Le géant Facebook a annoncé Gameroom, son application permettant d’acheter et de télécharger des jeux PC. Le réseau social de Mark Zuckerberg veut se positionner en tant que concurrent des boutiques numériques telles que Steam, Origin, GoG et consorts.

.

Mark-Zuckerberg-Facebook

Facebook a des ambitions dans le marché de la vente numérique des jeux sur PC. Il a ainsi annoncé le lancement d’un client, dénommé Gameroom, afin de commercialiser des jeux PC.

 

Facebook + Unity = Gameroom

Cette annonce de Facebook du lancement d’une boutique dématérialisée de jeux PC s’est faite à la conférence du moteur Unity. Ainsi, les deux sociétés ont annoncé un partenariat, permettant par exemple aux développeurs d’exporter leur travail depuis le client Unity directement en natif pour le client PC ou bien en WebGL pour le site web. Rappelons qu’Unity est un moteur important dans le domaine mobile, et est d’ailleurs utilisé par Nintendo pour Super Mario Run.

snip_20161102120912

Pour le moment, la majorité des jeux sont « Web » avec des grands succès comme Agar.io. Les jeux sont directement lancés depuis un navigateur dans Gameroom.

Reconquérir les utilisateurs perdus au mobile

Avec cette nouvelle application, Facebook souhaite clairement retrouver sa place centrale en ce qui concerne les jeux pour les utilisateurs casuals. Le réseau social possédait en effet une audience importante il y a quelques années sur les jeux développés pour sa plateforme, notamment ceux de Zynga (créateur de FarmVille notamment), mais cette audience s’est déportée vers les jeux mobiles iOS/Android. C’est donc pour cela que Facebook se tourne aujourd’hui vers le PC, avec son audience potentielle énorme.

 

En face, le mur Steam

Le réseau social de Mark Zuckerberg aura cependant fort à faire s’il veut s’imposer sur PC. Son principal concurrent, Steam de Valve, a ainsi plus de 125 millions d’utilisateurs, dont plusieurs millions connectés à n’importe quel moment de la journée. On estime d’ailleurs que la part de marché de Valve serait d’environ 70 % dans le domaine de la distribution dématérialisée.

 

Le Steam du casual gaming

Bien que Facebook ne s’adresse pas à la même audience, on ne peut s’empêcher de se demander si Facebook a ses chances dans le PC. Au niveau des jeux, Steam propose en effet de plus en plus de jeux sur le modèle free to play, souvent celui utilisé par les jeux mis en avant par le réseau social.

snip_20161102120714

On rappellera que dans le même temps, Steam effectue actuellement le chemin inverse et veut s’installer sur mobile. Reste à voir qui des deux réussira le mieux son pari.