Stagefright encore, Stagefright toujours : tandis que la faille n’est pas encore résolue, mais s’apprête à l’être chez bon nombre de terminaux mobiles, c’est au tour de OnePlus de s’exprimer sur le sujet. Pour le OnePlus 2, les choses devraient d’ailleurs aller vite.

StageFright

La faille Stagefright, et c’est le moins que l’on puisse dire, a suffisamment secoué le monde d’Android pour que Google comme les constructeurs tiers prennent le taureau par les cornes. Nombreuses sont les marques qui, à la suite des Nexus, ont indiqué leur intention de patcher leurs smartphones afin qu’ils ne soient plus vulnérables à cette faille permettant à des esprits mal intentionnés d’espionner à distance, et assez facilement, semble-t-il, le contenu d’appareils mobiles. SamsungLG, Alcatel One Touch (pour son Idol 3), Motorola, HTC et Sony ont déjà annoncé leur intention de patcher leurs mobiles, certains avec une politique de mises à jour de sécurité régulières, tandis que les versions CyanogenMod 12 et 12.1 sont déjà protégées.

OnePlus, de son côté, faisait ce matin le déplacement à Paris, dans le cadre du lancement « exclusif » de son OnePlus 2 dans l’enseigne Colette. L’occasion pour nous d’interroger Carl Pei, le responsable de la marque, sur ses intentions quant à Stagefright, et surtout pour le cas de ses deux smartphones. Côté OnePlus 2, les choses sont claires : une première mise à jour du téléphone sera proposée dans les prochains jours, sans lien avec Stagefright, mais une deuxième mise à niveau sera proposée aux propriétaires du smartphone dans les prochaines semaines. Cette fois, elle contiendra bien un patch pour Stagefright.

Le OnePlus One devra patienter

Le cas du OnePlus One est un peu plus complexe, dans la mesure où il tourne, selon les clients, sur Oxygen OS (seule version que nous connaissons du 2) ou sous CyanogenOS, la distribution commerciale de CyanogenMod. Carl Pei s’avance nettement moins dans le cas de ce téléphone, indiquant que le One recevra bien une mise à jour pour corriger la faille, mais qu’elle interviendra après celle du OnePlus 2. Tout au plus confirme-t-il qu’entre CyanogenMod et Oxygen OS, les détenteurs d’un OnePlus One équipé du logiciel de la marque pourraient être servis les premiers servis.

À lire : Les détails de l'attaque Stagefright