Android 3.1 (Honeycomb) a été annoncé. Cette version ne s’intéresse qu’aux tablettes et à la Google TV.

Après la présentation des excellents chiffres, c’est Mile Claren qui est arrivé sur la scène de la Google I/O. Il annonce la couleur dès son arrivée : « Nous avons été occupés ». Sans passer par mille chemins, Android 3.1 va être envoyé dès aujourd’hui sur les tablettes Motorola Xoom 3G/4G Verizon Wireless. Elle arrivera sur les autres variantes rapidement, tout comme sur les autres tablettes du marché. Pour ce qui est de la Samsung Galaxy Tab 10.1, elle l’aura « dans les prochaines semaines ». Android 3.1 pourra même fonctionner sur la Google TV cet été.

Passons maintenant en revue les nouveautés de cette version :

Système :

  • Modifications de l’interface

Les transitions entre les éléments du système et les applications sont améliorées. Les animations du launcher sont optimisées (on l’espère !). Il en est de même pour la liste des applications (App Drawer), mais les ralentissements n’étaient pas très visibles.

Sur le launcher, un appui long sur le bouton virtuel Maison amène vers le bureau le plus utilisé (toujours pas de prévisualisation globale)

Dans les paramètres, le graphique qui affiche l’utilisation de la mémoire interne montrait jusqu’à présent les applications, le multimédia et l’espace libre. Désormais, le multimédia sera classé selon le type de fichier. 

  • Liste des applications récentes extensible

Un gros défaut que je souligne dans mon test de la Xoom (vous savez celui qui va bientôt paraître !) est que seulement 5 applications sont affichées dans le multitâche. Or, sur les téléphones, on peut très facilement en mettre jusqu’à 8. La liste sera maintenant déroulante, mais on ne sait pas combien de tâches seront affichées. L’aperçu avec l’icône de l’application reste identique.

  • Widgets redimensionnables

Un autre défaut du launcher stock était l’impossibilité de redimensionner les widgets. Un vignette de 1×2 pour le calendrier était de tout de même très mince, quand le double ou même le triple de la taille ne serait pas génant.

Désormais, Google offre la possibilité de modifier la taille de manière horizontale et verticale. Pour que cela soit possible, il faut que les développeurs ajoutent un attribut pour spécifier si le widget peut être étiré horizontalement, verticalement ou les deux.

  • Connexion à des accessoires USB, via le support officiel de l’USB Host

L’USB Host était jusqu’à présent pris en charge par le système, mais pas de manière officielle. C’était plutôt de part le fait que le noyau Linux était prévu pour cette tâche. Il sera maintenant possible d’utiliser des périphériques d’entrée et des appareils photos/caméras. Ceux qui se plaignaient de ne pas pouvoir envoyer directement leurs photos seront maintenant comblés.

Les protocoles MTP (Media Transfer Protocol) et PTP (Picture Transfer Procotol) sont ainsi supportés. Les développeurs reçoivent des notifications quand un appareil est connecté/retiré de la tablette. Vous pourrez modifier les fichiers de l’arborescence et interagir avec la mémoire interne et la carte microSD.

L’USB Host est supporté pour des accessoires comme les clés USB et disques durs externes. Si cet accessoire nécessite un pilote spécial (ici une application), le système vous le demandera. Cette possibilité sera détaillée dans un autre billet.

  • Support des claviers et périphériques de pointage

N’importe quel clavier, souris ou dispositif de pointage au sens général pourra être connecté à la tablette. Ce sera autant en USB, qu’en Bluetooth. Si plusieurs claviers sont connectés par exemple, l’utilisateur pourra facilement basculer de l’un à l’autre depuis l’icône déjà présente dans la barre de notification.

Les dispositifs de pointages ne supportent qu’un seul type de clic et le défilement par la roulette. Sont gérés : la sélection, le clic, le drag’n'drop, le clic sans relâcher…

  • Support des joysticks

Les joysticks seront désormais pris en charge comme les manettes de la Playstation 3 et la XBox 360. Attention, cela ne fonctionnera qu’en USB et pas en Bluetooth. Les Logitech Action, stick pour contrôler les avions et un volant seront gérés. Pour simplifier, les accessoires utilisant un driver spécifique ne seront pas supportés, mais s’ils utilisent un protocole standard, il n’y aura aucune raison pour l’ils ne soient pas compatibles (ici autant en USB, qu’en Bluetooth).

  • Meilleure gestion du WiFi

Un gros défaut que j’avais constaté sur la Xoom était un débit divisé par deux, par rapport à un téléphone classique. Mais les performances vont être améliorées, même lorsque l’écran sera éteint (mode veille). Le streaming de vidéos, musiques ne s’arrêtera pas lors de la veille.

Chaque point d’accès WiFi pourra avoir son propre proxy HTTP. Il ne sera plus réglé globalement. La synchronisation des données sur les serveurs Google contiendra aussi cette information. Pratique en cas de réinitialisation.

Le Preferred Network Offload (PNO) est désormais pris en compte et permet de faire des scans du réseau, tout en économisant la batterie.

Pour les développeurs, la pile Real-time Transport Protocol (RTP) est supportée et améliorera tout ce qui est streaming : VoIP, push-to-talk, conférence…

Applications :

  • Navigateur

On retrouve des changements au niveau de l’interface et des fonctionnalités. Le Quick Control (qui était un labs) supprimant toutes les barres (onglets et adresse) s’enrichit. On peut maintenant voir des aperçus, basculer vers un onglet ou en fermer. Le menu sera même accessible (à voir tout de même à l’utilisation).

Le support du CSS 3D, des animations, des positions fixes du CSS est amélioré. Il ajoute aussi le support des vidéos en HTML5 directement intégré dans les pages (alors qu’elles sont affichées en plein écran).

Les pages peuvent être visionnées sans connexion : le style et les images sont sauvegardées. Sur Honeycomb, il est possible de se connecter automatiquement avec ses identifiants sur Google web. Si plusieurs comptes étaient dans la tablette, il fallait aller dans les préférences. Désormais, il y aura une interface dédiée.

Les plugins utilisent désormais l’accélération matérielle (ce qui était déjà le cas d’Adobe Flash Player – mais qui était une vraie catastrophe). Le zoom des pages est amélioré : il était bon, mais restait tout de même un cran en dessous de l’Apple iPad.

  • Galerie

La galerie peut maintenant afficher les caméras connectées en PTP. Il sera ainsi possible d’importer les photos d’un simple clic. Afin d’éviter que la mémoire de la tablette ne se remplisse trop, un graphique affichera l’espace utilisé.

  • Calendrier

Les grilles du calendrier sont plus grandes, ce qui améliore la lisibilité. Il est aussi possible de supprimer les contrôles, afin d’étendre la plage affichée.

  • Contacts

Lors de la recherche d’un contact, tous les éléments de sa fiche sont pris en compte : son adresse…

  • Email

Lors d’une réponse/transfert d’un mail, le contenu sera envoyé à la fois en texte et en HTML. Cela permettra au destinataire de toujours avoir une version lisible. Le chargement à l’avance des emails en IMAP n’est effectué qu’en WiFi, pour économiser de la batterie et de la bande passante.

Le widget sur l’écran d’accueil donne plusieurs raccourcis : boite de réception, non lus et mis en favoris. Il est redimensionnable.

Il ne s’agit pas d’une révolution, mais devrait relancer la plateforme pour les tablettes. Elle manquait jusqu’à présent d’optimisations, c’est ici que nous jugerons cette version, dès que nous la recevrons par OTA. Pour ce qui est de la réunion entre tous les appareils : smartphones, tablettes… il faudra se tourner vers Android 3.4 (Ice Cream Sandwich).