Dell vient d’annoncer officiellement l’arrêt de la commercialisation de la tablette/smartphone Dell Streak de 5 pouces.

La Dell Streak est le premier appareil sous Android de la marque américaine. Lancée en 2010, un communiqué vient d’annoncer que cette tablette/smartphone n’est désormais plus à la vente. A l’époque de sa sortie, c’était le tout premier appareil à proposer un écran d’un diagonale de 5 pouces. Il était alors difficile de classer le produit comme un smartphone, car trop grand et il en était de même pour la comparaison avec une tablette, mais qui était cette fois trop petite. Aucun chiffre n’a jamais été donné par l’entreprise de Michael Dell, mais il ne faut aucun doute que les ventes ont été décevantes. Le produit était certainement trop en avance sur son époque, car les futurs smartphones haut de gamme de vont approcher, voire même dépasser cette taille d’écran.

Plusieurs éléments peuvent expliquer ce semi-échec. Tout d’abord, elle a été à de nombreuses reprises repoussée, ce qui a pu faire perdre des clients potentiels. Son mode de distribution était certainement trop confidentiel. Dell vend ses ordinateurs sur Internet et a cru que ce type de distribution pouvait s’appliquer à des appareils mobiles. Elle était disponible dans des magasins, mais n’a pas pu se démarquer. La faute revient à une politique marketing quasi nulle. Le grand public est beaucoup plus habitué à se rendre chez un opérateur ou une chaîne spécialisée pour ce genre de produit.

Cela n’empêche pas Dell, d’avoir sorti une déclinaison de 7 pouces et une autre de 10 pouces sous Honeycomb. Sur cette deuxième, le public visé sera cette fois le monde professionnel. Actuellement, elle est uniquement disponible en Chine et devrait arriver selon les rumeurs uniquement en 2012 aux Etats-Unis. Elle pourrait alors avoir un vif succès, car le segment de marché visé est relativement desert à l’heure actuelle.

Dell n’est pas le seul fabricant d’ordinateurs à s’être lancé dans les tablettes. Asus, Acer, Toshiba… s’y sont essayés et le résultat est très variable. Asus a réussi le pari d’être la tablette sous Honeycomb la plus vendue. Mais les chiffres restent encore très loin de ce que la concurrence peut générer comme ventes. La faute revient principalement à un système d’exploitation relativement peu mature et à une méconnaissance temporaire du grand public vis à vis des produits sous Android.

Source : Dell (notez le eol à la fin de l’URL, qui signifie en anglais End Of Life – Fin de vie) via StreakSmart