Le Motorola Milestone (Droid) est le dernier né de chez Motorola, sorti au mois de décembre en exclusivité chez Rue Du Commerce.

Comme vous le savez surement, le Milestone est le premier smartphone tournant sous Android 2.0.

Dans un premier temps, le test reposera sur l’aspect extérieur du téléphone, et notamment sur son clavier externe. Et il rentrera en profondeur sur Android 2.0, grande nouveauté de ce smartphone.

Aspect Extérieur

Aux premiers abords, on peut penser que le design du Milestone n’a pas été correctement travaillé. C’est son côté rectangle qui peut donner cette impression. Il n’en est rien.

Présentant un clavier azerty coulissant, le téléphone est relativement fin, avec une épaisseur de 13,7 mm. Lors des premières utilisations, on est quelque peu surpris par le slide-up du clavier. En effet, ce dernier n’est pas réellement aisé et demande une certaine force pour le faire coulisser. Cela confère une certaine solidité dans le matériel qui n’est pas sans déplaire et laisse à penser que pour la suite, aucun flottement ne pourra être perceptible.

Quant au clavier lui-même, il est rétro-éclairé, simple d’utilisation mais possède tout de même quelques défauts. En effet, les touches sont un peu petites et au début, on a vite fait d’appuyer sur la touche d’à côté. Il possède, de plus, en bas de chaque côté 2 touches inutiles qui auraient pu être supprimées pour laisser place à une barre d’espace plus grande.

A droite du clavier se trouve un trackpad pas vraiment utile lors de l’utilisation du téléphone. On s’en sert peu, voir jamais. Si ce n’est par exemple pour les jeux. Là encore à mon goût il aurait pu être supprimé permettant ainsi l’accès à un clavier plus large.

Vous l’aurez deviné, ça n’est pas le meilleur clavier que l’on ait testé. Il est tout de même performant et après quelques heures d’utilisations, il respecte bien ce qu’on lui demande. Mais il possède tout de même quelques défauts, à revoir pour les prochains androphones.

En terme de connectivité, le téléphone présente une prise micro-usb permettant la charge ( présence d’une LED blanche à côté la signalant) et le transfert de données avec un ordinateur. A noter également qu’une prise secteur est livrée avec l’appareil.  Le Milestone dispose également d’une prise jack 3.5 mm en haut de l’appareil afin de brancher des écouteurs.

L’écran 3.7″ (480×854) présente un réel confort d’utilisation. Il est grand et très agréable à regarder. La luminosité est  largement suffisante et les couleurs ressortent convenablement. Ce dernier n’est pas AMOLED et consomme à terme pas mal de batterie.

En façade, le Milestone possède 4 touches tactiles permettant un retour en arrière, l’accès à un menu, le retour vers la home et la fonction recherche. Ces touches sont agréables au toucher et provoquent une vibration lors de l’appuie sur ces dernières. Elles ne sont pas d’une réactivité extraordinaire et il arrive parfois qu’il faille appuyer à plusieurs reprises pour exécuter l’action souhaitée.

Le téléphone dispose également du bouton d’appareil photo en bas à droite, de  2 boutons de volume en haut à droite et enfin de celui de la mise en veille tout en haut.

Enfin, à l’arrière se trouve l’appareil photo 5 mégapixels avec flash LED et le haut-parleur.

Prise en main basique

Une fois avoir booté le téléphone (écran avec un M de chez Motorola puis logo Android), on se retrouve avec un nouveau système d’unlock.

Viens ensuite le bureau de base avec 3 parties différentes : La barre de notification en haut de l’écran, le bureau principal avec raccourcis, widgets etc.. et la barre slidable présentant toutes les applications en bas.

Parmi les applications pré-installées, on y trouve l’Agenda basique, celui d’entreprise (avec compte exchange) qui permettent de synchroniser différents comptes pour gérer ses taches journalières.

Il y a également l’annuaire d’entreprise ou l’application d’appel. Cette dernière se synchronise directement avec la partie Contact de Gmail. En quelques clics, l’ensemble de son annuaire se trouve directement sur le téléphone. Elle présente également 4 onglets : Un onglet appeler, un journal d’appel, la liste des contacts et enfin les favoris. Une des nouveautés d’Android 2.0 est l’accès rapide aux applications depuis un contact. Pour faire simple, un appuie sur la photo de ce dernier ouvre un popup nous proposant plusieurs actions comme l’envoi d’un sms, d’un mail etc..

L’application permettant l’appel est très bien gérée. Simple d’utilisation et en même temps sophistiquée. On apprécie réellement !

Concernant l’écriture de long SMS, j’ai tendance à préférer le clavier coulissant. Au fur et à mesure qu’on l’utilise, on fait de moins en moins de fautes. Notre doigt ne glisse plus. On aurait tout de même préféré un clavier un peu plus large.On notera au passage que le « Il » se transforme en « I’ll » lorsqu’on écrit avec le clavier. Pas totalement francisé le Milestone ?

Pour l’écriture de petit SMS, j’ai tendance à utiliser le clavier virtuel avec notamment les suggestions de terme lorsque l’on tape ou encore la saisie semi-automatique bien gérée.

Prise en main avancée

Qui dit avancée, dit Internet. Commençons donc par la navigation sur la toile. Grâce à son large écran et une bonne réactivité : c’est un régal de surfer sur le web.

Plusieurs façons de naviguer s’offrent à nous. D’abord le tout tactile. Il est très aisé de descendre dans la page, de naviguer de site en site. Le zoom se fait soit par l’intermédiaire d’un double clique sur la partie où on veut zoomer, soit avec 2 doigts et le pincement de pages (Multitouch). La réactivité est au rendez-vous et la précision acceptable.

On peut aussi n’utiliser que le trackpad situé à droite du clavier. C’est correct mais j’avoue ne m’en servir que très rarement. On préfère la convivialité du tactile.

Pour ce premier smartphone avec multitouch en natif, le résultat est à la hauteur des espérances. Ajouté à cela la bonne réactivité de l’appareil et le large écran 3.7″ et le Milestone répond parfaitement aux attentes d’un utilisateur surfant sur la toile.

L’appareil photo n’est clairement pas très bon pour le Motorola Milestone. Il est loin d’atteindre un compact. Hormis pour réaliser des photos rapides et sans trop d’importance, l’APN est un des gros point noir de ce téléphone à mon goût. Disons qu’il réalise des photos correctes dans la mesure où la luminosité est bonne et où l’objet pris en photo ne bouge pas trop… J’ai été toutefois surpris à la fois de la fluidité du défilement des photos mais également sur le pincement multitouch permettant le zoom dans l’application « Galerie Multimédia » conçue à cet effet.
Rappelons quand même que ça n’est pas le point principal du téléphone et qu’il n’est pas conçu spécialement pour. Quant au problème de l’autofocus, on en a beaucoup parlé ici et et la prochaine mise à jour d’Android (2.0.1) devrait corriger le problème.

Concernant la vidéo, cette dernière est correcte et s’en sort bien. La qualité est acceptable, la prise de son relativement bonne et la possibilité de zoomer est appréciée.

J’apprécie beaucoup le fait d’utiliser le téléphone comme un baladeur mp3 et je reste un peu sur ma faim concernant l’application multimédia. Cette dernière se retrouve sur tous les téléphones Android et n’est toujours pas assez développée à mon goût. Attention, je n’ai pas dis qu’elle était mauvaise. Mais il manque 2-3 détails. Elle est simple, composée en 4 catégories (choix de tri) : Artistes, Albums, Chansons et Playlist. Elle affiche ainsi une liste des morceaux classés selon le tri que l’on a mis. Application assez laide, pas de mode paysage ni d’égaliseur. Bref, un point qu’Android doit régler pour vouloir accrocher un plus large public, même si des applications alternatives existent déjà pour combler ce manque.

Le Milestone est capable de faire tourner des jeux vidéos comme Speed Forge 3D (jeu de vaisseau). Ce dernier est très fluide et la réactivité du téléphone quant aux différents virages est très bonne. Les graphismes sont bons et on présage déjà un excellent avenir pour les jeux sur téléphones.

L’autonomie du téléphone est satisfaisante. On est encore loin d’atteindre les quelques jours sans recharger, comme les anciens téléphones. Mais j’ai quand même réussi à tenir 2 jours entiers. Certes, avec désactivation de la 3G/synchronisation la nuit et aucun widget, mais 2 jours tout de même ! En moyenne, l’autonomie est quand même d’une journée pour une utilisation normale. Ça n’est pas énorme, mais actuellement commun à la plupart des smartphones.

Conclusion

Pour conclure, le Milestone est incontestablement le meilleur téléphone sous Android à l’heure actuelle. D’un point de vue extérieur, il dispose d’une connectique assez complète avec prise jack 3.5mm, micro-usb et carte SD modulable. Il est beau sans être très sophistiqué. Concernant l’OS, ce dernier se montre fluide sur l’appareil et on sens une bonne réactivité. On observe que le Milestone peut tenir aisément 1 an sans pour autant être dépassé par ses confrères. On relève toutefois quelques points négatifs comme l’autofocus défaillant de l’appareil photo, quelques « bugs » de l’appareil. Tout cela devrait être réglé par la mise à jour Android 2.0.1 disponible dans les jours qui arrivent. Viendra ensuite Android 2.1. Clairement, le Milestone sera loin d’être mis à l’écart et on peut remarquer qu’à l’utilisation, on comprends vite le succès de ce dernier aux Etats-Unis : Un téléphone avec clavier coulissant, et qui a de beaux jours devant lui grâce à l’évolution d’Android. Hormis quelques défauts (application musique, trackpad, APN non digne d’un compact 🙂 ), le Motorola Milestone est un très bon produit !

  • Taille de l’écran : 3.7 pouces
  • Résolution : 854×480
  • Type de l’écran : Capacitif
  • Multi-touch : Oui
  • Processeur : OMAP3430 550 MHz
  • Mémoire : 256MB RAM, 512MB ROM
  • Slot mémoire : Micro SD : livré avec 8go (32 GO max)
  • Appareil photo : 5 megapixels
  • Flash : Oui
  • Autofocus : Oui
  • Prise casque : jack 3.5 mm
  • GPS : Oui
  • Accéléromètre : Oui
  • Batterie : 1400 mAh
  • Poids : 165 grammes
  • Dimensions: 60×115.8×13.7 mm