Spotify pourrait revoir les conditions d’accès gratuites à son service dès le début de l’année prochaine. Sous la pression des majors de l’industrie musicale, Spotify réfléchit à un moyen de limiter le temps d’écoute des utilisateurs gratuits et de les inciter à prendre un abonnement.

spotify

L’accès gratuit à Spotify appartiendra-t-il bientôt au passé ? Non, mais les dirigeants de Spotify comptent le limiter sérieusement de façon à inciter les utilisateurs à prendre un abonnement payant. C’est ce que rapportent les sources du site Digital Music News, qui indiquent qu’à partir du début de l’année prochaine, Spotify va limiter leurs écoutes et mettre en place un modèle « premium only » ou verrouiller certains contenus.

Selon ces sources, Spotify n’a pas encore décidé exactement comment. Plusieurs pistes de réflexion ont été lancées et l’une d’entre elles serait de faire en sorte que les utilisateurs de la version gratuite de Spotify ne puissent accéder qu’à un ou deux titres d’un album populaire tandis que les abonnés payants auraient un accès illimité. Un autre scénario serait de réserver  le contenu de Spotify uniquement aux abonnés payants, ou tout du moins, de leur permettre d’accéder exclusivement à des musiques populaires durant une période limitée.

Rien n’a encore été décidé au sommet de Spotify et il est possible que des solutions intermédiaires soient mises en place. Cela répondrait à deux objectifs : encourager les utilisateurs à passer à un abonnement mensuel payant et réaliser plus de revenus avec les musiques des artistes les plus populaires. Selon l’une des sources de Digital Music News, Spotify désire que « les utilisateurs non payants sentent qu’ils ratent quelque chose et non plus qu’ils écoutent uniquement de la musique entrecoupée de publicité ».

Derrière ce changement de modèle, la pression des majors

Derrière ce changement de stratégie, que l’on devrait voir arriver au début de l’année 2016, se cache en fait des pressions en provenance des majors de l’industrie musicale, Sony Music Entertainment, Warner Music Group etUniversal Music Group. C’est en effet au mois d’octobre prochain que Spotify et les majors doivent renouveler l’accord d’exploitation des musiques. Or, à moins de deux mois de ce renouvellement, rien n’a encore été signé et les majors supportent de moins en moins l’accès gratuit que permet Spotify aux trois quarts de ses utilisateurs.

Toujours selon les sources de Digital Music News, le PDG de Spotify, Daniel Ek, rechigne à l’idée de restreindre l’accès de Spotify aux utilisateurs non payants. Mais l’approche de l’échéance va le forcer à se plier d’une manière ou d’une autre aux exigences des majors. Autant dire qu’on devrait encore en entendre parler dans les prochaines semaines.