Le Samsung Galaxy Note 2 vous paraît trop petit ? Pourquoi ne pas jeter un oeil du côté du ZTE Grand Memo, un smartphone de 5,7 pouces qui a la particularité d’intégrer une puce Qualcomm Snapdragon 800.

ZTE-Grand-Memo

Si nous devions nous fier à la présentation du Grand Memo au Mobile World Congress par ZTE, nous serions partis en courant. Mais ce smartphone en a sous le capot, autant sur la partie matérielle, que logicielle. Après le Grand S au CES avec son écran 5 pouces en définition FullHD (1920 x 1080 pixels), place au Grand Memo avec un écran de 5,7 pouces, mais une définition seulement HD (1280 x 720 pixels), qui lui offre une densité de pixels dépassant les 250 ppi. Rassurez-vous à distance normale d’utilisation, les pixels ne sont pas visibles.

Outre son écran, l’élément différenciateur de cette phablet est son processeur quadruple-coeur : le nouveau Qualcomm Snapdragon 800 (MSM8974) cadencé à 1,5 GHz (il s’agit du premier terminal au monde à intégrer cette puce !). Il s’appuie sur une puce graphique Adreno 330 qui offre tout simplement le double des performances de l’Adreno 320. Accompagné de 2 Go de mémoire vive, 16 Go de mémoire interne (12 Go disponibles pour l’utilisateur) et un lecteur de cartes microSD, vous n’aurez jamais aucun problème avec ce smartphone-tablette du côté de la configuration. Avec un processeur S800, nul doute que le Grand Memo sera durable et vous le changerez certainement avant qu’il n’atteigne ses limites.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

ZTE-Grand-Memo-Droite

Comme à l’accoutumée chez ZTE, le terminal est entièrement en plastique. La face avant est entièrement noire avec une caméra frontale de 1 mégapixels et des touches sensitives sur le bas (à notre grand regret la touche Menu est toujours présente, malgré sa disparition depuis Ice Cream Sandwich).

Sur le dessus, on retrouve un jack de 3,5 mm et le bouton ON/OFF et. En main ce bouton se révèle assez inaccessible et nécessitera une gymnastique de votre part. Sur le côté droit  il y a l’emplacement pour la carte SIM (le téléphone est compatible LTE catégorie 3 : débit théorique de 100 Mbps en téléchargement), suivi de la microSD et enfin un microUSB. Si vous regardez bien la photo, vous noterez que cette connectique dépasse de plusieurs millimètres. Il ne s’agit pas d’un problème de production, mais bien « d’un élément de design ». Cet effet est accentué par les tranches du téléphone qui sont légèrement biseautées. De l’autre côté, il y a les deux touches du volume et enfin sur le bas un micro qui se révélera fort utile lors de vos conversations téléphoniques.

ZTE-Grand-Memo-Photo

Sur le dos on retrouve le capteur de 13 mégapixels accompagné de son flash LED et d’un deuxième micro. Ce dernier prend tout son intérêt lors de la prise de vidéos, mais aussi lors d’un appel, car il permet de supprimer le bruit ambiant. De nombreux modes sont proposés dont un panorama ou de l’HDR. L’autre fonctionnalité qui nous a surpris est un clone des photos Sphere qui semble bien mieux marcher que la version de Google.

En dessous, on retrouve le logo ZTE et un haut-parleur assez puissant. En effet sur la partie sonore ZTE s’est associée à Dolby pour fournir une très bonne expérience, via le Digital Plus Surround.

Cette face est entièrement en plastique glossy (comme les Galaxy S3, Galaxy Note 2). Nous voyons immédiatement deux inconvénients : le téléphone a tendance à glisser des doigts (ce qui est fort problématique avec ses dimensions) et il est très réceptif à vos traces de doigts.

Si vous vous interrogez pour votre pantalon, le Grand Memo ne devrait pas lui poser de problème avec sa finesse de 8.5 mm. Si la question de l’autonomie est problématique pour vous, rassurez-vous la batterie de 3200 mAh devrait lui offrir aisément deux jours hors de son chargeur comme le fait le Samsung Galaxy Note II. Il bénéficie du Quick Charge 2.0, c’est-à-dire que son temps de charge est réduit de 20%.

ZTE-Grand-Memo-Volume

Passons maintenant à la partie logicielle qui tourne sous Android 4.1.2 (Jelly Bean), qui propose donc le Project Butter, les notifications améliorées et de nombreuses autres optimisations de Google. Ici on est très loin de l’interface de base du système, car tout est revu de fond en comble.

La barre de notifications est divisée en deux parties : une première classique qui vous remonte les informations de vos applications ; une deuxième personnalisable, car elle affiche des réglages rapides et vos applications favorites.

ZTE-Grand-Memo-ParametresRapides

Du côté du bureau, deux sont disponibles : un premier classique et un deuxième qui se démarque avec des animations dans tous les sens. Au final ZTE propose deux alternatives pour ses clients qui pourront plus facilement s’approprier le téléphone.

ZTE-Grand-Memo-Menu

ZTE a développé plusieurs applications et notamment Mi-Assistant qui offre :

  • Un gestionnaire d’énergie

Très pertinent car il offre plusieurs estimations sur le temps avant d’atteindre les 0%, notamment sur le temps restant disponible, le temps d’écoute de musiques, de surf Internet, de lecture de vidéos ou encore en veille.

  • Un gestionnaire d’applications
  • Un suivi de la consommation data
  • Une sécurité

On parle souvent de piratage pour Android et des nombreux malwares. Grâce à cette application, vous allez pouvoir identifier les applications qui ont des permissions douteuses ou encore suivre à distance votre téléphone si on vous l’a volé.

ZTE-Grand-Memo-MiAssistant

ZTE fournit également une application qui se révélera très utile en voiture :

ZTE-Grand-Memo-Voiture

Ce ZTE Grand Memo est donc le premier à embarquer une puce Qualcomm Snapdragon 800, mais nous n’avons pas de date de disponibilité, ni de prix. Deux choses sont sûres : il arrivera au moins en Chine et en Europe et ne pourra pas arriver avant le second semestre, car Qualcomm n’est pas encore prêt pour une production massive de son processeur.

En l’état, ZTE nous propose ici un téléphone d’excellente facture qui regroupe toutes les fonctionnalités nécessaires pour offrir un haut de gamme à la hauteur des concurrents. Les ambitions de ZTE sont grandes : devenir numéro 3 au niveau mondial d’ici à 2015, mais face à son concurrent direct Huawei, le chemin ne sera pas si simple.