Cette année, Razer fait un premier pas dans le marché du mobile, avec le lancement de son smartphone simplement baptisé Razer Phone. Si la société spécialisée dans les accessoires et PC pour gamers nous laissait croire qu’avec le rachat de Nextbit son téléphone serait orienté cloud gaming, il n’en est rien. Cependant, il a l’avantage de proposer une fiche technique solide et présente quelques avantages qui ne devraient pas laisser indifférents les joueurs ou du moins, la communauté Razer.

Nous avions eu vent plus tôt dans l’année de la volonté de Razer de se lancer dans le marché du mobile. Avec l’achat en janvier 2017 de Nexbit, on pouvait s’attendre à un smartphone vraiment particulier, et orienté cloud gaming. En effet, Nextbit s’était aussi fait connaître sur le marché des smartphones grâce au Robin, lancé en 2015 sur Kickstarter. Il avait su tirer son épingle du jeu avec son aspiration pour le cloud, la solution pour ne plus avoir à se soucier du stockage, d’autant plus important quand on est gourmand avec nos loisirs comme le jeu vidéo.

Cependant le Razer Phone, fabriqué par Razer et en coopération avec l’ancienne équipe de Nextbit, ne reprend pas le chemin du cloud ce qui était pourtant une très bonne idée exploitée avec le Robin. Mais le smartphone n’est pas pour autant à mettre sur la touche, puisqu’avec sa belle fiche technique, il pourrait proposer le meilleur téléphone jamais créé pour les gamers, avec des performances, un écran et une solution audio aux petits oignons.

Fiche technique

Modèle Razer Phone
Version de l'OS Android 7.1 Nougat
Interface Android Stock
Taille d'écran 5,72 pouces
Définition 2560 x 1440 pixels
Densité de pixels 513 ppp
SoC Snapdragon 835 à 2,45GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 540
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
MicroSD Oui
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz, 700 MHz
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 4000 mAh
Dimensions 158,5 x 77,7 x 8 mm
Poids 197 grammes
Couleurs Noir
Prix 749 euros
Fiche produit | Test

Sobriété

Pour son premier smartphone, Razer nous a concocté du… Razer. Le design est proche de ce que nous connaissons déjà avec la marque à savoir un style assez sobre recouvert d’une couche mate gris très foncé. Le Razer Phone ressemble est un grand rectangle de 158, 5 x 77,7 x 8 mm pour 197 grammes. Une belle bête assez discrète tout de même, avec pour simple distinction à l’arrière le logo de la marque gravé sur la coque, de couleur grise lui aussi avec des contours argentés.

Sachez qu’au lancement, Razer va aussi sortir en nombre limité une édition spéciale avec le logo aux contours verts, la couleur iconique de la marque. Cette version ne sera pas vendue plus cher. Pas d’artifice donc pour ce design. À l’arrière on retrouve en haut à gauche le module du double capteur photo avec le flash.

À l’avant les bordures inférieures et supérieures ont été optimisées pour intégrer des haut-parleurs. Ce placement est surtout une très bonne idée pour la sortie audio qui n’est pas obstruée lorsque vous tenez le smartphone à l’horizontale dans vos mains. L’idéal pour ne pas gâcher l’expérience sonore quand vous jouez ou regardez une vidéo.

Sur la tranche droite de l’appareil est placé un capteur d’empreintes ainsi qu’un port nanoSim et microSD, tandis que sur celle inférieure nous retrouvons le port USB Type-C et le micro. Et c’est tout. Oui, vous pouvez faire une croix sur une quelconque prise jack. Cependant, vous pourrez très certainement profiter d’un adaptateur USB Type-C vers jack avec l’achat du smartphone.

Rien de particulier à ajouter concernant l’apparence de ce smartphone qui est somme toute assez basique. Agréable en main, il ne m’a pas posé de soucis d’un point de vue ergonomique. Nous verrons au quotidien s’il est toujours aussi satisfaisant.

Un écran révolutionnaire ? 

L’écran est l’un des points forts de ce Razer Phone. Non il ne s’agit pas d’un écran Super AMOLED, mais d’une belle dalle IGZO LCD (1440 x 2560) de 5,72 pouces. Le rendu est réussi à l’œil en tout cas, les couleurs sont profondes et lumineuses et le détail apparaît bien net. L’écran bénéficie d’une technologie wide color gamut. C’est celle que nous pouvons retrouver sur certains téléviseurs et écrans d’ordinateurs et qui permet d’offrir un rendu des couleurs vraiment impressionnant.

Mais le plus bluffant encore, c’est son taux de rafraichissement qui est de 120 Hz. Ce qui devrait ravir les plus gamers d’entre nous puisque pour la première fois, un smartphone va être capable d’afficher le double d’images par seconde que les habituels 60 fps. Bref, nous y reviendrons plus tard, mais question fluidité et optimisation de l’expérience de jeu, cela s’annonce excellent. Notons enfin que cet écran est protégé par un revêtement Gorilla Glass 3.

Android stock pour une expérience pure 

Pour la partie logicielle, le Razer Phone intègre Android 7.1.1 Nougat avec la dernière mise à jour de sécurité datée d’août. Le constructeur n’a pas souhaité ajouter d’interface maison pour permettre une expérience 100 % Android Stock. La raison, serait que les joueurs les plus hardcores sont plutôt du genre à préférer une expérience la plus pure possible. Certes, mais il faut avouer aussi qu’une bonne interface capable de respecter la logique d’Android tout en apportant son lot de fonctionnalités permet aussi d’obtenir une plus grande complémentarité. Le célèbre launcher Nova sera déjà intégré grâce à un partenariat, il s’agit de la version Prime.

Appareil photo 

Le Razer Phone profite d’un double capteur photo à l’arrière. Le principal est de 12 mégapixels et propose un grand-angle avec une ouverture de f/1,7. Le second, de 12 mégapixels également, sera utiliser pour le zoom avec une ouverture différente, de f/2,6.

Lors de la prise en main, nous n’avons pas pu faire beaucoup de clichés, faute de temps, mais surtout les conditions n’étaient pas non plus propices pour bien mettre à l’épreuve cette double caméra. Cependant, les premiers clichés sont concluants et le Razer Phone semble promettre des photos tout à fait convenables.

Nous y reviendrons de façon plus détaillée lors du prochain test complet du Razer Phone. Enfin, le capteur frontal propose 8 mégapixels.

Audio 

L’audio est aussi une force pour ce Razer Phone. Nous en avons fait mention un peu plus en amont dans ce test. Les haut-parleurs sont placés idéalement de part et d’autre de l’écran, ce qui permet une sortie audio optimale, notamment pendant les sessions de jeux. La solution de Razer est stéréo, avec un double amplificateur, certifié THX, et un DAC. Autant dire que Razer a souhaité mettre le meilleur pour une expérience audio optimale. Et il est vrai que cela m’a plutôt impressionnée.

Reste à savoir s’il s’agit vraiment d’un bon pari puisque rares sont les personnes à jouer, écouter de la musique ou visionner des vidéos sans casque avec leur smartphone. Néanmoins, avec une telle configuration, peut-être que les habitudes viendront à changer dans certaines situations. Oui, car nous imaginons mal le Razer Phone avec le volume à fond les ballons dans le métro ou dans la rue.

Un concentré de technologies

Pour son premier smartphone, Razer intègre la dernière puce de Qualcomm disponible sur le marché, soit le Snapdragon 835. Difficile de faire mieux actuellement, à moins de créer ses propres processeurs. Ce SoC est celui que l’on peut retrouver sur les flagships de cette année comme le Samsung Galaxy S8 (dans certains pays) ou encore du OnePlus 5. Mais là où il se démarque tout spécialement, c’est qu’il compose avec non pas 4 ou 6 Go de mémoire vive, mais 8 Go et cadencé à 1600 MHz. Au moins, avec toute cette puissance, a priori, l’appareil ne souffrira pas de latence, de surchauffe ou de tout autre bug lié à la puissance de l’appareil. Il est vrai que pendant les quelques démonstrations, et notamment les sessions de jeux, le résultat était convaincant, avec un taux de rafraîchissement oscillant entre les 80 et 120 fps.

Malheureusement, le téléphone ne bénéficie pas d’espace pour le cloud comme je vous le disais, mais d’un stockage interne d’une capacité de 64 Go. Celle-ci peut cependant être étendue grâce à un port pour carte microSD, jusqu’à 2 To.

Autonomie

Le Razer Phone comporte une capacité de batterie de 4000 mAh et une compatibilité Quick Charge 4.0. Bref, il faudra bien entendu soumettre le téléphone à notre test d’autonomie pour mieux nous rendre compte de son endurance, notamment sur la durée et selon notre utilisation plus ou moins poussée. Mais sur le papier, il offre de belles promesses d’autant plus qu’il existera des modes pour mieux gérer l’utilisation des performances et donc de l’énergie de la batterie selon si le joueur souhaite une expérience optimale ou non.

Réseaux et communication

L’appareil mobile est compatible NFC, Bluetooth 4.2 et répond à la norme WiFi 802,11. Et le plus important, il prend en compte nos bandes françaises, dont la 20 (800 MHz) et la 28 (700 MHz). Il devrait donc n’avoir aucun problème pour les communications en France.

Prix et disponibilité 

Le Razer Phone est disponible en précommande dès le 1er novembre au prix de 699 dollars aux États-Unis et 749 euros en France pour une sortie le 17 novembre. La version limitée avec le logo de couleur verte n’apporte pas d’autre changement et est proposée au même prix que le modèle basique.

Notre avis 

Razer a voulu mettre ce qu’il pensait être le mieux pour 749 euros, ce qui reste une assez grosse somme, notamment pour un premier pas dans le marché du mobile. Mais Razer a aussi le très gros avantage de posséder une importante communauté qui suit la marque depuis des années pour des accessoires gamers et des ordinateurs. Nous connaissons tous un aficionado de la marque, aussi je pense que Razer ne prend pas tellement de risque non plus sur ce marché grâce à cela.

L’entreprise est aussi convaincue de l’avenir de l’esport sur mobile et plus généralement des jeux vidéo sur cette plateforme. Razer espère réussir là où d’autres ont échoué par le passé à vouloir créer un smartphone vraiment orienté jeu, comme Acer ou même Sony. Le fabricant devrait aussi nous dévoiler encore quelques surprises, notamment du côté des exclusivités de sa ludothèque grâce à des partenariats.

Même si bien entendu beaucoup attendaient de Razer un solution pour le cloud gaming, le smartphone propose une très belle fiche technique qui devrait en plus d’attirer les fans de la marque, les joueurs et utilisateurs à la recherche de puissance et de haute technologie. L’équipe de Razer en charge du smartphone a d’ailleurs déclaré : « Ce n’est pas un smartphone gaming, c’est un smartphone pour les gamers. »

Vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid