Le lancement en France de Google Wifi est l’occasion de faire un comparatif avec les Linksys Velop et Netgear Orbi, les trois solutions de Wi-Fi maillé, aussi appelées solutions de Wi-Fi multiroom, commercialisées en France.

Les solutions Wi-Fi mesh se démocratisent enfin en France. La majorité des foyers français se satisfont du point d’accès Wi-Fi intégré à la box fournie par leur fournisseur d’accès à internet. Mais il existe des points d’accès Wi-Fi plus performants et désormais des solutions Wi-Fi multiroom pour le grand public, qui permettent d’améliorer la couverture Wi-Fi de grandes habitations et/ou d’améliorer les débits.

Nous vous proposons ici un comparatif des trois solutions les plus populaires, les trois commercialisées par les grandes enseignes françaises : Google Wifi, Linksys Velop et Netgear Orbi.

Du Wi-Fi optimisé

Débutons par le point commun des trois solutions : elles proposent toutes sinon du Wi-Fi mesh, au moins du Wi-Fi multiroom. Elles sont effectivement proposées en packs de deux ou trois points d’accès, pensés pour fonctionner de concert. Avec ces solutions, les appareils sont automatiquement connectés à la volée au point d’accès le plus puissant, sans déconnexion. Alors qu’avec plusieurs points d’accès Wi-Fi conventionnels, il faut se reconnecter manuellement au point d’accès le plus proche, sans quoi l’appareil peut rester connecté à un point d’accès éloigné, tant qu’il le capte.

Ils mettent tous trois en œuvre les dernières technologies Wi-Fi, à commencer par l’IEEE 802.11ac Wave 2, avec sélection automatique et à la volée de la bande de fréquences et du canal les plus appropriés, en fonction de la distance et des interférences (band steering).

Le Wi-Fi multiroom pour les nuls

Et les produits de Google, Linksys et Netgear sont tous à la portée du premier venu : ils s’accompagnent d’une application mobile qui vous guide pas à pas pour l’installation puis pour la configuration de votre nouveau réseau Wi-Fi, avec un nom (SSID) et surtout une clé intelligibles. Contrairement à Netgear qui contentera les bidouilleurs du dimanche, Google et Linksys renoncent même à une interface Web et à des fonctions avancées au profit d’une simplicité maximale.

Chacune des solutions offre malgré tout les fonctions essentielles de priorisation d’appareils (pour les appareils utilisés pour les appels vidéo ou le jeu en ligne par exemple), de contrôle parental (programmation de la déconnexion des appareils des enfants), de réseau invité (pour donner accès à internet à vos invités sans leur donner accès aux données privées stockées sur un NAS) ou encore de port forwarding.

Quelles performances ?

Les trois produits se distinguent essentiellement par le Wi-Fi qu’ils intègrent :

  • Le Google Wifi est le moins performant des trois : il se contente d’un Wi-Fi double bande 2×2, délivrant jusqu’à 300 Mb/s sur la bande des 2,4 GHz et 867 Mb/s sur celle des 5 GHz. Il est par ailleurs dépourvu du MU-MIMO (Multiuser-MIMO), avec lequel chaque appareil communique à tour de rôle (plusieurs fois par seconde), et non simultanément.
  • Le Linksys Velop est quant à lui triple bande 2×2 et MU-MIMO. Il délivre jusqu’à 400 Mb/s en 2,4 GHz, et jusqu’à deux fois 867 Mb/s en 5 GHz.
  • Le Netgear Orbi enfin n’est pas vraiment mesh, il repose sur une architecture en étoile, avec un routeur auquel se connectent un ou plusieurs « satellites ». Alors qu’avec les deux autres solutions, le troisième point d’accès peut se connecter à internet par le biais du deuxième, sans capter le premier. Il est en contrepartie triple bande 3×3 ou 4×4 et dédie la troisième bande à 867 ou 1733 Mb/s au backhaul, c’est-à-dire à la liaison entre les différents points d’accès, sans que les appareils connectés n’interfèrent. Il maintient ainsi de meilleurs débits dès le deuxième point d’accès.

En pratique, chacune de ces solutions assure la diffusion sans fil de services de streaming vidéo Ultra HD, les performances supplémentaires sont surtout utiles lors d’échanges massifs de fichiers entre appareils du réseau domestique.

Quelles dimensions ?

De ces performances variables découlent des mensurations variables :

  • Un point d’accès Google Wifi mesure ainsi 106 mm de diamètre et 69 mm de hauteur, soit un volume d’environ 2,4 L.
  • Un Linksys Velop mesure quant à lui 185 x 78 x 78 mm, soit environ 1,12 L.
  • Un Netgear Orbi enfin mesure 226 x 170 x 79 mm, soit environ 3 L.

Combien ça coûte ?

Et de ces performances variables découlent naturellement des tarifs variables, que nous avons compilés ci-contre sous forme de tableau :

Nombre de points d'accès123
Google Wifi140 €250 €N/A
Linksys Velop180 €380 €450 €
Netgear Orbi 3x3N/A350 €N/A
Netgear Orbi 4x4N/A430 €N/A

On trouve par exemple le lot de deux Google Wifi chez Boulanger, le lot de deux Linksys Velop chez Amazon, ou le lot de deux Linksys Velop chez Amazon.

À lire sur FrAndroid : Google Wifi lancé en France : tout ce qu’il faut savoir