L’avenir de Facebook passe par Messenger, et l’avenir de Messenger passe par la création de revenus. Voilà pourquoi le réseau social prépare l’arrivée de publicité sur l’application à partir du deuxième trimestre 2016.

facebook messenger

Un jour, le moindre de nos regards sera happé par une publicité. Et sur mobile, c’est déjà bien souvent le cas. Jusqu’à présent, le monde des messageries instantanées est relativement épargné, mais plus pour longtemps, puisqu’on apprend aujourd’hui que Facebook compte faire de la place aux annonceurs sur son application Messenger à partir du deuxième trimestre 2016.

L’information provient d’une source de Tech Crunch, qui a fourni au média un document envoyé par Facebook à ses annonceurs, dont l’un n’a pas su en garder le secret. Ce document préconise l’envoi de messages aux utilisateurs pour préparer l’arrivée de la publicité (et habituer l’utilisateur aux contacts avec les marques).

“Nous ne commentons pas les rumeurs ou les spéculations”, a indiqué Facebook à Tech Crunch. Cela dit, notre objectif avec Messenger est de créer une expérience de haute qualité, engageant 800 millions de personnes à travers le monde, et garantissant que les utilisateurs ne sont pas dérangés par des messages indésirables de tout type”.

Facebook ne laissera donc pas les marques diffuser leur contenu publicitaire comme bon leur semble, et cela ne concernera visiblement que les personnes ayant discuté avec les comptes de certaines marques sur Messenger. Une bonne manière de limiter la diffusion de publicité. Néanmoins, il ne s’agit là que des plans préliminaires de Facebook, et on peut s’attendre à une diffusion plus large des annonces dans les mois et les années à venir. Si l’on doit se projeter un peu, cela pourrait passer par des propositions d’installations d’apps en fonction de vos discussions, ou des envois de promotions (soldes) à travers l’application.

A lire : Facebook Messenger se fait un nouveau look