Le launcher novateur SPB Shell 3D arrive sur l’Android Market pour 14,95$ (~10,62€).

SPB Shell 3D est un launcher pour votre terminal Android. Tout comme LauncherPro, Go Launcher, ADW.Launcher… son but est d’afficher des icônes et widgets, mais aussi d’accéder à la liste d’applications (app drawer). Mais SPB Shell 3D est réellement différent de ses concurrents, car il introduit de la 3D. Pour passer d’un bureau à l’autre, on peut utiliser la méthode classique en glissant son doigt vers la droite ou la gauche.

Mais en cliquant sur l’icône au centre, en bas de l’écran, le bureau courant recule et on peut alors apercevoir les autres, via un effet 3D (voir capture ci dessus). Sur cette vue, on se déplace de la même manière qu’auparavant. Ce bouton peut aussi servir de slider (garder son doigt appuyé dessus et aller vers la droite/gauche) et ainsi se déplacer très rapidement. Avec l’icône en bas à droite (en mode 3D), on peut facilement ajouter/supprimer des bureaux virtuels, en les déplaçant à sa guise.

Il y a aussi les dossiers intelligents, qui n’affichent que certains éléments sur le bureau, alors qu’ils en contiennent plus. A l’intérieur, les applications peuvent être organisées selon ses goûts. En mode 3D, lorsqu’on ne fait rien pendant environ 1 seconde, le dossier arrive au premier plan :

Le widgets sont disponibles en plusieurs tailles. Il suffit pour cela de faire un appui long, puis de cliquer sur la flèche verte. Dès lors, il passera en 1×1, 4×1, 4×2… Il n’est plus nécessaire d’avoir 10 widgets pour une même application. Il y a aussi des widgets avec de nombreux skins : météo, horloge, contacts… En mode 3F, l’utilisateur peut interagir avec. Pour déplacer un widget sur un autre écran, il suffit de le mettre dans le dock, puis le ressortir à l’endroit désiré.

Depuis le lanceur d’applications, vous pouvez en désinstaller facilement. Si une icône est déjà sur le bureau, une petite maison s’affichera. Un clic dessus redirigera vers le bureau où il se trouve.

Pour plus d’informations, regardez cette démonstration vidéo :

Malheureusement, les premiers retours montrent une incompatibilité avec les Google Nexus One et HTC Desire. Il devrait marcher sur les Google Nexus S, Samsung Galaxy S, HTC Desire S, Motorola Milestone 2 et LG Optimus 2X. Grâce au refund (remboursement) de 15 minutes, n’hésitez pas à tester. Si cela ne fonctionne pas, vous n’aurez qu’à le désinstaller.

Initialement ce launcher ne devait être vendu que pour des constructeurs. Malheureusement, nous n’avons jamais vu un téléphone avec ce système. Il se pourrait que vendre sur l’Android Market soit une bouée de secours. Mais à plus de 10€, toutes les bourses ne pourront pas se le permettre.

Source : Fone Arena