La plus grosse surprise du Mobile World Congress 2012, c’est sans doute le Huawei Ascend D Quad. Nous en avons parlé longuement hier, cet Ascend D Quad est un superphone : un processeur Huawei K3V2 Quad-core cadencé entre 1,2 et 1,5 Ghz. Basé sur du Cortex-A9, cette architecture intègre 16 unités de calcul graphique. Nous n’avons pas pu faire de benchmarking, néanmoins selon Huawei le K3V2 serait « deux fois plus rapide » que les smartphones Qualcomm et TI au niveau des performances graphiques (un score NenaMark 2 de 35 FPS). Notez que le K3V2 est développé sur une architecture 64 bits. Je vous conseille de lire l’article consacré à cette nouvelle puce K3V2.

L’écran est de 4,5 pouces en technologie IPS+ et en résolution 1280 par 720 pixels (HD). Avec 1 Go de mémoire RAM, 8 Go de mémoire interne et le support un slot microSD (jusqu’à 32 Go), l’Ascend D Quad est dans la « moyenne » côté mémoire. L’appareil photo est de 8 mégapixels capable de capturer des vidéos en 1080p, la batterie est de 1800 mAh, malgré tout : il reste fin avec seulement 8,9 mm d’épaisseur.

Il tourne sous Android 4.0 alias Ice Cream Sandwich, le modèle exposé sur le stand n’avait aucune personnalisation d’interface, « une expérience pure d’Android » comme le Galaxy Nexus de Samsung.

Bref, très bonne première impression pour ce Huawei Ascend D Quad. Huawei est vraiment monté en puissance très rapidement, avec l’Ascend P1 et P1 S, puis l’Ascend D Quad. Cette gamme Ascend s’annonce comme « très prometteuse ».

 

Coque en plastique !

Il ressemble à un Galaxy S 2, non ?