouve le capteur frontal de 2 mégapixels sur la bordure haute de la tablette.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.17.46

La bordure basse comporte évidemment le logo Acer, inscrit en un gris « brillant » pour coller à l’aluminium qui recouvre le dos de l’appareil. Les bordures d’écrans sont toutefois un peu larges : 8 mm à gauche, et même chose à droite, pour un total de 1,6 cm de perdu. Les bordures supérieures et inférieures font chacune deux centimètres, c’est peut-être beaucoup.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.18.32

Le coté gauche de l’appareil ne comporte aucun bouton, tandis que sur le coté droit, on trouve : le bouton d’allumage en haut, les touches de volume juste en dessous, mais également le port pour carte micro-SD. Une trappe pour le recouvrir aurait été la bienvenue.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.19.06

À noter, les très bonnes finitions de l’appareil et la qualité de ses touches en plastique dur.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.19.54

Sur la tranche inférieure de la tablette, rien à signaler. Par contre, sur la tranche supérieure on trouve la prise Jack 3,5 mm, le port micro-USB et le micro. L’idée de mettre le microphone en haut d’un appareil est assez étrange, mais pourquoi pas.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.21.18

Le haut de la façade de l’Iconia est composé de plastique blanc de bonne qualité, et qui vient démarquer un peu avec l’unicité du reste de cette face. On y trouve le capteur photo de 5 mégapixels.

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.20.31

Un logo Acer est logé au milieu de cette face arrière, avec aussi le logo Intel et diverses informations. Deux haut-parleurs sous forme de grille de points sont en bas de la tablette.

Globalement, on a affaire à une belle machine au niveau design, surtout pour le prix où cette tablette est proposée. C’est plutôt épuré et ressemblant à d’autres appareils (Archos 79 Xenon, iPad Mini…). Un design certes banal, mais qui s’avère toujours convaincant. Les finitions sont propres, et les matériaux utilisés de bonne facture.

 

Un écran en manque de puissance

Concernant la qualité d’écran, on n’est pas vraiment emballés. Pour cause, elle possède la même définition et la même résolution que l’appareil d’Archos. La dalle est d’ailleurs assez éloignée de la vitre, ce qui ne procure pas un confort de lecture optimal.

Mais son plus gros problème reste la luminosité. Sur les tests comparatifs avec la 79 Xenon, la Nexus 7, et la Tegra Note, notre tablette arrive dernière de presque tous les comparatifs. Les couleurs ont à cause de cela un côté assez fade, bien qu’elles soient plutôt fidèles à la réalité.

SONY DSC

Concernant les blancs, il faudra bien chercher pour en trouver sur notre Iconia A1 (à droite). Il est clairement gris. La Nexus 7 (deuxième à gauche) s’en sort le mieux avec un très beau blanc. La 79 Xenon d’Archos (à gauche) et la Tegra Note 7 (au milieu droite) affichent aussi un blanc très gris.

SONY DSC

Sur le test de colorimétrie général, et face aux trois autres tablettes, on distingue bien la faiblesse de luminosité de notre appareil. L’ombre noire s’étend plus sur celle-ci que sur les autres. Les couleurs sont sinon bien fidèles.

 

Un logiciel classique

Au niveau logiciel, on sent énormément la patte Acer, non pas dans la construction mais dans l’ajout. Si la tablette a un logiciel assez proche d’Android Stock, elle possède une myriade d’applications ajoutées à l’ensemble, maison ou non (maison dans le cadre du service de stockage Acer Cloud), qu’on retrouve toujours sur les appareils Acer et qui font parfois doublon avec celles qui préexistent chez Android. On a deux boîtes mail par exemple, ou deux applications de géo-localisation. Ce genre d’ajout n’est vraiment pas utile, et n’apporte pas une plus-value à l’objet.

Capture d’écran 2014-04-04 à 17.03.38

On a sinon globalement l’aspect général d’Android, avec la fenêtre de paramètres totalement inchangée.

Capture d’écran 2014-04-04 à 17.04.36

Du point de vue des applications préinstallées par Acer, on trouve tout des même des choses très intéressantes. À commencer par WildTangent, plateforme de téléchargement de jeux qui s’avère bien fournie et pratique d’utilisation.

Capture d’écran 2014-04-04 à 17.06.24

L’application TuneIn Radio est vraiment bien faite. Elle permet d’écouter de très nombreuses radios, et de les choisir en fonction de filtres tels que « en vogue », « récents », « sports » ou encore « actualités ». On a aussi accès à des podcasts, également triés par thèmes. De quoi largement trouver notre bonheur.

Capture d’écran 2014-04-04 à 17.07.16

Kobo et Zinio sont deux librairies en ligne. La première concerne les livres, tandis que la seconde s’affaire aux magazines.

Capture d’écran 2014-04-04 à 17.08.15

7 Digital est le iTunes disponible sur le Play Store, avec la possibilité d’acheter des chansons à l’unité ou des albums complets. On peut même écouter des extraits d’une minute.

Capture d’écran 2014-04-04 à 17.09.31

 

Des performances améliorées

Processeur

Après la Iconia A1-810 qui était équipée d’un processeur MediaTek, Acer a fait appel à Intel qui a donc fourni son Atom Z2560. Il s’agit d’un double-cœur, couplé à une puce graphique PowerVR SGX544MP2 et à 1 Go de RAM. Avec une définition d’écran de 1024 x 768 pixels, cela devrait largement suffire à faire tourner la tablette comme une horloge.

Sur le Benchmark AnTuTu, la Iconia obtient un meilleur score que la 79 Xenon (17 275 contre 13 000) grâce à son processeur Intel. Pourtant, en utilisation, on ne voit pas beaucoup la différence. La tablette fait tourner des jeux gourmands mais semble chauffer plus vite.

Capture d’écran 2014-04-15 à 15.35.02

Afin de pousser un peu la réflexion sur le processeur d’Intel, nous l’avons essayé sur GFXBench (T-Rex) avec « offscreen » donc avec une résolution 1080p. La tablette obtient 7,0 fps soit un peu mieux que la Google Nexus 7 de 2012 (3,2 fps). Sur Quadrant, on obtient 6185 points, et Benchmark Pi calcule en 366 millisecondes. Rien de flamboyant non plus.

GPS

Capture d’écran 2014-04-15 à 16.56.22

Un petit point sur la partie GPS est de rigueur. La tablette met 90 secondes à fixer des satellites, et en prend 5 sur 10. Le test a été effectué au même endroit et au même instant que celui d’un Sony Xperia Z2 et s’en sort presque aussi bien. La précision est de 23 mètres, c’est aussi mieux que la tablette Archos. La mémoire satellite est également bonne puisque lors du 2e test, la Acer a fixé ces mêmes satellites en seulement 2 secondes.

Un capteur surprenant au soleil

La partie photographie n’est pas optimale mais reste tout à fait correcte pour un appareil de ce tarif. Son capteur de 5 mégapixels fait en tout cas bien mieux que celui de la Xenon. Un capteur dont on tirera le meilleur en cas de bonne luminosité, et le pire si celle-ci est faible. En intérieur, les photographies sont également très moyennes (la deuxième photographie a été réalisé à l’aide d’une lampe pro.).

Jpeg

Jpeg

Une batterie comme une autre…

En ayant utilisé la Iconia A1-830 pendant une semaine, son autonomie en utilisation réelle m’a paru tout à fait convaincante, et même plus endurante que chez la 79 Xenon. Je n’ai pas eu besoin de la charger à tout va. Cependant après quelques tests effectués, j’en conclus que cette impression m’a été laissée parce qu’elle est moins gourmande en veille. Du coup, en la posant pendant deux heures, je la récupère dans le même état.

Capture d’écran 2014-04-16 à 14.17.52

Sur le test le plus courant qu’on puisse faire, c’est à dire laisser tourner une vidéo d’une heure en luminosité maximale, la Iconia affiche une perte de 23 % de batterie (de 95 à 72%). C’est énorme, surtout pour une tablette, et cela rompt totalement avec l’impression initialement laissée. Gare donc aux usages que vous aurez de la tablette.

 

Conclusion

Test Acer Iconia A1-830 Le verdict

design
8
Niveau design, Acer propose une version entrée de gamme de l'iPad Mini, avec format 4:3, dalle blanche, et revêtement aluminium. Du coup, on se trouve avec une tablette élégante, aux finitions soignées, et assez épurée. Elle fait penser à une version premium de la 79 Xenon d'Archos, en plus lourde et un peu plus épaisse.
écran
5
La résolution de 162 pixels par pouce pique un peu les yeux, d'autant que la luminosité de cette tablette est vraiment faiblarde. Du coup, cela nous donne une impression de mauvaise qualité de l'écran alors que la colorimétrie est assez bonne. En 2014, à l'heure où la technologie est concentrée dans un écran, il est difficile de justifier une qualité basse couplé à une faible luminosité alors qu'il s'agit d'un critère primordial !
logiciel
7
La partie logiciel est minimaliste. On a un Android Stock de base avec pas mal d'applications ajoutées, mais pas forcément utiles. Cela fait parfois doublon, et nous agace assez. On reste tout de même sur quelque chose de fluide, et on ne note aucun problème particulier.
performances
8
Est-ce que le processeur Intel allait donner une plus value à l'Iconia A1-830 ? Oui et non. Les changements ne sont pas significatifs, mais les performances sont bonnes.
caméra
7
On n'est d'abord pas vraiment convaincu en prenant une photo et en la visionnant sur la tablette. Par contre, une fois exportée sur ordinateur, on se rend compte que le capteur de 5 megapixels se débrouille plutôt bien, du moins si la luminosité est bonne.
autonomie
5
Pour de la consultation, la batterie s'avère largement suffisante, et le mode veille ne consomme presque rien. Par contre, si vous comptez visionner Titanic sur la tablette, il faudra la mettre à charger dans la foulée. Insuffisant.
Note finale du test 6/10
Pour seulement 169 euros, la Acer Iconia A1-830 se trouve être un rapport qualité/prix intéressant. Elle est vraiment dans la même veine que la Archos 79 Xenon, et leurs différences se font sur quelques détails, mais des détails importants.

À bien y réfléchir, l'impression que cette tablette nous avait laissée est globalement confirmée, mis à part pour l'écran qui est de moins belle facture que ce qu'une première prise en main nous avait laissé espérer.

Cette tablette est destinée a alimenter une entrée de gamme avec des "premiers utilisateurs" où l'appareil serait "familial", et pas vraiment orienté technophile. Du coup, on aurait apprécié y trouver un "mode enfant" pour en faire une tablette à partager, quelque chose de confortable.

Avec tout ça, peut-on lui mettre une meilleure note que la tablette Archos précédemment testée et qui joue dans le même registre ? Pas vraiment. Celle-ci est meilleure sur plusieurs points, mais n'embarque pas la 3G et on reste très dubitatif sur son écran. Dans la même gamme de prix, et pour la même cible client, notre choix se porterait plutôt sur la 79 Xenon.
  • Points positifs
    • Sobriété
    • Design
    • Prix
  • Points négatifs
    • Ecran !
    • Autonomie en multimédia
    • Offre logiciel avec des doublons