Utiliser votre appareil Android le soir vous fait perdre environ une heure de sommeil. Oui mais voilà, vous êtes accro ! Nous vous proposons quatre applications qui pourraient bien vous sauver la mise, en modifiant la composition de la lumière émise par votre écran.

Ecrans

Ils n’arrêtent pas de vous le dire, vous passez trop de temps sur votre écran ! C’est que, du point de vue de vos proches, regarder un téléphone consiste en une seule et même activité chronophage. Seulement voilà, vous savez bien, vous, que depuis hier, vous vous êtes livrés à une foultitude d’activités : lire le journal, consulter votre fil Facebook, regarder la télé, lire un livre, jouer à Worms, consulter votre fil Facebook, bavarder avec une copine, consulter votre fil Facebook, regarder la météo, trier vos photos, lire vos mails, payer vos impôts, consulter votre fil Facebook, gérer votre compte en banque… Vous n’y pouvez rien si Android est le meilleur moyen de faire tout ça !

Tout de même, on a appris récemment que dans certains cas, l’écran de votre joujou préféré pouvait poser problème, jusqu’à avoir une influence sur votre santé. Je fais bien sûr allusion à l’utilisation du smartphone avant de se coucher, et en particulier à cette étude américaine publiée en décembre 2014 qui montre que lire sur un écran le soir diminue la durée du sommeil, décale le rythme circadien et diminue la vigilance le lendemain matin. Rappelons que le rythme circadien est celui que suit votre corps sur une période de 24 heures environ : c’est lui qui vous incite à dormir la nuit, à aller régulièrement aux toilettes, et donne ce teint blafard aux médecins de garde à 2h du matin. Il repose sur votre horloge biologique (interne) mais peut être influencé par les conditions extérieures.

Comment faire alors, vous demandez-vous, pour concilier la qualité de votre sommeil avec votre addiction à la lecture, aux actualités, à Anomaly Defenders ? Ne craignez rien, il nous reste une lumière d’espoir. En effet, il existe des applications pour tout, et nous en avons sélectionné quatre pour sauver vos nuits.

 

Pour avoir moins de lumière… baissez la lumière !

Luminosité

Avant toute chose, n’oubliez pas de vérifier les bases : Android vous permet de régler la luminosité native de l’écran, à la fois manuellement et automatiquement. Jetez un œil à votre panneau de notification et à cette barre horizontale qui vous permet de régler rapidement ce paramètre. Chez certaines marques, on peut atteindre une luminosité plus faible en réglage manuel, chez certaines c’est le réglage automatique qui descend le plus bas. Testez chez vous pour voir ce qui convient le mieux.

Les applications à essayer

Nous avons donc sélectionné pour vous quatre applications : deux filtres à luminosité qui permettent simplement de diminuer la quantité de lumière émise par l’écran, et deux applications plus complexes qui permettent également de modifier la composition de la lumière émise. En effet, l’un des enseignements de l’étude évoquée précédemment est que la composante bleue de la lumière est celle qui perturbe le plus votre sommeil. Aviez-vous remarqué comme le bleu est souvent le grand absent des photos de soleil couchant ? C’est le premier à disparaître au soir et, sans lui, votre taux de mélatonine (l’hormone du sommeil) augmente progressivement.

Pour satisfaire tout le monde, deux des applications sélectionnées fonctionnent en mode root (ce qui plaira aux bidouilleurs) mais les deux autres n’en ont pas besoin. Ces applications sont gratuites mais trois d’entre elles disposent d’un mode “pro” ou “donateur” qui vous permet de soutenir le travail des développeurs. Si vous les utilisez régulièrement, pensez-y !

Screen Filter

ScreenFilter

Screen Filter est simplissime d’utilisation, et c’est là son principal avantage. It just works, comme ils disent. Un appui sur l’icône de l’application assombrit immédiatement votre écran, et fait apparaître une discrète icône dans votre barre de notification. Un clic sur celle-ci vous amène à l’écran ci-dessus, qui permet de régler l’intensité du voile noir, et de prévisualiser son effet.

Screen Filter (Xposed), pour les utilisateurs avancés

ScreenFilter

Davantage destinée aux bidouilleurs, cette seconde application (qui porte le même nom que la précédente) est un module proposé dans le framework Xposed (voir le forum XDA). Il faut donc déjà avoir une bonne expérience de la modification d’Android pour pouvoir l’utiliser, mais ceci mis à part, elle est également simple d’utilisation. Le plus : Screen Filter (Xposed) ajoute un slider dans votre panneau de notification (cf ci-dessus, à droite) qui permet de démarrer et d’arrêter le filtre, et de changer son intensité très rapidement : pratique !

En plus du filtre assombrissant, Screen Filter (Xposed) apporte la possibilité d’ajouter un filtre de couleur qui doit diminuer l’apport en lumière bleue. Inconvénient : ce filtre est ajouté par-dessus votre interface et modifie donc toutes les couleurs en-dessous. Toutes, y compris le noir : dans le cas d’un appareil à écran AMOLED, des pixels noirs qui ne consommaient aucune énergie deviennent rouge sombre et se mettent à consommer de la batterie (exemple ci-dessus). Dommage !

Twilight

Twilight

Cette application est très réussie, avec une interface au design soigné, des conseils pour aider l’utilisateur et même des informations scientifiques sur le sommeil. En plus du filtre assombrissant et du filtre coloré, elle propose un déclenchement automatique en fonction des heures du coucher et du lever de soleil, obtenues à partir de votre position géographique. Bien joué ! Les développeurs n’en sont d’ailleurs pas à leur coup d’essai, puisqu’ils ont également réalisé l’excellent “Sleep as Android”, un réveil qui surveille votre sommeil à l’aide de vos mouvements. Twilight propose également des outils très pratiques comme un déclenchement variable en fonction des applications lancées, la possibilité de gérer automatiquement la luminosité native de votre appareil, et un mode expérimental modifiant la barre de navigation. Inconvénient, cette application fonctionne elle aussi en apposant un filtre de couleur “par dessus” votre interface, posant alors le même problème aux pixels noirs des écrans AMOLED que nous avons décrit plus haut.

CF.lumen  (utilisateurs avancés)

CF.lumens

Il s’agit probablement de la plus poussée des quatre : au lieu d’appliquer un filtre “au dessus” de l’interface, CF.lumen modifie carrément le kernel de votre appareil pour travailler en amont, sur la façon dont votre téléphone “calcule” les couleurs à afficher. Plus de souci avec les pixels noirs ! Il faut cependant accepter de modifier votre appareil, et cela nécessite un accès root, mais vous pouvez faire confiance au développeur (Chainfire) un monstre sacré de la scène des bidouilleurs Android. Comme Twilight, CF.lumen propose une programmation en fonction de l’heure, ou du coucher de soleil. Il propose également une option permettant au filtre de se désactiver automatiquement lorsque la lumière ambiante est vive (pratique pour voir quelque chose sur son écran si on se réveille la nuit). Personnellement, j’apprécie beaucoup le filtre “niveaux de gris” proposé par défaut : il est très agréable la nuit, et permet d’économiser énormément d’énergie sur un écran AMOLED. Le seul reproche qu’on pourrait faire à l’application est son interface un tantinet spartiate, mais après tout, elle fait le job !

 RootSimplicitéInterfaceFiltre coloréCompatible AMOLEDProgrammable
CF.lumenOui++OuiOuiOui
TwilightNon++++OuiNonOui
Screen Filter (Xposed)Oui++OuiNonNon
Screen FilterNon+++++NonNonNon

Bonus : Darker

Darker est également une excellente application affichant un filtre sur votre écran et proposant de nombreuses options. Cependant, seule la version « pro » (payante) apporte des fonctionnalités importantes (programmation, filtrage des touches de navigation logicielles) et ce choix un peu agressif du mode freemium la rend moins intéressante en comparaison des autres. Je précise tout de même qu’elle fonctionne très bien, si bien que j’avais pour ma part acheté la version payante il y a quelques mois (avant de passer à CF.lumen, que j’utilise maintenant).

Enfin, comme les développeurs sont de petits malins, depuis la sortie de l’étude scientifique sur le sommeil et le buzz qui a suivi, de nombreuses applications « anti lumière bleue » ont paru sur le Play Store, mais comme je suis vieux jeu, je préfère donner la primeur à ceux qui y avaient pensé avant. Malgré tout, si vous avez trouvé mieux, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ! Nous testerons vos propositions.

(Crédit photo de Une)