Après Android One, c’est auprès du frère ennemi de Google que s’investit BQ. La marque espagnole compte commercialiser le mois prochain son premier smartphone sous Cyanogen OS. Il s’agira d’une déclinaison de son tout nouvel Aquaris X5.

bq-aquaris-x5-cyanogen

Cyanogen poursuit sa stratégie d’expansion par le biais de marques d’ampleur plus ou moins modestes. Après Zuk (Lenovo) ou Wileyfox, il officialise aujourd’hui son partenariat avec la marque espagnole BQ. Son dernier smartphone en date, l’Aquaris X5 que nous testons actuellement dans sa version standard et que nous avons récemment pris en main, sera décliné dans les prochaines semaines dans une mouture sous Cyanogen OS. La rumeur, qui évoquait l’affaire il y a plus d’un mois, et songeait à une déclinaison du X5, avait donc vu juste, à un détail près : il ne s’agit pas d’un appareil destiné uniquement à l’opérateur Telefonica, mais bien d’un smartphone destiné à être commercialisé en Europe.

Après Ubuntu, Cyanogen OS

L’Aquaris X5 « standard », c’est à dire le premier BQ à disposer d’un châssis en métal, sera disponible dans les prochains jours à partir de 249 euros. L’appareil, doté d’un écran de 5 pouces HD, est animé par un SoC Snapdragon 412 combiné à 2 Go de RAM, doté de 16 Go de stockage, d’une batterie de 2900 mAh et mesure 7,5 mm d’épaisseur. Sous son capot noir et anthracite, blanc et or rose, ou blanc et argent, se cache Android 5.1 Lollipop du moins dans la version que nous testons.

Mais dès le mois de janvier prochain, il sera possible de l’acquérir en Cyanogen Edition (noir et anthracite), sans autre changement en termes de caractéristiques. Il s’inscrit, d’après la marque, dans « sa volonté de proposer le choix à ses utilisateurs (…) quelques mois après avoir lancé le premier smartphone au monde sous Ubuntu« . Rappelons à ce titre qu’en juin, la marque ibérique lançait son E5 HD Ubuntu Edition, venant concurrencer Meizu sur son terrain.